Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues (Eliminatoires Euro 2017) - GRECE - FRANCE : 0-3, la qualification en bonne voie

Les Bleues terminent l'année 2015 sur une victoire 3-0 en Grèce. Un succès acquis grâce à des buts de la capitaine Amandine Henry, de Clarisse Le Bihan et d'Eugénie Le Sommer.



Amandine Henry à droite et Clarisse Le Bihan de dos ont été les deux premières buteuses (photo Sakis Mitrolidis)
Amandine Henry à droite et Clarisse Le Bihan de dos ont été les deux premières buteuses (photo Sakis Mitrolidis)
Si le paysage aux abords du Mont Olympe était loué par l'Equipe de France, celui du terrain de cette rencontre ne méritait pas d'éloges. Une pelouse qui avait pourtant accueilli la finale de l'Euro U19 masculin quatre mois plus tôt.

Quatre jours plus tôt, la Roumanie était aussi venue s'imposer ici-même sur le score de 3-1. Les Bleues ont fait 'un peu' mieux mais n'ont pas été très convaincantes pour ce dernier match de l'année civile. Cette victoire confirme malgré tout les facilités des Bleues dans ce groupe de qualification à l'Euro 2017 où après avoir rencontré chaque sélection une fois, elles ont remporté les quatre matchs inscrivant 15 buts sans en encaisser.

Henry, capitaine, débloque la situation

Ce mardi 1er décembre, les Bleues n'ont pas été inquiété, la Grèce n'a pas l'occasion de frapper au but, ni même d'obtenir un coup de pied arrêté aux abors de la surface ! Heureusement les Bleues ont ouvert rapidement le score par leur capitaine du jour Amandine Henry. Elle débloquait la situation en reprenant de la tête un corner frappé par Majri où la gardienne manquait complétement sa sortie (0-1, 12').

La gardienne grecque de 35 ans allait d'ailleurs être en difficulté sur toutes ses sorties mais se montrait plus à l'aise sur les parades sur la ligne comme sur la frappe en pivot du gauche de Le Bihan (20e), ou sur la tête smashée à nouveau de l'attaquante bretonne (49e).

La Grèce finit à dix

Penalty raté pour Majri (photo Sakis Mitrolidis)
Penalty raté pour Majri (photo Sakis Mitrolidis)
Dans une rencontre manquant de rythme, Henry essayait de donner quelques impulsions décalant le ballon pour Le Bihan mais sa frappe manquait de puissance (66e). Cinq minutes après, un coup d'accélérateur de Majri à gauche permettait à Delie de reprendre mais la barre renvoyait le ballon devant la ligne. Le Sommer était à la réception de la tête mais si le cadre était trouvé, Dimitriou le voyait autrement avec une main réflexe (71e). Un mauvais geste qui lui coûtait l'exclusion et un penalty en faveur des Bleues.

Majri qui frappait les corners ce soir, se chargeait aussi du penalty mais la gardienne partait du bon côté en sortant la frappe sur sa gauche. Elle remettait en ballon en jeu dans l'axe que Le Bihan venait reprendre du gauche, inscrivant son troisième but en deux matchs (0-2, 72'). Les Bleues avaient l'occasion d'inscrire un autre but dans la foulée. Henry à gauche trouvait Le Sommer qui contrôlait de la poitrine en duel avec sa défenseure, elle n'arrivait pas rejouer le ballon qui finissait malgré tout au fond avec une sortie de la gardienne ratée (0-3, 75'). Le dernier but d'un match où Delie finissait par un dernier ballon expédié au dessus du cadre (89e).

>> RETROUVEZ LE MATCH EN VIDEO EN INTEGRALITE

Euro 2017 UEFA - Phase de qualification - Groupe 3
Mardi 1er décembre 2015 - 18h45
GRECE - FRANCE : 0-3 (0-1)
Kateríni (Kateríni National Stadium)
Temps frais (11°C) - Terrain en mauvais état
Spectateurs : 511
Arbitres : Vivian Peeters (PBA) assistée de Fijke Hoogendijk (PBA) et Bianca Scheffers (PBA). 4e arbitre : Maria Kouparani (GRE)
Buts : Amandine HENRY 12', Clarisse LE BIHAN 72', Eugénie LE SOMMER 75'
Avertissements : Panteliadou 39', Kakambouki 43', Gkatsou 90+4' pour la Grèce
Expulsion : Dimitriou 71' pour la Grèce

GRECE : 1-Eleni Peletidou ; 6-Vasso Kydonaki, 10-Natalia Chatzigiannidou (cap.), 5-Eirini Vlasiadou, 13-Chara Dimitriou ; 15-Veatriki Sarri (20-Anastasia Gkatsou 73'), 14-Anastasia Papadopoulou, 4-Eleni Kakambouki, 18-Eleni Markou, 11-Dimitra Panteliadou (2-Christina Kollia 82') ; 9-Sofia Kongouli (7-Christina Kokoviadou 66'). Entr.: Dimosthenis Kavouras
Non utilisées : 12-Elisavet Apostolaki, 3-Sofia Pelekouda, 16-Ioanna Chamalidou, 17-Athanasia Moraitou
FRANCE : 21-Méline Gérard ; 2-Aurélie Kaci, 4-Laura Georges, 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 3-Laure Boulleau ; 12-Elodie Thomis (18-Marie-Laure Delie 57'), 6-Amandine Henry (cap.), 7-Charlotte Bilbault (10-Camille Abily 74'), 22-Amel Majri ; 9-Eugénie Le Sommer (20-Viviane Asseyi 85'), 17-Clarisse Le Bihan. Entr.: Philippe Bergerôo
Non utilisées : 16-Laëtitia Philippe, 5-Sabrina Delannoy, 14-Louisa Necib, 15-Elise Bussaglia


Mercredi 2 Décembre 2015
Sebastien Duret


1.Posté par 2015 le 01/12/2015 19:16 (depuis mobile)
Mais qu''''elle est devenue triste cette Equipe de France gérée par un Bergeroo qui est très loin de la philosophie du football feminin !!

2.Posté par Jean-Claude LIBERT le 03/12/2015 12:04
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Je ne suis pas du tout de l'avis de '2015' mais je respecte bien évidemment son point de vue.

D'abord j'aimerais lui poser une question : Qui à la place de BERGEROO ? En posant cette question je crains que la réponse ne soit : B BINI .... OUF ! Il est avec les chinoises !!!.

P BERGEROO a apporté un mode de sélection à l'opposé de celui de BINI qui était "assisté" de ses 2 vestales SOUBEYRAND et THINEY pour sélectionner les filles qui entraient dans leur moule. Je vais seulement rappeler que S BOUHADDI, H LATAFF, L TONAZZI, A HENRY et enfin S BOMPASTOR ont été écartées de l'EDF pour des motifs n'ayant rien à voir avec leurs qualités de footballeuses.

Ceci étant rappelé BERGEROO ayant été appelé en remplacement d'un BINI incapable de sortir d'un rôle de gourou pour se glisser dans la peau d'un sélectionneur, le style de management a changé à 100%.
BERGEROO a installé un mode de sélection non plus basé sur le favoritisme mais sur la qualité des joueuses. Il n'a d'abord pas bouleversé le groupe ramenant même dans ce groupe une G THINEY qui s'était égarée pendant 2 ans .... jusqu'à ce qu'elle retombe dans ses travers à la CDM 2015.
Quel dommage de gâcher un tel talent !!. J'espère que rien n'est définitif et que GAETANE se réveillera une 2é fois mais elle ne doit plus tarder car si elle n'a rien à craindre d'une ML DELIE , surcôtée malgré elle par le même BINI, elle a tout a garder un œil sur une C LE BIHAN qui m'apparaît comme la future 2é attaquante auprès de E LE SOMMER.
Un trio LE SOMMER - G THINEY - C LE BIHAN en attendant que la 4é attaquante E THOMIS n'ait retrouvé tout son punch, aurait belle allure aux JO du BRESIL !!.

BERGEROO a fait bouger les lignes et les codes en EDF au point aujourd'hui que l'on peut dire que AUCUNE joueuse n'est assurée d'être une indiscutable titulaire à part peut être A HENRY, la bannie de BINI, SOUBEYRAND et THINEY !!. Quel gâchis ce trio a t-il fait de 2011 à 2013 !! Imaginez une EDF avec ces "bannies" ... BOUHADDI ayant été "pardonnée" ....

Elle n'est pas devenue triste cette EDF depuis la CDM. En CDM elle n'a fait qu'un "mauvais" match contre la COLOMBIE .Encore faut-il se rappeler de l'arbitrage de ce match et un pénalty ridiculement "oublié" !!!. De très bons matchs contre l' ANGLETERRE, le MEXIQUE pulvérisée, la COREE DU SUD écrasée et l'ALLEMAGNE là encore sauvée par un pénalty généreux donné par une arbitre canadienne hors de forme.
Après la CDM, la série a continué avec des victoires probantes contre le BRESIL en amical et la ROUMANIE en éliminatoires de l'Euro 2017. Seul bémol avec la défaite contre les PAYS BAS mais on a oublié que l'EDF était privée de GERARD, HOUARA, GEORGES, HENRY et que si les jeunes incorporées avaient fait un bon match, elles étaient moins physiques que les hollandaises. BERGEROO avait choisi la jeunesse car MC LEGER, C LE BIHAN et V GAUVIN toutes 3 étaient rentrées pour ne perdre que 2 - 1 après avoir dominé toute la partie.

Ensuite le jeu ne peut pas être agréable à regarder quand on joue des matchs éliminatoires d'une grande compétition sur 2 champs de patates en ALBANIE et en GRECE où il fallait éviter les taupes avant de contrôler et donner les ballons dans de bonnes conditions et mettre 9 buts dans ces conditions relève de la performance.
A titre personnel je suis content que L NECIB n'ait jouée que 75 mns contre l'ALBANIE... Elle a plus important à jouer ce Dimanche à MONTPELLIER.
Enfin TOUTES ont évitées les blessures et c'est là aussi une performance ...

Voilà dire que cette EDF est triste peut être dit sur ces 2 derniers matchs où elle a joué sur des terrains scandaleux et l'UEFA devrait imposer que les matchs soient joués dans des stades où les pelouses sont parfaites et non sur des terrains à peine dignes d'un championnat de "district".
Dans ces conditions l'EDF ne sera pas "triste" ....


Dans la même rubrique :