Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - SOYAUX a poussé le PSG aux tirs au but avant de céder

Soyaux est parvenu à tenir en échec le PSG à l'occasion de ce premier match des seizièmes de finale de la Coupe de France (0-0). Soyaux s'est ensuite incliné lors de la séance de tirs au but, en manquant trois de ses quatre tentatives.



Les Parisiennes libérées (photo Phil Messelet)
Les Parisiennes libérées (photo Phil Messelet)
Le Président de Soyaux Denis Bodi l'avait annoncé "Ce ne sera pas le même combat" en référence à la défaite en championnat mercredi dernier avec une équipe "bis" (0-10). L'entraîneur charentais avait donné la priorité à cette rencontre de Coupe et ménager ses joueuses cadres.
Bien lui en a pris car elles ont confirmé qu'elles pouvaient pousser le PSG aux tirs au but. Mais le rêve de qualification s'est heurté à la gardienne allemande Ann-Kathrin Berger. Blessée en début de semaine et rarement titularisée, elle a fait étalage de son talent lors de la séance de tirs au but, un domaine dans lequel elle excelle. Lydia Belkacemi, Gwendoline Djebbar et Marina Pascaud en ont fait les frais. Mais malgré cette élimination, la capitaine de Soyaux retenait avant tout le 0-0 obtenu après 90 minutes, une performance que seul Lyon a pu réaliser cette saison face aux Parisiennes.
Sur le plan des occasions, on notera en première période le coup franc d'Alushi repoussé par Guérin et la défense à l'issue d'un cafouillage (7e). Le reste du temps, les Sojaldiciennes à cinq derrière auront réussi à cadenasser leurs adversaires.
En seconde période, Guérin était à la parade face à Sarr remplacée quelques minutes plus tard (57e). Caroline Seger et Shirley Cruz Trana n'allaient pas ensuite trouver le cadre avant l'occasion du match sur un corner de Kenza Dali, repris d'une tête puissante par Laura Georges mais repoussée par la transversale de Soyaux (87e).

REACTIONS

Juan Parédès (entraîneur Soyaux) : "Une performance pour nous"
"On s'était préparé pour faire une performance. Aujourd'hui le but du jeu, c'était de se qualifier. On était pas obligé de gagner, à nous d'aller jusqu'aux penalties ce qui en soit pour nous une performance qui sort de l'ordinaire. Le geste final nous a manqué peut-être aussi parce que l'on avait beaucoup couru et que on a manqué de fraîcheur sur le geste technique ce qui permet au PSG de se qualifier. C'est surtout une très grande fierté puisque le groupe travaille dur depuis le mois d'août. C'est un championnat de plus en plus difficile, on est en recherche tout le temps de progrès et aujourd'hui on a franchi une nouvelle étape. Il ne faut pas s'arrêter là non plus car ça va vite. Il faut féliciter les filles pour ce qu'elles ont réalisé. Cela aurait pu être encore plus extraordinaire. Ca l'est parce que tenir le PSG à 0-0, c'est quelque chose d'important. Mais on n'est pas qualifié pour le prochain tour. On n'est pas passé loin, on regrette de ne pas être passé. On s'est précipité un petit peu aux tirs au but mais après ce n'est pas facile d'expliquer les choses. On n'a l'impression d'avoir raté mais c'est plutôt la gardienne qui fait trois gros arrêts. On avait tiré quelques penalties dans les semaines avant, mais entre la séance d'entraînement et la fin d'un match aujourd'hui, la tension, la pression, l'enjeu et la gardienne en face sont différentes."

Farid Benstiti (entraîneur PSG) : "Tout l'esprit de la Coupe"
"On s'attendait vraiment à un match difficile, pas forcément au point d'aller aux penalties. Soyaux a été courageux, bien organisé, elles ont bien défendu. On n'a pas su marquer nos occasions de but, et elles ont su rester solide. Tout l'esprit de la Coupe. Sur une équipe un peu regroupée comme cela, ce que je regrette c'est l'efficacité sur le nombre d'occasions. Le nombre d'occasions importe peu, on a quatre occasions, on doit en mettre une au fond. Elles y ont cru, et ont continué à nous faire déjouer. Il faut que l'on arrive à maintenir une efficacité constante. J'ai fait des choix sur mon équipe, je les assume complétement, je n'ai aucun regret. On gagne aux penalties, ca permet à notre gardienne de se mettre en avant. Un échec sur le terrain, une victoire aux penalties et puis un bonheur partagé avec notre gardienne de but qui nous a fait gagner."

LA FICHE

Coupe de France - Seizième de finale
Samedi 24 janvier 2015 - 14h00
ASJ SOYAUX CHARENTE - PARIS SAINT-GERMAIN FC : 0-0 (tab 1-3)
Angoulême (Stade Lebon)
Spectateurs : 800
Arbitres : Séverine Craipeau assistée de Vanessa Cruchon et Anaëlle Loidon
Temps frais - Terrain difficile
Tirs au but : Belkacemi (arrêté), Delannoy (0-1), Djebbar (arrêté), Dali (0-2), Bourgouin (1-2), Cruz (1-3), Pascaud (non cadré)
Avertissements : Dumont 82' pour Soyaux ; Hamraoui 11', Delannoy 39' pour le PSG

SOYAUX : 1-Amandine Guérin ; 2-Anaïs Dumont, 5-Marina Pascaud (cap), 6-Charlotte Bilbault, 3-Siga Tandia, 8-Cynthia Viana ; 11-Marion Leroy (12-Viviane Boudaud 46', 14-Lydia Belkacemi 78'), 7-Mélissa Godart, 4-Justine Deschamps, 10-Gwendoline Djebbar ; 9-Laura Bourgouin. Entr.: Juan Paredes
Banc : 13-Jennifer Maier, 15-Marie-Aurelle Awona, 16-Alizée Nadal.
PSG : 1-Ann-Kathrin Berger ; 5-Sabrina Delannoy (cap.), 4-Laura Georges, 7-Josephine Henning, 11-Jessica Houara D'Hommeaux ; 8-Kheira Hamraoui ; 3-Fatmire Alushi (12-Kenza Dali 76'), 6-Shirley Cruz Trana, 10-Caroline Seger, 2-Aurélie Kaci (14-Marie-Laure Delie 69') ; 9-Ouleymata Sarr (15-Kosovare Asllani 62'). Entr.: Farid Benstiti
Banc : 13-Laure Boulleau, 16-Katarzyna Kiedrzynek.

Dimanche 25 Janvier 2015


1.Posté par Jean-françois VAYSSETTES le 24/01/2015 18:40
Une victoire laborieuse du PSG.

2.Posté par monchatois le 24/01/2015 18:57
Merci pour la purge

3.Posté par Jean-Claude LIBERT le 25/01/2015 13:45
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

D'accord en tous points avec les 2 commentaires précédents.

J'approfondirais pour ma part les enseignements de ce match et de ce qui s'est passé cette semaine.

Mercredi : un match de championnat avancé pour cause de calendrier chargé (!!!!) de LDC pour le PSG et il semble que cela aurait été sur demande du PSG.
Le PSG est pro et SOYAUX est amateur avec des joueuses qui travaillent et des étudiantes donc pour la plupart avec des difficultés pour se libérer sauf arrangements avec les employeurs ou à sécher les cours.
Résultat 0 - 10 pour une équipe "bis" sinon "ter" car composée de joueuses de DH et de U19 qui sont à féliciter d'avoir accepter de jouer ce match. Un forfait aurait été plus glorieux.

SOYAUX avait les qualités pour être la dernière équipe à pouvoir créer la surprise contre le PSG comme peut être. SAINT ETIENNE mercredi prochain 28/01 qui verra également son match avancé toujours pour cause de LDC.
Ceci étant dit sans mépris - au contraire avec toute l'admiration que j'ai - pour les joueuses d'ALBI, RODEZ et ARRAS qui seront les autres adversaires du PSG avec .... LYON..
Ces "facilités" concédées au PSG sont faites au détriment des joueuses de SOYAUX mais aussi de la régularité du déroulement du championnat.

L'effectif du PSG est constitué de 11 étrangères et pour se déplacer 21 joueuses étaient convoquées par F BENSTITI et manquait à l'appel entre autres L BRESONIK, L DECLERCQ et KARCHOUNI .
Donc le PSG peut présenter 2 équipes capables de battre SOYAUX ou SAINT ETIENNE Mercredi prochain 28/01.... d'autant que le PSG aura une semaine complète de récupération entre le match aller et le match retour de LDC contre GLASGOW, une équipe pas très loin du même calibre que nos équipes du milieu de tableau de notre championnat comme SOYAUX ou GUINGAMP !!!..

Pour les joueuses de SOYAUX elles ont encore eu la chance de voir ces 2 matchs - championnat et Coupe - se dérouler à SOYAUX car imaginez l'inverse elles auraient du se déplacer 2 fois à PARIS en 3 jours et donc faire 2 400 kms ALLER/RETOUR ou passer 4 jours à l'hôtel .... comme l'on fait les parisiennes qui, elles, sont restées en VENDEE après leur "exploit" de Mercredi et le 0 - 10 dont les 5 buts de ML DELIE, sérial buteuse .... contre des DH et U19, buts qui ont été signalé et glorifié par les différents commentateurs.

Un bémol cependant vient de J PAREDES l'entraîneur sojaldicien après le match de Mercredi qui a déclaré avoir fait volontairement l'impasse sur le match de championnat pour privilégier le match de CDF.
Le résultat est qu'il a jeté une ombre sur le championnat en favorisant le PSG et en montrant que son équipe pouvait obtenir un résultat en championnat et ne pas "privilégier" un adversaire par rapport à un autre, alors qu'il est éliminé quand même de la coupe.
TOUT FAUX Mr PAREDES ...
Et dans 8 jours en championnat contre l'OL il alignera sa meilleure équipe ? Bien sûr .....
Ce n'est vraiment pas ce qu'il a dit et fait de plus intelligent !!! .

Ceci étant dit sur les conditions de la tenue de ce match de championnat contre SOYAUX comme pour le match contre l'ASSE le 28/01, j'en reviens à mon complet accord avec les 2 commentaires précédents sur la qualité de jeu du PSG .

Un bémol amical pour 'Jean François VAYSSETTES' que je trouve bien "gentil" quand il emploie le mot "laborieux" et je me rapprocherais plus du mot "purge" employé par 'monchatois'.

Si F BENSTITI pense qu'il va battre voire même inquiéter l'OL avec un football comme on l'a vu SAMEDI, il est inconscient ou un irréductible optimiste même si j'ai bien conscience qu'un match ne ressemble jamais à un autre match.
A la fin du match aller perdu 2 - 1 grâce à un arbitrage plus que favorable faut-il le rappeler (?) , il dansait immodestement et irrespectueusement même vis à vis de ses joueuses, la gigue, se voyant déjà gagner le match retour par 1 - 0 ou 2 buts d'écart et être champion grâce à la différence de buts particulière !!!.
Rien n'est impossible mais il lui faudra enseigner à ses joueuses un autre football - et elles ont le talent pour le faire - d'autant que contre l'OL on connait déjà la tactique de BENSTITI : 2 latérales, 3 défenseures centrales, 1 sentinelle devant les 3 DC , 3 milieu de terrain dont 2 défensives et 1 sacrifiée devant et donc une équipe recroquevillée dans sa moitié de terrain qui pratiquera un jeu "très physique" et qui comptera comme au match aller de championnat ou au match retour de LDC sur un arbitrage favorable ou sur un coup du sort ou une erreur lyonnaise comme celle conjuguée de S BOUHADDI, E BUSSAGLIA et L DICKENMANN pour le but de K DALI en championnat ... ce qui n'arrive que très, très, ,très peu souvent !!

Ce 0 - 0 courageux et mérité de SOYAUX de Samedi aurait été obtenu Mercredi que le titre eut été joué pour l'OL.
Ainsi il se jouera le 21/02 (sauf si l'ASSE joue le jeu le 28/01 et réussit le même exploit que le 0 - 0 de SOYAUX) et jusque là le PSG sera leader du championnat ce que ne manqueront pas de mettre en valeur tous les médias de FR4 à EUROSPORT voire au CFC de CANAL+ ou à l'EQUIPE du MATIN, du MIDI et du SOIR sur la chaîne l'EQUIPE 21 ... et ils n'auront pas tort au vu des points car le PSG pourra avoir 5 points d'avance .... avec 2 matchs d'avance ce qu'oublieront de dire les médias et les sites du NET parisianophiles ( je ne vous fais pas de dessin ) !!!.

Mais quelle pauvreté de football BENSTITI propose aux spectateurs et aux téléspectateurs. En effet c'est plus que laborieux et même plus qu'une purge c'est une "bouillie" de football et quand on entend sur FR4 les commentaires de M PICHON qui déclare - entre autres propos dithyrambiques sur le jeu du PSG qui s'assimilent , pour moi , à des âneries - que "les parisiennes se trouvent les yeux fermés" elle ne doit pas voir le même match que celui que peuvent voir tous les français. Son parisianisme outrancier la rend encore plus ridicule mais surtout insupportable et F LEVEQUE le co-commentateur y va également de sa "parisianophilie" en donnant comme résultat du match 1 - 0 pour le PSG au lieu du 3 tirs au but à 1 ... ça c'est du journalisme objectif !!!.

Oh! Ils ne sont pas les seuls. En effet j'ai fait l'expérience de regarder et d'enregistrer la 1é MT sur EUROSPORT où officiait T BIHEL et C PREVOST et de regarder et enregistrer la 2é MT sur FR4 avec F LEVEQUE et M PICHON.

Même parisianisme insupportable ....

T BIHEL ne manque jamais de rappeler que le PSG a éliminé LYON en LDC et qu'il a battu LYON en 2013/2014 à GERLAND. Il s'est extasié devant le 0 - 10 infligé à SOYAUX en championnat se gardant bien de dire que c'était contre une DH "renforcée" de U 19 ("renforcée" est de l'humour !!).
C PREVOST, ancienne joueuse du PSG est la réservée et la plus objective des 4 ... en gardant ses préférences parisiennes . Il faut dire qu'elle est consultante salariée d'EUROSPORT qui comme chacun sait est très tendance "parisienne" et donc qu'elle se doit de suivre la "ligne" de la chaîne sous peine de ne pas correspondre à la politique de chaîne qui l'emploie.

Enfin hier était la journée du sport féminin et à cette occasion différentes championnes féminines ont été sollicitées par les médias. Pour le football féminin L GEORGES était la marraine de cette journée et la joueuse dans les médias était ... G THINEY.
Quelqu'un peut-il me dire sur quelle chaîne, dans quelle émission il a vu, hier, une lyonnaise représentant un club 8 fois successivement champion de France, 3 fois successivement vainqueur de la CDF, 4 fois successivement finaliste de la LDC dont 2 fois successivement vainqueur, championne du monde officieuse des clubs au JAPON et accessoirement mais seulement accessoirement (humour) comptant dans ses rangs régulièrement 8 joueuses titulaires en EDF ????? ...

Quel match a eu l'honneur d'une retransmission télévisée ? ... celui où le PSG était concerné !!
La seule satisfaction est que c'était la 1ére fois que SOYAUX avait cet honneur et ses joueuses le méritaient bien mais auraient-elles eu ce bonheur si elles avaient rencontrées ALBI ou RODEZ ?.

S'il y a bien un club ou une joueuse représentant ce club qui méritait d'avoir une fenêtre dans les médias hier, c'est bien LYON .... ce qui n'empêchait nullement G THINEY de faire une ITW (comme d'habitude !) et surtout pas à L GEORGES d'être la marraine de cette journée.

NON ?

Bon dimanche à toutes et tous

Cordialement,

4.Posté par Erwan CHAPEL le 28/01/2015 00:33
Décidément, ça vous heurte profondément que Soyaux ait mis une équipe B 2 fois contre le PSG et pas contre l'OL. Je sais pas pourquoi vous pleurez, car au match aller, on avait pris 9-0 à Lyon.

Bien sûr que le choix de mettre l'équipe B' mercredi était volontaire. Je ne vais pas me répéter, mais de toute façon, vous ne voulez pas comprendre.

Vous parlez du cauchemar que ça aurait été si Soyaux avait du se déplacer à Paris 2 fois. Mais que c'était-il passé au match aller ? Soyaux avait joué dimanche à domicile contre Saint-Etienne, puis s'était déplacé mercredi après-midi à Paris, et encore déplacé samedi soir à Rodez.

Sinon, le point positif que je retiens des supporters lyonnais qui expriment leur colère, c'est la considération qu'ils accordent à Soyaux alors qu'il y a 2 saisons, on était encore en D2. C'est vraiment sympa de nous voir si fort, mais on ne peut pas lutter avec l'OL et le PSG. D'ailleurs, vous semblez avoir un peu peur pour l'OL avec les titulaires de Soyaux. mais ça risque d'être, comme d'habitude, une formalité pour l'OL.

Et pour info, les parisiennes sont restées sur Angoulême de mercredi à samedi. Elles n'ont jamais été en Vendée.

5.Posté par Jean-Claude LIBERT le 28/01/2015 14:36
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour ERWAN,

D'abord tu retiens toujours le "négatif" d'un commentaire et très peu le "positif" (surtout quand il vient de moi (lol ... lol ... lol) et en cela tu n'as pas changé par rapport au forum de l'OL.
Tu es pourtant un très bon connaisseur du football féminin et un fin connaisseur des coulisses ou de ce qui peut se passer en coulisses.

Tu connais ma "passion" pour les mots et ici tu devrais te pencher sur le mot ETHIQUE pour ce qui concerne les entraîneurs J PAREDES et H DIDIER et sur les mots EQUITE et IMPARTIALITE pour ce qui concerne l'attitude de la FFF en cette occasion.

Le match de SOYAUX pouvait être MAINTENU le 15/03 car le PSG n'avait aucun autre match que celui-là entre le 22/ 02 (après le match décisif contre l'OL du 21/02) et son match aller de LDC le 21/03 à GLASGOW donc tout le temps de préparer ce match.
Par contre le match de l'ASSE méritait d'être décalé car intervenant le 29/03 alors que le retour de LDC est prévu le 28/03.

Sans doute y a t-il un WE pour les 1/8é de CDF et l'EDF compte 7 ou 8 lyonnaises titulaires contre 2 parisiennes et une juvisienne, et cela ne fait donc qu'un match qui aurait pu porter à 2 les matchs des parisiennes entre le 22/02 et le 21/03 date de la LDC
.
Est-ce si difficile pour des pros à digérer 2 matchs ?

A titre d'exemples note que en MAI 2012 (source 'ours' sur OL/WEB) , l'OL a du gérer 3 matchs en 7 jours soit 1 match tous les 2 jours et de demi (!!) et ces matchs sont :
- La finale de CDF le 13/05/2012
- La finale de LDC à MÜNICH contre FRANCFORT le 20/05/2012
- Un match de championnat le 20/05/2012 contre .... le PSG

Excuse du peu !!!!

Je n'ai pas souvenir qu'à l'époque la FFF soit intervenue pour aménager le calendrier de l'OL et que
P LAIR ait sacrifié le match de championnat par exemple même si le titre était déjà acquis.

Enfin tu as entièrement raison concernant l'OL. Je suis, comme tu le sais un CH'TI, qui n'est pas "en colère" mais qui est tombé sous le charme du plus beau football féminin pratiqué en FRANCE et même en EUROPE et je pense que les lyonnaises sont plus talentueuses et plus complètes que les parisiennes malgré la valeur du recrutement effectué par le PSG.
Je suis aussi assez lucide pour dire, comme tu le dis toi même, que l'OL tient le titre entre ses pieds et que sans doute ont-elles plus de chances que le PSG de gagner ou de faire un résultat (nul possible ou défaite par 3 -2 ou 4-3, etc... ce que je ne crois pas) qui leur assurera un 9é titre le PSG ce 21/ 02 .... MAIS

MAIS .... dans le sport en général et dans le football en particulier il faut respecter l'ETHIQUE donc les principes de la morale et l'EQUITE donc le sens naturel de la justice et le respect des droits de chacun par l'IMPARTIALITE.
Je suis désolé de constater que J PAREDES et H DIDIER, avec tout le respect que j'ai pour leur travail et les responsabilités qui sont les leurs avec leurs moyens, n'ont pas respecté l'ETHIQUE.
J'ajoute que, pour sa part, la FFF n'a pas respecté l'EQUITE donc l'IMPARTIALITE qu'elle doit observer en tant qu'auteur des Règlements Généraux qui régissent tout le football en ayant même en son sein instituée un Conseil National de l'Ethique !!!.

Enfin MEA CULPA d'avoir confondu la VENDEE avec la CHARENTE et la région PAYS DE LOIRE avec la région POITOU CHARENTES.....même si elles sont limitrophes ANGOULEME est au SUD de la région et donc assez éloignée de PAYS DE LOIRE.
Tu as eu raison de me le faire remarquer.

Cordialement,

H

6.Posté par Erwan CHAPEL le 28/01/2015 23:26
Le 15 mars, il y a des matchs internationaux. Je répète que tous les week-ends sont pris jusqu'à la fin de la saison. Impossible de reporter en week-end, sauf si les équipes n'ont pas d'internationales ou sont toutes les deux éliminées de la Coupe de France.

Au lieu de débattre, je vais vous posez concrètement la question : qu'auriez-vous fait à la place de Jean Parédès ?


Dans la même rubrique :