Footofeminin.fr : le football au féminin

Retour sur les 16es de finale

Ce tour n'a pas offert de surprise hiérarchique. Mais malgré cela retour sur les 16es de finale où certains clubs ont failli se faire surprendre...



Arpajon - Montpellier (photo : Thierry Saunier)
Arpajon - Montpellier (photo : Thierry Saunier)
Les finalistes 2009

Montpellier a affiché sa supériorité face à Arpajon. Les Héraultaises arrivées le vendredi soir sous la neige, ont su réchauffer les filets locaux avec huit buts à la clé. Le premier survenait à la 22e minute par Hamou Maamar qui reprenait de la tête un centre de Diguelman. Cette dernière allait être impliquée sur les trois buts de son équipe, soit 4 passes décisives. Pour les buteuses, c'est Delie qui s'est offert un triplé, Rubio, Plaza et Meynier inscrivant aussi leur but. Missonnier auteur d'un festival dans la défense du MHSC a sauvé l'honneur.

Ce fut dur pour Le Mans, actuel leader de D2 et finaliste l'an passé. Face à Corné (D3), les Mancelles n'ont d'ailleurs pas trouvé la faille. Ruel ou encore Fermier, les attaquantes visiteuses auraient pu réussir la performance du week-end. Mais finalement c'est la gardienne mancelle qui s'est illustrée lors des tirs au but.

Arras - Cormelles (photo : ESC)
Arras - Cormelles (photo : ESC)
Un club de DH en 8e !

Le tirage avait offert une opposition entre clubs de DH pour ces 16es de finale. C'est finalement Woippy qui a saisi l'aubaine de passer de nouveau un tour. Les Woippyciennes ouvraient la marque dès la 4e minute par Brenière qui interceptait le ballon et partait dans un raid de 30 m. Leidinger catapultait la balle au fond des filets de Cœur une demi-heure plus tard. Mais Nivolas-Vermelle n'abdiquait pas et Legal redonnait un peu d’espoir à son équipe (2-1, 64'). Les Lorraines parvenaient toutefois à conserver leur avantage.

Ils seront 2 clubs de D3

Opposés à des adversaires du même niveau, Arras face à Cormelles et Aulnat face à Nîmes, ce sont les clubs qui recevaient qui sont passés. La large victoire arrageoise (7-0) cache un match disputé où le score était vierge au repos et seulement de 2-0 à la 81e minute ! Dans l'autre match, Silvestri répondit à la Nîmoise Debaty. Tout se décida aux tirs au but et plus précisément sur le seul échec de Cordier qui trouva le poteau.

Thiney a ouvert le score pour Juvisy (photo : ASAF)
Thiney a ouvert le score pour Juvisy (photo : ASAF)
Sans faute pour les équipes franciliennes

Il ne pouvait pas y avoir plus de 3 équipes en 8es, la faute au tirage qui mettait aux prises Montigny au PSG. Les Parisiennes ne tardaient pas à ouvrir par Debonne sur un centre de Soyer, mais Montigny comme en championnat s'accrochait et inscrivait un but grâce à Bracchi, seulement le 2e encaissé par cette équipe depuis le début de saison. En seconde période alors que les tirs au but se profilaient Lepailleur allait libérer son équipe.

Juvisy aura fait la décision plus rapidement en Lorraine. Thiney mettait dix minutes pour trouver le chemin des filets d'Algrange à la réception d'un corner de Soubeyrand. Machart en contre lancée par Tonazzi inscrivait le second but synonyme de qualification.

Enfin, Issy (D2) est venu à bout d'une équipe de Bischheim qui se ressaisit en ce début d'année 2010. Il aura fallu deux penalties transformés par Gobert et un but de Tait pour assurer une victoire où Hoehe avait réduit l'écart temporairement.

Capital confiance !

Saint-Etienne a infligé une très lourde défaite à Toulouse qui évoluait sur son terrain. Les Vertes ont enfin concrétisé leurs occasions comme le soulignait leur entraîneur Hervé Didier. Si l'entraîneur stéphanois espère que c'est le début d'une série de victoires, sachant qu'il faut rester humble et continuer à travailler, pour son homologue toulousain après le revers au PSG (0-9), il faut remonter la pente.

Malmenées en championnat, les Sojaldiciennes se sont rassurées en s'imposant à Tours (2-5). Mais pourtant l'ouverture du score était pour Tours si bien qu'il fallait toute l'efficacité de Herbert (2 buts) et Ngono Mani pour inverser la tendance et ainsi se qualifier. La seconde période était mieux gérée par Soyaux.

La Roche
comme Saint-Brieuc, adversaires en championnat, avaient besoin de se rassurer et de donner du temps de jeu à certaines joueuses. Cela a plus réussi aux Briochines qui se sont imposées 3 buts à 1 grâce notamment à Banner, auteur d'un doublé et d'une passe décisive. Godart marquant pour sa part le but vendéen.

Dans les autres rencontres...

Hénin-Beaumont aura su être patient pour débloque la situation face à Evreux. C'est grâce à l'inévitable Crammer que les Artésiennes faisaient la différence. Auteur d'un doublé et donnait le ballon de but à Saïdi.

Blanquefort est passé tout près des 8es. Face à Rennes, loin du match lourdement perdu en championnat, les Girondines ouvraient le score par la capitaine Landry. Les Rennaises en difficulté égalisaient tout de même en fin de rencontre avant que Perrin ne sorte un tir au but décisif pour la qualification.

Muret partait favori face à Monteux. Mais sur le terrain, tout s'est décidé après la 82e minute et le premier but d'Exposito, juste entrée en jeu. Trévisan réalisait le break dans les arrêts de jeu.

Condé n'a plus perdu depuis le mois sur le terrain depuis le 11 octobre face à...Gravelines. C'est donc une revanche qu'ont pris les Condéennes sur leur pelouse. Migot, la recrue hivernale et Painblanc à la réception d'un centre de Couillard ont été les buteuses contre Gravelines.

Mercredi 24 Février 2010
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :