Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - FRANCE - ECOSSE : 1-0 : Dernière sortie réussie avant le Mondial

Sans être inquiétées, les Bleues, à l'issue de quelques jours de préparation intenses physiquement, ont remporté leur match face à l'Ecosse grâce à une réalisation de Marie-Laure Delie (1-0).



Coup de tête victorieux pour Delie
Coup de tête victorieux pour Delie
Le public a encore répondu présent pour soutenir les Bleues qui pour l'occasion évoluaient en maillots blanc. Sur le terrain, on n'aura vu que du blanc, tant les Ecossaises se sont contentées de défendre, ne venant jamais apporter le danger dans la surface de Sarah Bouhaddi qui passa une soirée relativement tranquille.
Dès les premières minutes, la France qui évoluait en 4-2-3-1 avec Delie en pointe imposait son rythme. Camille Abily déclenchait le premier tir cadré (3e) mais la première occasion dangereuse était au crédit de Kenza Dali obligeant la gardienne a concédé un corner (6e).
Avec une défense et un milieu défensif qui pourrait bien être celui qui débutera contre l'Angleterre, la France n'a pas été en difficulté. Henry et Abily ont mené l'équipe, devant une attaque plus éloignée de l'équipe type.

Delie, premier but en Bleue depuis septembre dernier

Lavogez et les Bleues peuvent s'envoler (photo ASNL)
Lavogez et les Bleues peuvent s'envoler (photo ASNL)
Mais ces dernières (Delie, Dali, Lavogez) en profiter pour se mettre en évidence. Si Louisa Necib avait été moins en vue ces derniers matchs, elle a montré aujourd'hui une belle aisance. Necib suite à un corner trouvait le dessus de la transversale (18e). Kenza Dali allait ensuite sur un mouvement à droite offrir à Marie-Laure Delie l'ouverture du score (1-0, 20'). Dali et Necib effectuaient plusieurs corners à deux mais sans réussite. Avec son audace et sans retenue, Lavogez s'offrait même une tentative de ciseau sur un bon centre Dali (37e).
En seconde période, le scénario ne changeait pas. La France jouait avec application mais comme une semaine plus tôt face à la Russie, pêchait dans la finition. Une nouvelle fois, le travail physique pesait sans conteste dans les jambes tricolores. Delie (52e), Lavogez (61e) avaient de nouveau quelques occasions d'inquiéter Lynn. La Montpelliéraine sur l'action se faisait mal à la cheville en heurtant l'Ecossaise mais sans gravité. Elle se voyait même refuser un but logiquement pour hors-jeu dans la minute suivante (62e). Après plusieurs changements, Le Sommer entrée en jeu avait aussi son occasion sans plus de succès (85e).
Bouhaddi devait rester vigilante sur les coups de pied arrêtés écossais. Ses sorties sur corners et coups francs étaient parfois hésitantes. Dans les dernières minutes, la France se laissait à quelques frayeurs inutiles.

>> VOIR AUSSI : L'itw du sélectionneur Philippe Bergeroo

LA FICHE TECHNIQUE

Match de préparation à la Coupe du Monde 2015
Jeudi 28 mai 2015 - 21h00
FRANCE - ECOSSE : 1-0 (1-0)
Temps agréable - Terrain synthétique
Spectateurs : 13 395
Arbitres : Marte Soro (NOR) assistée de Monica Lokkeberg (NOR) et Ann-Marie Sjovika (NOR). 4e arbitre : Solenne Bartnik (FRA)
But : Marie-Laure DELIE 20'
Aucun avertissement

FRANCE : 16-Sarah Bouhaddi ; 8-Jessica Houara D'Hommeaux, 4-Laura Georges, 2-Wendie Renard (cap.), 3-Laure Boulleau ; 7-Kenza Dali (12-Elodie Thomis 77'), 6-Amandine Henry (23-Kheira Hamraoui 70'), 10-Camille Abily (15-Elise Bussaglia 77'), 14-Louisa Necib ; 18-Marie-Laure Delie (9-Eugénie Le Sommer 84'), 11-Claire Lavogez (13-Kadidiatou Diani 70'). Entr.: Philippe Bergerôo
Banc : 1-Céline Deville, 21-Méline Gérard, 5-Sabrina Delannoy, 17-Gaëtane Thiney, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 20-Anaïg Butel, 22-Amel Majri
ECOSSE : 12-Shannon Lynn ; 17-Frankie Brown (16-Christie Murray 82'), 4-Ifeoma Dieke (cap.), 15-Jennifer Beattie, 3-Emma Mitchell ; 10-Leanne Crichton, 6-Joanne Love (14-Joelle Murray 90+3') ; 11-Lisa Evans, 13-Jane Ross (5-Leanne Ross 78'), 18-Kirsty Smith (9-Caroline Weir 70') ; 19-Fiona Brown. Entr.: Anna Signeul
Banc : 1-Megan Cunningham, 2-Chloe Arthur, 7-Lucy Graham, 8-Elizabeth Arnot

Le onze français
Le onze français

Vendredi 29 Mai 2015
Sebastien Duret


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 29/05/2015 13:17
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

J'ai apprécié la 1ére MT et la 2é MT m'a énervé et ennuyé au plus haut point.

L'aisance technique et la clairvoyance de jeu de L NECIB a éclairé cette 1ére MT et ce qu'écrit S DURET à savoir :
" Si Louisa NECIB avait été moins en vue ces derniers matchs ...."
ne me semble pas juste d'autant que LOUISA n'a dans les jambes que 2 MT soit contre MONTPELLIER et la RUSSIE, après presque 4 mois d'absence. Et encore ces 2 MT ont été loin d'être médiocres.

S DURET ajoute quand même qu'elle a montré "une belle aisance" ... C'est la moindre des choses quand on a vu sa 1ére MT dont un corner frappé de l'extérieur du pied qui atterrit sur la barre transversale ... entre autres performances techniques toujours pour le collectif.

La 2é MT a montré une EDF jouant à la parisienne . Les ballons ne venaient plus sur L NECIB et le jeu était devenu brouillon et insipide.

Au moins ce match aura permis de s'apercevoir que le jeu doit être "lyonnais" et non "parisien". Il y avait 5 parisiennes et 5 lyonnaises dans l'équipe de départ. Si 2 défenseures parisiennes sont indiscutables, L BOULLEAU n'est pas encore au summum de ses possibilités et A MAJRI est meilleure.
K DALI est la plus apte à jouer comme les lyonnaises pendant que ML DELIE, malgré le but marqué, a montré qu'elle ne peut rivaliser avec E LE SOMMER et G THINEY les titulaires de l'attaque avec E THOMIS et C LAVOGEZ en substituts.
Le milieu est connu et réputé pour être un des meilleurs du monde sinon le meilleur avec A HENRY,
C ABILY et L NECIB plus E BUSSAGLIA selon le système de jeu choisi.

Pas un très bon match à cause de cette 2é MT à oublier très vite et S DURET a raison de pointer du doigt S BOUHADDI car elle n'est vraiment pas sûre dans ses sorties et elle ralentit et casse le jeu en mettant une éternité à relancer le ballon. M GERARD est meilleure dans ces secteurs de jeu.

Cordialement,


Dans la même rubrique :