Footofeminin.fr : le football au féminin

Bruno Bini : "Faire un gros match contre l'Allemagne, mais l'objectif reste le quart"

Plusieurs titulaires des deux premières rencontres devraient être ménagées par le sélectionneur Bruno Bini à l'occasion du dernier match de groupe face à l'Allemagne.



(photos : Eric Baledent)
(photos : Eric Baledent)
Juste avant de rencontrer l'Allemagne, l'environnement change pour les Bleues. Un grand stade de 50 000 places, un adversaire qui sera soutenu par un public très patriotique, si bien que les joueuses françaises se doivent rester lucides et de faire abstraction de tout cela. Les quelque spectateurs qui voulaient voir les Bleues sur le terrain du match étaient aussi bien encadrées par les agents de l'organisation (4 pour 15 spectateurs !) où l'on se serait cru dans une compétition sous haute surveillance. Il est vrai que derrière, les Allemandes effectuaient une séance interdite au public...

La rigueur allemande ne semble pas être que dans l'organisation, mais aussi pour la sélection allemande. Une heure après les Bleues, sur le terrain du Borussia, elles travaillaient avec application durant près de 45 minutes les frappes devant le but, un domaine dans lequel elles ont pêché depuis le début du Mondial (3 buts, 15 tirs cadrés et 31 tirs). Des Allemandes qui affichaient une impressionnante efficacité, tout en puissance et avec hargne dans cet exercice. Au moment d'affronter la France, il ne semble pas question de laisser échapper la première place.

"Les médias nous ont fait passé de outsider looser à favori"

Bruno Bini : "Faire un gros match contre l'Allemagne, mais l'objectif reste le quart"
Les médias allemands ont-ils été trop gâtés, pouvait s'en amuser Bruno Bini en conférence de presse, après quelques questions allemandes faisant remarquer de mauvais résultats de l'Allemagne malgré 2 succès : « J'aimerais bien faire des mauvaises performances dans toutes les compétitions internationales et être déjà qualifié après deux matches. Jusque-là le bilan de Silvia (ndlr : Neid, la sélectionneuse allemande) est plus qu'élogieux. Il est même exceptionnel. Je signe pour les deux prochains matches. Après les quarts de finale, si on gagne ces deux matches, ça me ferait rien si on me disait qu'on n'a pas trop bien joué. » Deux victoires 1-0 comparées aux deux succès tricolores (1-0 et 4-0) qui laisseraient penser que la France a changé de statut : « Vous (aux journalistes allemands) êtes quand même surprenants. On est passé du statut outsider voire de looser à favori de la Coupe du monde. Ça fait beaucoup de chemin en 1h30. Je ne vais pas aussi vite que ça. »

"Je préfère perdre demain si on gagne le prochain match contre l'Allemagne"

Bruno Bini : "Faire un gros match contre l'Allemagne, mais l'objectif reste le quart"
Mais que doit-on attendre du résultat des Bleues ? « On veut bien sûr faire un gros match contre l'Allemagne mais l'objectif, c'est d'abord de gagner le quart de finale. A choisir, je préfère perdre demain contre l'Allemagne puis les gagner lors de notre prochaine rencontre pourvu qu'elle soit en juillet... » , atténuant ainsi l'importance de ce match et l'éventuelle première place qui bousculerait l'organisation allemande et ses supporters déjà acquéreurs depuis longtemps des tickets pour Wolfsburg et Frankfurt (matchs qui accueilleront le premier du groupe A). Une première pourrait permettre d'éviter le Japon qui a fait bonne impression même si Laura Georges préfère ne pas choisir d'adversaire préféré : « Le Japon est une belle équipe, d'autres équipes ne voudraient pas trop les prendre. Ce qui est intéressant dans une Coupe du monde, c'est de jouer contre différents styles d'équipe. L'Angleterre, on l'a déjà jouée régulièrement et puis il y a cette « revanche » dans le sens positif, ce serait bien de refaire un bon match contre le Japon car en préparation à l'Euro 2009, elles nous avait malmenées (défaite 0-4). »

Bruno Bini : "Faire un gros match contre l'Allemagne, mais l'objectif reste le quart"
Corinne Diacre, par son expérience, voit avec les dernières performances des Bleues un nouveau gage de réussite : « Aujourd'hui, l'équipe de France est beaucoup plus complète, beaucoup plus professionnelle que par le passé. On n'est pas invincible mais ces deux premiers matches nous ont un peu rassurés sur le fait que l'on peut battre n'importe quelle équipe sur un match sec. Tout est permis. »

Il faudra cependant faire sans Sonia Bompastor, sous le coup d'une suspension en cas de nouvel avertissement et mise au repos. Elise Bussaglia devrait être alignée même s'elle n'a pas pris part à l'entraînement aujourd'hui. Wendie Renard pourrait retrouver aussi le terrain comme titulaire après son absence suite à une blessure aux adducteurs.

L'équipe possible : Bérangère Sapowicz - Laure Lepailleur, Laura Georges, Wendie Renard, Laure Boulleau - Sandrine Soubeyrand (cap.), Elise Bussaglia (ou Camille Abily) - Eugénie Le Sommer, Louisa Necib, Gaëtane Thiney - Elodie Thomis.

Mardi 5 juillet 2011 - 20h45
FRANCE - ALLEMAGNE
Mönchengladbach (Borussia Park)
Arbitres : Kirsi Heikkinen (FIN) assistée de Tonja Paavola (FIN) et Anu Jokela (FIN). 4e arbitre : Dagmar Damkova (RTC)

LIVE COMMENTE SUR FOOTOFEMININ.FR

En direct sur EUROSPORT FRANCE. Prise d'antenne à 20h15. Commentaires : Christophe Jammot et Jean-Luc Arribart, consultante : Cécile Locatelli

En direct sur ZDF. Disponible gratuitement sur les bouquets satellites

En différé sur DIRECT 8
à partir de 22h40

Sur le web, en s'abonnant à EUROSPORTPLAYER (4,90 € pour un mois)

Lundi 4 Juillet 2011
Sebastien Duret


1.Posté par Mlle la Footeuse le 05/07/2011 01:02
C'est vrai que la qualification étant assurée, on peut se permettre d'y aller détendues. Quoique, cela permettrait de voir ce que la France a dans le ventre face à un favori pour le titre...


Dans la même rubrique :