Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Court succès face au PORTUGAL

Les Portugaises ont posé des difficultés à une équipe tricolore remaniée qui a manqué aussi de créativité. Les Françaises n'ont jamais été libérées dans leur jeu et s'imposent poussivement (1-0).



Camille Abily et ses partenaires ont peiné pour trouver la faille (photo FPF)
Camille Abily et ses partenaires ont peiné pour trouver la faille (photo FPF)
Philippe Bergerôo avait décidé de donner du temps de jeu à toutes les joueuses pour ce tournoi de préparation à la Coupe du Monde. Un tournoi prestigieux et relevé même si les Bleues débutaient face au Portugal, 42e au classement FIFA.
Sans mésestimer le Portugal, cette rencontre était l'opportunité pour le staff tricolore de mettre à l'épreuve un onze fortement remodelé. Déjà privé sur blessure de Louisa Necib, Laura Georges, ou encore Amel Majri, titulaires face aux Etats-Unis, Philippe Bergerôo laissait sur le banc quatre autres titulaires du mois dernier (Sarah Bouhaddi, Wendie Renard, Amandine Henry et Gaëtane Thiney). Un choix sportif légitime au regard du programme qui ira crescendo dans ce groupe. Il restait donc quatre joueuses titulaires du succès face aux Etats-Unis (2-0) : Jessica Houara D'Hommeaux, Elodie Thomis, Camille Abily et Eugénie Le Sommer.
Dans les buts, c'est Méline Gérard qui fêtait sa première sélection en A devant une défense inédite avec la charnière centrale Sabrina Delannoy - Anaig Butel alors que Laure Boulleau retrouvait le côté gauche, Jessica Houara D'Hommeaux restant à droite. Le milieu de terrain avec Elise Bussaglia et Camille Abily était un gage de solidité alors que les ailières Elodie Thomis et Kenza Dali devaient apporter de la vitesse. Marie-Laure Delie et Eugénie Le Sommer composait l'attaque tricolore.

Entame manquée

Lavogez a apporté des solutions offensives
Lavogez a apporté des solutions offensives
Cet adversaire présumé le plus faible du groupe a chèrement défendu pour son premier match du tournoi même si les encouragements de José Mourinho à la sélection portugaise n'ont pas eu les effets escomptés. Bien organisées et regroupées en défense, les partenaires de Patricia Morais, gardienne d'Yzeure (D2) ont rendu l'attaque tricolore muette.
Car devant ce bloc, Marie-Laure Delie n'a jamais été en mesure d'inquiéter la gardienne, pas plus qu'Elodie Thomis. Les rares opportunités l'auront été sur des coups de pied arrêtés avec les reprises de la tête d'Anaig Butel (8e, 15e). Les Tricolores pensaient tout de même ouvrir le score par Camille Abily (28e) mais le but était refusé pour une faute préalable de Marie-Laure Delie. Une entame manquée malgré les consignes d'avant-match.
La défenseure Anaig Butel juvisienne, pour sa quatrième sélection, expliquait : "On s'attendait à ce type d'équipe. On savait comment attaquer le match mais on n'a pas su jouer vite".

Du déchet technique

Le constat à la pause était saisissant avec aucune action concrète pour les Bleues et cela sans pour autant être en danger défensivement. La faute à un déchet technique dans les transmissions de balle, mais aussi à un manque d'accélération du jeu que même Elodie Thomis ne parvenait pas à apporter.
Ce n'est qu'après les entrées en jeu de Gaëtane Thiney et Claire Lavogez que la France trouvait les premières failles. Kenza Dali passée à droite et plus à l'aise arrivait à distiller un premier ballon à Claire Lavogez qui tentait une reprise trop enlevée (63e). L'action suivante était la bonne. La Montpelliéraine se rattrapait dans la minute suivante, lancée par Laure Boulleau à gauche, elle centrait pour la reprise de la tête au six mètres d'Eugénie Sommer (0-1, 64'). La Lyonnaise avait encore frappé ! La délivrance mais la suite n'allait pas changer la tendance d'une première rencontre finalement décevante. Il faudra désormais confirmer.
Anaig Butel soulignait après-match : "On n'a pas été en difficulté. On a pris les trois points. On voulait gagner, on est toujours en préparation". Si les habituelles remplaçantes pouvaient avoir envie de faire leur preuve, la défenseure relativisait : "On ne s'est pas pris la tête. Ce résultat reste dans la continuité. C'est encore une victoire pour la confiance".
Les Bleues retrouveront vendredi le Danemark, qui les avaient éliminé de la course à l'Euro en 2013 en Suède. Un mauvais souvenir pour de nombreuses joueuses qui auront à coeur de réagir. Anaig Butel s'attend à un match plus difficile : "Ce sera plus physique. On s'attend à quelques choses d'assez agressif". Un autre test pour les Tricolores, d'autant que leur adversaire vient de disposer du Japon (2-1).

Algarve Cup - Groupe C - Première journée
Mercredi 4 mars 2015 - 18h00 locales (19h00 françaises)
PORTUGAL - FRANCE : 0-1 (0-0)
Parchal (Estádio Municipal da Bela Vista)
Temps agréable (18°C) - Terrain bosselé
Spectateurs : 500
Arbitres : Maria Carvajal (CHI) assistée de Janette Arcanjo (BRA) et Loreto Toloza (CHI).
4e arbitre : Liang Qin (CHN).
But : Eugénie LE SOMMER 64'
Avertissements : Butel 19', Boulleau 81' pour la France

PORTUGAL : 12-Patrícia Morais ; 5-Matilde Fidalgo, 4-Sílvia Rebelo, 15-Carole Costa, 6-Regina Pereira ; 14-Dolores Silva, 7-Cláudia Neto (cap.) ; 17-Vanessa Marques, 9-Ana Borges, 19-Andreia Silva (21-Patrícia Gouveia 58') ; 18-Carolina Mendes (22-Mafalda Marujo 79'). Entr.: Francisco Neto
Non utilisées : 1-Neide Simões, 2-Mónica Mendes, 8-Edite Fernandes, 11-Diana Silva, 13-Fátima Pinto, 16-Laura Luís, 20-Filipa Rodrigues, 23-Matilde Figueiras
FRANCE : 21-Méline Gérard ; 3-Laure Boulleau, 5-Sabrina Delannoy (cap.), 20-Anaig Butel, 8-Jessica Houara D'Hommeaux ; 12-Elodie Thomis (11-Claire Lavogez 53'), 10-Camille Abily (6-Amandine Henry 76'), 15-Elise Bussaglia, 7-Kenza Dali ; 9-Eugénie Le Sommer (13-Kadidiatou Diani 76'), 18-Marie-Laure Delie (17-Gaëtane Thiney 53'). Entr.: Philippe Bergerôo
Non utilisées : 1-Emmeline Mainguy, 16-Sarah Bouhaddi, 2-Wendie Renard, 4-Sandie Toletti, 14-Aurélie Kaci, 19-Griedge M'Bock Bathy, 22-Marine Dafeur, 23-Kheira Hamraoui

Bleues - Court succès face au PORTUGAL

Bleues - Court succès face au PORTUGAL

Jeudi 5 Mars 2015
Sebastien Duret


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 05/03/2015 14:50
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Je ne suis pas journaliste et je n'ai donc pas "à prendre de gants" pour analyser le match d'hier.

Je suis tout à fait d'accord avec S DURET pour l'ensemble de son commentaire mais là où il ne veut ou ne peut pas mettre en lumière les carences - et c'est un euphémisme - de certaines joueuses, je peux en tant que supporter poindre les faiblesses et même remettre en cause les sélections de certaines joueuses.
Je ne suis pas un néophyte dans le football ni un critique bête et méchant car mes analyses sont les mêmes, match après match .

Un constat indiscutable est que lorsque certaines joueuses - et il faut bien le reconnaître et l'admettre - lyonnaises ne sont pas sur le terrain, leurs partenaires remplaçantes sont perdues.
S DURET a précisé que L NECIB et A MAJRI n'étaient pas au PORTUGAL et que S BOUHADDI, W RENARD et A HENRY étaient laissées sur le banc tout comme G THINEY.
Seules C ABILY, E BUSSAGLIA, E LE SOMMER et E THOMIS ainsi que M GERARD étaient sur le terrain. Et il y avait 3 parisiennes en défense ainsi que 2 en attaque.

J'évacue immédiatement les lyonnaises qui n'ont pas été bonnes.
Seules E LE SOMMER et C ABILY se sont un peu, un peu seulement et encore E LE SOMMER rien que pour son but qui sauve la FRANCE du naufrage complet, montrées et encore au 1/10é de leur valeur.
E BUSSAGLIA a sans doute fourni son plus gros pourcentage de mauvaises passes comme de mauvais choix. Elle n'est pas coutumière de tels mauvais matchs.
Quant à E THOMIS, à mon avis, elle n'avait pas envie de jouer et n'avait rien à faire dans ce match car elle a été d'une intolérable médiocrité et je pense qu'elle s'en "foutait" ce qui est pire !!!.

J'ai quand même garder le meilleur et une grosse satisfaction avec M GERARD qui a été impeccable tant au pied que dans ses prises de ballon. Certes les portugaises n'ont pas été menaçantes mais ne serait-ce que sur les CF, M GERARD n'a commis aucune faute et sa sortie dans les pieds et son dégagement du poing en fin de partie ont montré qu'elle savait se faire respecter. Elle a , toujours à mon avis, gagné son voyage au CANADA et peut être même en n°2.

Les parisiennes jouant avec des parisiennes c'est le reflet du PSG de F BENSTITI. Elles sont en perte de vitesse et perdues sans A HENRY et L NECIB pour les mener vers ce qu'elles savent pourtant faire lorsque les 2 lyonnaises sont là. Je parle là de K DALI et J HOUARA voire de L BOULLEAU car S DELANNOY et ML DELIE sont très en dessous et ne me semblent pas mériter le voyage au CANADA.

Pour la DC, A BUTEL a réussi son examen et mérite d'aller au CANADA avec G M'BOCK derrière L GEORGES et W RENARD .... Voilà pour moi à la lumière de ce match mais aussi des matchs précédents les 4 joueuses défenseures centrales pour le CANADA et .... pas S DELANNOY.
Pour les latérales S HOUARA a été moyenne et L BOULLEAU n'a pas été bonne et a perdu beaucoup de points vis à vis de A MAJRI.
HOUARA/PETIT à droite et MAJRI/BOULLEAU à gauche devraient, pour moi, être les 4 latérales.

C PETIT à droite car je ne comprends pas P BERGEROO quand il prend S DELANNOY et ML DELIE et qu'il ostracise C PETIT, excellente avec l'OL et qu'il n'appelle même pas comme n°2 en latérale droite. C'est pour moi un MYSTERE que P BERGEROO devrait expliquer auprès des supporters de l'EDF.
BERGEROO ne va pas faire de C PETIT ce qu'a fait subir BINI à A HENRY ....

Quant à ML DELIE elle me laisse toujours aussi perplexe et aussi énervé quand je la vois jouer. Si
E LE SOMMER a été pâlotte - même en marquant son but habituel - c'est aussi parce que ML DELIE ne lui apporte aucune aide et aucune solution : Pas d'appels, pas de soutien, pas d'entente, indolente, sans "jus" et sans impact. Elle a des qualités mais elle les cache bien. Seul B BINI les a trouvé ... lol ... lol ...
ML DELIE est restée sur le mode BINI et n'a pas encore trouvé le régime BERGEROO. Lorsqu'elle le trouvera elle pourra prétendre à une place en EDF mais pour l'instant elle ne mérite pas d'aller au CANADA. En championnat elle a marqué 13 buts comme S PALACIN mais 7 de ses 13 buts ont été marqués dans les matchs en bois que la FFF a donné en cadeau au PSG contre SOYAUX et l'ASSE !!.

Alors quid de L TONAZZI, P CRAMMER convoquée plusieurs fois mais qui n'a jamais eu sa chance, L BOURGOIN ou S PALACIN ?

S DELANNOY et ML DELIE n'ont pratiquement rien à craindre, elles iront au CANADA et il me semble que ce ne sera pas mérité et surtout pas utile voire un handicap pour l'EDF
Y aurai t-il du "parisianisme" dans ces sélections ? Je ne jurerais pas que NON !!!.

De ce match et toujours à mon avis, 2 seules satisfactions pour P BERGEROO : Il n'a rien à craindre du poste de gardien de but et il a certainement apprécié la tenue en DC d'A BUTEL.
Pour le reste il a sûrement constaté les matchs moyens des lyonnaises et de S HOUARA et j'espère qu'il aura pris conscience qu'il aurait peut être à revoir les sélections de certaines joueuses parisiennes.

Salutations,

2.Posté par zak le 05/03/2015 14:57 (depuis mobile)
Bonjour très bien votre site

3.Posté par Jean-Claude LIBERT le 05/03/2015 16:03
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Triste match où certaines joueuses ont montré leurs limites.

Les lyonnaises ont été très moyennes ... d'où la médiocrité du match.

Les parisiennes ont été nettement plus qu' insuffisantes notamment L BOULLEAU qui a perdu beaucoup de points vis à vis de A MAJRI et surtout, surtout S DELANNOY et ML DELIE qui, à mon avis et pas seulement sur le match d'hier, ne sont pas à la hauteur pour l'EDF et dont la sélection pour le CANADA pourrait être à revoir car elles n'ont pas le niveau.

2 seules satisfactions avec M GERARD dans les buts qui n'a fait aucune faute et se montrant même à son avantage dans une sortie ultra rapide dans les pieds et une sortie physique sur un CF pour un dégagement au poing dévastateur. Elle devrait aller au CANADA en N°2 ou en N°3 ...
Et la 2é satisfaction est A BUTEL qui a gagné pour moi le droit de faire partie des 4 DC pour le CANADA avec L GEORGES , W RENARD et G M'BOCK.

Pour les latérales je ne comprends pas pourquoi P BERGEROO ostracise C PETIT qui devrait être la N° 2 en latérale droite comme L BOULLEAU sera sans doute la N°2 en latérale gauche.

Devant il serait peut être bon que P BERGEROO s'intéresse à L TONAZZI, P CRAMMER souvent appelée et JAMAIS essayée, L BOURGOIN ou S PALACIN ou de faire de C LAVOGEZ la n°2 derrière G THINEY ou E LE SOMMER pour remplacer ML DELIE.

Mais S DELANNOY et ML DELIE sont du PSG et .... et .... BERGEROO osera t-il voir ce qui est visible comme le nez au milieu du visage ?.

Salutations,.


Dans la même rubrique :