Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Dossier Laure BOULLEAU : "Un manquement qui relève de l'administratif"

Invité dans l'émission Femmes2Foot sur Eurosport, l'avocat de Laure Boulleau, Alexis Grambat, a expliqué la situation du dossier révélé par l'APF, et a indiqué que la FFF donnerait sa décision dans les prochains jours.



Laure Boulleau attend la décision de la FFF
Laure Boulleau attend la décision de la FFF
L'avocat Alexis Gramblat a précisé les conditions dans lesquelles l'internationale Parisienne a effectué ses trois manquements exigés par l'AFLD (Agence Française de Lutte contre le Dopage) suite à la dépêche AFP du 10 décembre dernier. Les trois manquements ne sont pas tous liés à des contrôles antidopage. Il faut préciser que les athlètes concernés doivent renseigner le logiciel ADAMS chaque trimestre en précisant tous les jours une plage d'heure par jour où ils peuvent être contrôlés, en indiquant le lieu où ils seront.
Le premier avertissement est lié à une absence à un premier contrôle. La joueuse n'avait pas souhaité à cette époque pour des raisons personnelles et privées contester cette décision a indiqué son avocat. Le deuxième avertissement n'est cette fois-ci pas lié à une absence mais pour ne pas avoir rempli dans les temps le logiciel (15 jours avant le début de chaque trimestre). Le troisième manquement est comme le premier lié à une absence, mais celle-ci était parfaitement justifiée puisqu'elle était en sélection nationale en stage en équipe de France en Guyane en juin dernier.

L'avocat fait valoir la bonne foi de Laure Boulleau

Interrogé lors de cette même émission, ce lundi 15 décembre, le journaliste de l'AFP a expliqué comment il avait été informé de la décision, suite à un recours devant le Conseil d'Etat, une requête finalement rejetée par le Conseil d'Etat. Et si la décision était anonyme, par recoupement d'informations, le nom de la joueuse a été connu. Il faut savoir que 6 Bleues sont concernées par ces obligations parmi lesquelles Camille Abily, Louisa Necib ou encore Marie-Laure Delie.
L'avocat de Laure Boulleau, qui regrettait que l'information soit dévoilée alors que la procédure est en cours, a précisé que "rien n'a été décidé pour l'instant". Il a tenu à souligner qu'il n'y a "pas une affaire de dopage en tant que tel, c'est un manquement qui relève de l'administratif". L'avocat fait donc valoir la bonne foi de Laure Boulleau comme lors du dernier manquement où elle ne cherchait pas à se cacher en sélection. De plus, Alexis Gramblat a précisé : "Pendant cette période de 18 mois, Laure a subi un certain nombre de contrôle, inopiné, en club avec la FFF, à chaque fois, négatif".
Ce cas qui n'est pas unique est entre la main de la Commission Fédérale habilitée à traiter ces dossiers. Une commission dont on a appris qu'elle s'est réunie la semaine dernière et dont la décision est en attente et devrait être connue cette saison. Un dossier qui n'est pas unique dans le milieu du sport avec des sanctions qui ont été de l'acquittement à deux sans de suspension. L'avocat s'est en tout cas montré : "assez serein". Il restera en tout cas selon la décision des recours possibles : "Si elle était suspendue, la suspension éventuelle prendrait effet immédiatement mais il y a des recours possibles" a-t-il souligné.

Mardi 16 Décembre 2014
Sebastien Duret


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 16/12/2014 10:58
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Pour le 3é contrôle j'avais indiqué cette observation de l'impossibilité de se présenter car L BOULLEAU était en GUYANE avec l'EDF.
Cette "absence" au 3é contrôle ne devrait donc pas très logiquement être prise en compte par l'AFLD , les dates de la tournée américaine étant connues depuis longtemps et c'est donc une erreur administrative que d'avoir programmer ce contrôle au 10 Juin 2014 !!!

2 questions suite à l'information que 6 Bleues seraient concernées par ces obligations de contrôle /
1.- M L DELIE, L BOULLEAU, L NECIB et C ABILY font 4 Bleues , mais quelles sont les 2 autres ?.
2.- Qui désigne les joueuses astreintes à ces contrôles ? La FFF ?.

Merci d'éclairer la lanterne de vos lecteurs ....

2.Posté par Jean-Claude LIBERT le 16/12/2014 11:34
Je voudrais ajouter une observation concernant l'information et les commentaires vus, lus et entendus sur différents médias à savoir que les sites du foot féminin tels FOOTOFEMININ, Les Féminines.fr sport de valeurs et F2F sur EUROSPORT comme l'EQUIPE 21 du MATIN et du MIDI avec F PIERRON ont parlé de façon tout à fait objective de cet "incident" L BOULLEAU.

Un seul site n'a pas consacré un sujet à cette information. On peut l'en "féliciter" étant donné que la Commission n'a encore pas donné sa décision mais on peut aussi regretter que cette information n'est pas donnée lieu à une discussion sur son forum.
S'intéresser au foot étranger , allemand ou américain de façon récurrente comme ouvrir des sujets sur l'avenir du foot féminin de l'OM sont des louables et intéressantes intentions mais quand il s'agit d'une joueuse du PSG , club cher à ce site, il aurait été utile d'informer les participants du déroulement et des raisons de ces contrôles "manqués".

Mais à chacun ses priorités sauf que lorsqu'une information ne va pas dans le sens de la ligne éditoriale elle semble être "ignorée" ..... et il me semble que c'est commettre une erreur professionnelle que de faire le choix de la "page blanche" et de l'omerta. ...

Ce n'est que l'avis d'un passionné du foot féminin en général, français comme étranger, et non d'un supporter d'un seul club ou d'une seule joueuse même si je pense que LYON est encore très supérieur au PSG et aux clubs allemands et que L NECIB méritait d'être dans le trio final pour le Ballon d'Or.....

3.Posté par Roussilhe le 16/12/2014 20:48
Je ne comprends pas qu'à quelques mois d'un rendez vous crucial pour l' EDF ...Notre propre fédération prenne le risque de destabiliser "mentalement" une joueuse de couloir comme LAURE !...
Tragique !


Dans la même rubrique :