Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Laure BOULLEAU aurait manqué trois contrôles antidopage

Selon l'AFP, Laure Boulleau, l'internationale française, aurait manqué trois contrôles antidopage et risquerait une lourde suspension. Sa participation à la Coupe du Monde 2015 pourrait être compromise.



(crédit : Phootorafettes)
(crédit : Phootorafettes)
Les Bleues pourraient voir l'une de leurs joueuses suspendue pour une longue période. Dans une ordonnance du 3 novembre dernier, le Conseil d'Etat explique avoir débouté de sa demande de référé, « une footballeuse professionnelle qui évolue actuellement dans le club du Paris Saint-Germain en division 1 féminine », qui aurait manqué trois contrôles antidopage en mars 2013, février et juin 2014.
L'identité de la joueuse n'apparaît pas dans le document, mais le nom de Laure Boulleau a été confirmé à l'AFP par des sources concordantes. Conformément à la procédure, l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a transmis le dossier à la Fédération française de football (FFF) qui dispose désormais de dix semaines pour le traiter. Contactée par l'AFP, la FFF a fait savoir qu'elle ne « communique jamais sur tout ce qui est médical et confidentiel ». Le président de l'AFLD, Bruno Genevois, a simplement confirmé « qu'une joueuse professionnelle de football s'est vue notifier trois manquements constatés, et que le dossier a été envoyé à la Fédération française de football dont elle ressort ». « Nous sommes en présence de mesures préparatoires, les manquements sont préalables à d'éventuelles sanctions », a-t-il expliqué.
L'internationale française de 28 ans (52 sélections) risque jusqu'à deux ans de suspension. En cas de suspension de plusieurs mois, Laure Boulleau pourrait manquer la Coupe du Monde 2015 au Canada, du 6 juin au 5 juillet

Jeudi 11 Décembre 2014
Sebastien Duret


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 11/12/2014 11:04
Bonjour,

Je suis abasourdi par une telle nouvelle.
Abasourdi et partagé entre 2 sentiments à savoir, en colère contre une joueuse talentueuse que j'ai en grande estime tant comme joueuse que comme femme, qui aurait fauté, et incrédule devant tant de négligence si cette joueuse était en situation régulière donc "clean" et sans reproches.

Dans les 2 cas LAURE, puisqu'il s'agit d'elle est inexcusable et j'ai beaucoup de mal à le dire et à le penser....

Faute ou négligence, les 2 donnent une joueuse présumée innocente il ne faut pas l'oublier.

J'espère que LAURE pourra apporter des justifications crédibles à ces 3 manquements et que
celles -ci pourront convaincre les autorités de l'AFLD et la FFF sinon la CDM est terminée avant d'avoir commencer pour elle et en cas de suspension maximum de 2 ans, sa carrière à 29 ans risque de prendre un gros coup.
Quand au PSG ........ !!

Enfin en athlétisme pour les épreuves de relais lorsqu'un des relayeurs est suspendu pour dopage ou manquement à 3 contrôles dévoilés après l'épreuve de relais, c'est l'équipe de relais qui est disqualifiée.
La question se pose donc pour une équipe de football qui verrait un(e) de ses joueurs(ses) suspendu(e) pour dopage ou manquement aux 3 contrôles : Les résultats de l'équipe - PSG et aussi EDF - peuvent - ils être remises en cause pour les matchs auxquels ce (cette) joueur(se) a participé dans une période donnée ?.

Un point pourrait jouer en sa faveur c'est celui des contrôles en EDF. Si en EDF elle a eu des contrôles négatifs à chaque fois, elle serait en position favorable pour évoquer la négligence, l'oubli, l'indisponibilité du jour, ... que sais - je encore ? .

Enfin j'espère pour elle un heureux dénouement car je le répète c'est une joueuse et une femme que j'estime et je ne serais pas heureux de la voir écartée de la CDM ...
... Et je ne suis pourtant pas un fan du PSG féminin et encore moins masculin , mais la politique générale du PSG et la façon d'opérer (avec 7 ou 8 étrangères pour les féminines et 10 étrangers comme à BARCELONE hier pour les masculins ) et de s'exprimer de leur entraîneur F BENSTITI pour les féminines et de L BLANC pour les masculins, qui ne sont pas ma "tasse de thé", ne m'empêchent pas d'apprécier les joueuses et parfois de les plaindre.

2.Posté par Jean-Claude LIBERT le 11/12/2014 17:42
Bonsoir,

La règle en la matière est de ne pas être indisponible pour 3 contrôles en moins de 18 mois.

T TAMGHO, le tripe sauteur français a été suspendu UN AN le 21 Juin 2014 par la Fédération internationale pour ne pas s'être rendu disponible à 3 contrôles anti dopage en MOINS DE 18 MOIS. La suspension a pris effet le 18 Mars 2014, sans doute à compter de la date de son 3é contrôle raté, et se termine donc le 17 Mars 2015.

Si LAURE devait subir la même sanction, elle pourrait être suspendue 1 an avec effet à la date de son 3é contrôle manqué en JUIN 2014 et donc jusqu'en .... JUIN 2015, mais à quelle date exacte sachant que la CDM démarre le 06 Juin 2015 et que le 1er match de l'EDF est programmé le 09 Juin 2015 contre l'ANGLETERRE.
Si son dernier contrôle est antérieur au 06 Juin 2014, LAURE pourrait avoir une chance de prétendre à la sélection qui serait alors dépendante de l'accord de la FFF et évidemment de l'avis de sélection de P BERGEROO selon son état de forme à cette époque.
S'agissant de ce dernier paramètre d'état de forme, il ne devrait poser aucun problème à LAURE car elle pourrait continuer à suivre les entraînements du PSG et donc entretenir sa forme. Seul le rythme de la compétition serait à retrouver.

Affaire à suivre ...

3.Posté par Jean-Claude LIBERT le 14/12/2014 13:01
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Je pense que le cas de L BOULLEAU va créer une jurisprudence ou tout au moins une non prise en compte par l'AFLD du 3é contrôle "raté" et donc une mise hors cause de L BOULLEAU.
En effet selon le quotidien LE MONDE, l'ordonnance du CONSEIL D'ETAT précise que la joueuse du PSG aurait raté les contrôles du 29 Mars 2013, du 25 Février 2014 et ... du 10 Juin 2014.

Si les 2 premiers contrôles ratés demandent encore des explications de la part de la joueuse, pour celui du 10 Juin 2014, les raisons sont connues car le contrôle ne pouvait être honoré étant donné que la joueuse se trouvait en GUYANE avec l'EDF pour un match contre le BRESIL disputé le 11 Juin où
L BOULLEAU a joué la 1é MT et a été remplacée à la 46é mn.

L'AFLD ne pourra donc que faire un commentaire en faveur de la joueuse dont l'image a été écornée à tort par les médias.
Quand à L BOULLEAU elle se devra à l'avenir d'être plus vigilante sur les contrôles à honorer


Dans la même rubrique :