Footofeminin.fr : le football au féminin

#D1Arkema - Les statistiques de la 5e journée

Chaque semaine, Footoféminin vous propose désormais de revenir sur la dernière journée de championnat en ressortant une statistique ou prestation forte par match.



PSG 4-0 Montpellier : tir à vide pour les Héraultaises

Le duel entre le PSG et le MHSC, respectivement deuxième et troisième au coup d’envoi, était attendu de pied ferme en ce début de saison. Mais l’affrontement a tourné court. Alors qu’avant cette rencontre, Montpellier affichait un l’un des meilleurs taux de conversion de ses tirs en D1 (un but tous les 5 tirs, 2e meilleur ratio), il est tombé sur un os face au club de la capitale : 11 tirs pour seulement 1 dans le cadre (9% de tirs cadrés), 2 occasions et une inoffensivité offensive qui n’a pas aidé face à une Katoto des grands soirs en face (3 tirs, 2 cadrés, 2 buts, 9 dribbles tentés dont 67% réussis).
Les 11 tirs du MHSC face au PSG (Point = réussi / X = hors cadre ou contré).
Les 11 tirs du MHSC face au PSG (Point = réussi / X = hors cadre ou contré).

OL 2-0 Dijon FCO : Henry tient le milieu lyonnais

Si elles partaient favorites face au DFCO, les Lyonnaises ont toutefois dû attendre avant de voir leur succès se dessiner. Mais pour contrôler la rencontre, elles ont pu compter sur plusieurs de leurs cadres dont notamment Amandine Henry : 88% de passes réussies (sur 111 passes, 2e meilleur total de la journée), 68% de duels remportés (sur 25 disputés) dont 82% dans les airs, 4 interceptions mais surtout 13 récupérations dont 10 dans la moitié de terrain adverse (record de la journée). De quoi étouffer les Dijonnaises et empêcher la moindre contre-attaque.
Les 13 récupérations d’Amandine Henry face à Dijon.
Les 13 récupérations d’Amandine Henry face à Dijon.

Paris FC 5-0 GPSO 92 Issy : l’accent canadien s’invite à Bondoufle

Les Parisiennes ont peut-être trouvé la solution à leurs problèmes offensifs. Alors que le réalisme fuyait les joueuses de Sandrine Soubeyrand sur ce début de saison, ces dernières ont pu se rassurer face à une équipe d’Issy en grande souffrance. L’occasion pour Evelyne Viens de se montrer une nouvelle fois : 8 tirs dont 4 cadrés pour 3 buts. Aucune joueuse n’avait autant tiré dans un match de D1 sous le maillot du PFC sur les deux dernières saisons. Avec en prime une efficacité au dribble redoutable (7 tentés pour 6 réussis, 86%), la Canadienne a prouvé sur ses dernières sorties qu’elle pourrait bien être le facteur X du Paris FC cette saison.
Les 8 tirs d’Evelyne Viens face à Issy. Renarde des surfaces (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).
Les 8 tirs d’Evelyne Viens face à Issy. Renarde des surfaces (Point = cadré / X = non-cadré ou contré).

Guingamp 3-0 Soyaux : Robert sonne la révolte

Rien de tel qu’une cadre pour réveiller une équipe endormie. En difficulté sur son début de saison, l’EAG a frappé fort face aux joueuses d’un Sébastien Joseph sur le départ. Pour y parvenir, il a pu s’appuyer sur l’intenable Faustine Robert : 4 tirs dont 3 cadrés pour 2 buts, 4 passes clés réussies sur 4 tentées dont une passe décisive et 7 interceptions. Un match plein et un travail rondement mené par l’attaquante guingampaise avant de céder sa place dans les dernières minutes.
Les 4 passes clés (carré sombre), 4 tirs et 7 interceptions de Faustine Robert face à Soyaux.
Les 4 passes clés (carré sombre), 4 tirs et 7 interceptions de Faustine Robert face à Soyaux.

Le Havre 0-1 Reims : nouveau compteur débloqué

Les Stadistes retrouvent des couleurs depuis quelques semaines. Après leur succès étincelant face à Issy, les Rémoises ont su garder la tête froide pour ramener les trois points du Havre. Un seul but inscrit par Mélissa Gomes qui a la particularité d’être marqué sur un coup franc tiré directement : une première cette saison en D1. Plus largement, c’est aussi une première pour Reims dans l’élite depuis sa remontée l’an dernier après huit tentatives infructueuses. Le seul autre coup franc tiré directement cette saison par le SDR (face à Bordeaux) avait d’ailleurs trouvé la barre avant d’être détourné par Romane Bruneau dans sa cage. La botte secrète de Reims en 2020-2021 ?
Les 9 coups francs tentés directement par Reims depuis son arrivée en D1 en 2019 (Point = réussi / X = hors cadre ou contré).
Les 9 coups francs tentés directement par Reims depuis son arrivée en D1 en 2019 (Point = réussi / X = hors cadre ou contré).

Ndlr : les statistiques de Bordeaux-Fleury 91 sont actuellement indisponibles d’où leur absence dans cet article.


Vendredi 16 Octobre 2020
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :