Footofeminin.fr : le football au féminin

Une pétition pour davantage de sport féminin à la télévision

Le 26 mai dernier, la chaîne Direct 8 battait ses propres records d’audience en diffusant la finale de la Ligue des champions de football féminin. Ce soir-là, 1 million 875 000 téléspectateurs ont assisté en direct à la victoire des Françaises de L’Olympique Lyonnais face aux Allemandes du FC Postdam sur le score de 2 buts à 0.



Une pétition pour davantage de sport féminin à la télévision
Si l’OL a réalisé le rêve du président Aulas en étant sacré champion d’Europe, c’est donc grâce à son équipe féminine. Cette victoire historique a donné des ailes à l’association Femmes Solidaires qui a décidé de lancer une pétition en ligne pour exiger une meilleure retransmission télévisée des grands événements sportifs féminins.

Sous le slogan « A la télé, pas de filles hors-jeu », cette pétition a déjà été signée par plusieurs milliers de personnes. Parmi les premiers signataires ont figuré Michel Hidalgo, ancien sélectionneur de l’équipe de France championne d’Europe en 1984, Jeannie Longo, Marie-George Buffet, députée et ex-ministre des sports et Laura Georges, joueuse de l’OL.

Ces dernières étaient d’ailleurs présentes mercredi dernier à la conférence de presse donnée par Sabine Salmon, présidente de Femmes solidaires, au côté de Fatima Lalem, adjointe au maire de Paris, chargée de l’égalité hommes/femmes et de Anne-Christel Fogliani qui, si Fernand Duchaussoy conserve la présidence de la Fédération Française de Football après les élections du 18 juin, deviendra N°3 de la FFF avec le titre de secrétaire générale.

Dans un contexte particulier marqué à la fois par le triomphe des joueuses lyonnaises et par l’affaire DSK, les débats ont souligné une montée certaine du sexisme et d’un « machisme ordinaire » dans le sport comme dans d’autres domaines de la société.

Si le pourcentage des Françaises pratiquant un sport est passé de 9% en 1968 à 50% aujourd’hui, le sport au féminin reste pourtant souvent perçu comme une simple activité de loisirs, parfois exclusivement destinée à soigner sa ligne. Le mot « compétition » semble trop souvent réservé aux hommes et c’est à ce stéréotype que s’attaquent les auteurs de la pétition. « La retransmission des événements sportifs est régie par un décret du 24 décembre 2004, explique Sabine Salmon. Celui-ci énumère les 21 événements d’importance majeure que les téléspecteurs-trices sont en droit de pouvoir regarder à la télévision. Les événements sportifs féminins y sont largement sous-représentés (7 sur 21). La Coupe du monde de football féminin qui se déroulera en Allemagne du 26 juin au 17 juillet n’y figure même pas malgré la présence des Bleues.

Curieusement, c’est à Frédéric Mitterrand qu’il revient d’agir si l’on veut pouvoir assister aux matchs de notre équipe de France féminine. C’est en effet le ministre de la Culture et de la Communication qui a la responsabilité de proposer la modification du décret de 2004 afin que soient intégrés dans la liste des retransmissions les matchs du 11 tricolore féminin inscrits au calendrier de la FIFA ainsi que le match d’ouverture, les demi-finales et la finale de la Coupe du monde de football féminin.
Laura Georges avait un jour demandé à un professionnel des médias ce qu’il fallait au foot féminin pour intéresser les télévisions. « Des titres, des noms, de jolies filles » avait répondu ce dernier.
Depuis le 26 mai, c’est chose faite. Alors Messieurs les présidents de chaîne, à vous de jouer. 1 million 875 000 téléspectateurs méritent certainement quelques attentions ?

Jeudi 9 Juin 2011
Sebastien Duret