Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - FRANCE - ANGLETERRE : 0-0 - L'attaque est encore restée muette

La France a terminé la SheBelieves Cup sur un match nul ennuyeux (0-0) face à l'Angleterre et termine à la dernière place de ce tournoi quadrangulaire sans avoir marqué le moindre but.



Majri et Jill Scott (photo US GI)
Majri et Jill Scott (photo US GI)
Trois matchs consécutifs sans marquer de but, les Bleues n'avaient connu cela qu'à trois reprises dans leur passé. La dernière fois, c'était entre mars et avril 1999 face au Japon (0-1) et les Pays-Bas (0-1, 0-0). L'histoire s'est reproduite dix-sept ans plus tard après les défaites face à l'Allemagne (0-1), les Etats-Unis (0-1) et ce dernier match nul et vierge contre l'Angleterre.

Pour cette rencontre, Gérard était alignée pour garder le but tricolore et la défense centrale modifiée avec Georges et Delannoy. Delie était de nouveau à la pointe de l'attaque, alors que Lavogez était privilégiée à Le Sommer. Sur un terrain indigne, les Tricolores affichaient quelques prétentions dans les premières minutes avec Thomis bien servie par Abily qui mais ouvrait trop son pied droit (7e). Cinq minutes plus tard, c'est Houara d'Hommeaux qui permettait de nouveau à Thomis de se retrouver en position de frappe. Une tentative cadrée mais bloquée par Bardsley (12e). Delie était également en situation mais son tir était trop écrasé (21e).

La France manquait encore une fois de réussite surtout que les Anglaises ne semblaient pas plus en jambes pour se montrer dangereuses. La plus belle (la seule) opportunité de trouver la faille était à mettre au crédit de Lavogez qui réalisait un retourné sur un ballon de Necib repoussé par Houghton. La Lyonnaise réussissait le geste parfait...sauf que le ballon allait s'écraser sur la transversale (29e).

Lavogez a touché du bois

Il était dit que les Bleues n'allaient pas encore renouer avec le chemin des filets. Gérard veillait heureusement dans le but pour éviter que les Anglaises n'en profitent. Elles avaient d'ailleurs un sursaut avant la pause avec Stokes lancée par Jill Scott qui percutait à gauche mais frappait en bout de course sur la gardienne tricolore bien sortie (41e). Elle devait d'ailleurs rester vigilante pour jaillir devant Duggan (45e).

La seconde période allait être soporifique avec deux équipes qui semblaient éprouvées par ce troisième match en six jours. Les Anglaises gardaient le ballon à leur compte mais il n'y avait pas grand chose à retenir des 45 autres minutes si ce n'est le peu d'actions. Seule Chapman récupérait un ballon perdu par Hamraoui pour tenter sa chance de 18 m mais sans trouver le cadre (57e), alors que Le Sommer après son entrée avait l'occasion de frapper à deux reprises (69e, 88e).

Le tournoi s'achève donc pour ces deux équipes sur un match nul et vierge (0-0) peu reluisant. Les soucis offensifs des Bleues ne sont pas réglées. A cinq mois des Jeux Olympiques, la situation n'est pas à l'enthousiasme. Le prochain rassemblement arrive vite puisque dès le mois d'avril les Bleues seront en Roumanie avant de recevoir l'Ukraine (8 avril), à Valenciennes (11 avril).

Classement après France - Angleterre (0-0)
1. Allemagne, 6 pts (3-1)
2. Etats-Unis, 6 pts (2-0)
3. Angleterre, 1 pt (1-3)
4. France, 1 pt (0-2)

SheBelieves Cup - Troisième journée
Mercredi 9 mars 2016 - 17h00 locales (23h00 françaises)
FRANCE - ANGLETERRE : 0-0
Boca Raton (Florida Atlantic University (FAU) Stadium)
Temps chaud et légèrement venteux - Terrain en mauvais état
Spectateurs : 5 000 environ (lever de rideau d'Etats-Unis - Allemagne)
Arbitres : Gillian Martindale (Barbade) assistée de Stacy-Ann Greyson (Jamaïque) et Princess Brown (Jamaïque). 4e arbitre : Cardella Samuels (Jamaïque)
Aucun avertissement

FRANCE : 21-Méline Gérard ; 8-Jessica Houara d'Hommeaux, 5-Sabrina Delannoy (cap.), 4-Laura Georges (19-Griedge Mbock Bathy Nka 54'), 22-Amel Majri ; 12-Elodie Thomis, 23-Kheira Hamraoui, 10-Camille Abily (15-Elise Bussaglia 77'), 11-Claire Lavogez (6-Viviane Asseyi 86'), 14-Louisa Necib (9-Eugénie Le Sommer 59') ; 18-Marie-Laure Delie. Entr.: Philippe Bergerôo
Non utilisées : 1-Laëtitia Philippe, 16-Sarah Bouhaddi, 2-Kelly Gadea, 3-Marion Torrent, 7-Charlotte Bilbault, 13-Marie-Charlotte Léger, 17-Aurélie Kaci, 20-Kadidiatou Diani
ANGLETERRE : 1-Karen Bardsley ; 12-Alex Scott (2-Lucy Bronze 69'), 5-Stephanie Houghton (cap.), 15-Casey Stoney, 14-Claire Rafferty ; 4-Fara Williams, 7-Jordan Nobbs, 17-Katie Chapman, 11-Demi Stokes (10-Karen Carney 71') ; 8-Jill Scott ; 19-Toni Duggan (20-Eniola Aluko 56'). Entr.: Mark Sampson
Non utilisées : 3-Alex Greenwood, 6-Gilly Flaherty, 9-Jodie Taylor, 13-Siobhan Chamberlain, 16-Laura Bassett, 18-Isobel Christiansen, 21-Carly Telford, 22-Francesca Kirby, 23-Gemma Davison




Jeudi 10 Mars 2016
Sebastien Duret


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 10/03/2016 12:07
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Je ne vais pas commenter le contenu du match ... je ne l'ai pas encore vu : Ce sera pour cet AM.
J'ai lu tout ce qui se dit sur les réseaux sociaux et sur les sites FOOT D'ELLES et bien évidemment FOOTOFEMININ.
Les avis différent et alors que sur les réseaux sociaux c'est "haro" sur BERGEROO, sur FOOT D'ELLES ce sont des appréciations et des notes attribuées aux joueuses qui vont de 4,5 pour ML DELIE à des 5,5,5, 6 et 6,5 pour les parisiennes K HAMRAOUI, S DELANNOY, J HOUARA et L GEORGES, alors que les joueuses lyonnaises A MAJRI, C ABILY, C LAVOGEZ et E THOMIS sont "taillées" avec des 4 ou 4,5 hormis M GERARD (enfin reconnue) et L NECIB (enfin épargnée par la critique).
En attribuant ces notes (je respecte ses choix) la journaliste de FOOT D'ELLES, nonobstant le fait qu'elle est dans le droit fil de la ligne éditoriale du site qui est d'être parisianolâtre voire anti "fenottes", ne se rend pas compte qu'en ayant cette attitude elle démontre que lorsque les joueuses lyonnaises sont "en moins bien" les parisiennes sont incapables de se mettre à niveau et de faire gagner l'EDF. C'est l'arroseur arrosé ....

Par contre sur les réseaux sociaux semble s'installer une "cabale" contre P BERGEROO et ses choix.
Sans entrer dans cette "cabale" je trouve que des questions méritent de se poser.

1.- Les choix de joueuses : La sélection revient au sélectionneur mais le terrain montre les faillites et ML DELIE et S DELANNOY sont de vraies faillites qui ne doivent pas échapper à BERGEROO et pourtant elles iront malheureusement aux JO du BRESIL.
Allez savoir sous quels critères ML DELIE pourrait prendre la place de MC LEGER, S PALACIN, PERUZZETO, CRAMER et C LE BIHAN si elle est rétablie ? Ou pourquoi pas une association A MAJRI / E LE SOMMER puisque THINEY s'est exclue elle même .... Cette association MAJRI / LE SOMMER est envisageable car MAJRI est une attaquante de formation rêvant de jouer derrière l'attaquante de pointe. Et en plus L BOULLEAU aurait son horizon libéré ....
Allez savoir sous quels critères S DELANNOY pourrait prendre la place de K GADEA par exemple voire la juvisienne TOUNKARA..

2.- L'utilisation des joueuses : 23 joueuses ont été sélectionnées et 4 sont restées sur le banc sans une seule seconde de jeu : PHILIPPE - GADEA - TORRENT - KACI et 4 autres ont eu des miettes : DIANI - BILBAUT - LEGER
K GADEA n'a pas eu droit à un match pour laisser S DELANNOY et MC LEGER une miette alors que ML DELIE a trainé sa peine pendant 3 matchs .... HAMRAOUI a joué les 3 matchs et A KACI a été laissée sur le banc.
3 matchs et 3 gardiennes à disposition. S BOUHADDI fait perdre l'EDF contre l'ALLEMAGNE ... et garde la place contre les EU en faisant preuve de passivité sur le but de MORGAN car en sortant très vite comme le fait toujours M GERARD, elle aurait réduit l'angle sur le tir de MORGAN.. Pourquoi donc emmené 3 gardiennes et ne pas faire jouer PHILIPPE ?
Le management de BERGEROO est aussi largement sujet à caution.

LYON survole le championnat quoique puisse en dire ou en penser les parisiens du PSG et de .... la FFF et toutes ces joueuses méritent la sélection et même TOUTES méritent d'être titulaires en EDF. Seules L GEORGES et S HOUARA sont, pour moi, des titulaires indiscutables en EDF. L BOULLEAU peut y prétendre car j'attends que BERGEROO prenne l'initiative de faire jouer A MAJRI à côté de E LE SOMMER , ce ne serait peut être pas sot car A MAJRI est une attaquante de formation.

Une question me taraude l'esprit : BERGEROO est-il libre pour son choix des joueuses ? Je commence à en douter à voir le traitement favorable accordé à certaines joueuses !!!

Sportivement

2.Posté par rabiller le 10/03/2016 18:39
Je rejoins JCL pour l'ensemble de son analyse, et surtout en ce qui concerne DELIE et DELANNOY, cette dernière étant incapable de relancer correctement dès qu'elle est pressée. Pas séduit non plus par HAMRAOUI, lente dans ses interventions, maladroite dans ses passes, et ne devant souvent sont salut qu'à la longueur de ses jambes. Quant à THOMIS, son jeu est vraiment trop prévisible et à part sa pointe de vitesse elle offre peu. Et pour l'ensemble, un manque total d'automatismes à l'approche de la surface de réparation adverse.

3.Posté par Jean-Claude LIBERT le 11/03/2016 11:33
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

J'ai vu le match hier AM et j'ai eu confirmation sur certaines de mes appréciations. Je ne veux pas paraître pour faire de l' anti parisianisme primaire mais le match de S DELANNOY et surtout celui de ML DELIE me pose question sur leur sélection quasi systématique sinon OBLIGATOIRE par BERGEROO.
Je le répète GADEA n'a joué aucune minute quand S DELANNOY et ses grands dégagements à la "hourrah" football a joué 2 matchs entiers. Quand à ML DELIE, elle, a joué les 3 matchs en tant que titulaire montrant son inefficacité chronique et son manque de collectif borné en plusieurs occasions préférant tirer que faire la passe à mieux placée qu'elle et n'a laissé qu'une broutille de temps de jeu à MC LEGER pourtant bien plus performante au nombre de buts marqués en championnat.
Il y a là pour ces 2 joueuses parisiennes un "mystère" que seul - et peut être la FFF - BERGEROO peut expliciter et qui j'espère le sera avant les JO car la sélection ne comportera que 18 joueuses et S DELANNOY comme ML DELIE risque de prendre 2 places qui ne leur sont pas dues et ainsi réduire l'EDF à 16 joueuses.
K HAMRAOUI mérite des circonstances atténuantes car elle avait donné beaucoup contre l'ALLEMAGNE et les STATES et elle a pu "souffler". De plus elle est une bouée de secours de A HENRY par son impact physique comme A KACI (qui n'a pas eu 1 minute de temps de jeu !!) peut l'être par son sens du jeu et son rayonnement au service de l'équipe. Elles devraient faire partie du voyage au BRESIL ....

Alors que J HOUARA remplit toujours, bon an mal an, son rôle et ne déçoit pratiquement jamais, C ABILY, A MAJRI et E THOMIS ont été en dessous de leur valeur et de leur production habituelle du moins pour C ABILY et A MAJRI car le jeu de E THOMIS est tellement spécifique qu'elle peut tout casser ou être en dessous de tout !!.

Il y a pour moi DEUX satisfactions : une moyenne à confirmer et une très grande qui s'est confirmée.

Une légère d'abord car elle peut faire nettement mieux : L NECIB a semblé avoir retrouvé un peu de plaisir mais ce n'est pas encore la grande L NECIB qu'elle est capable d'être.

Et une énorme satisfaction qui me fait personnellement plaisir c'est celle de M GERARD. Elle a été impériale ne commettant qu'un dégagement dévissé sur une passe en retrait délicate mais ayant des arrêts clairs et nets, des sorties TGV dans les pieds adverses ou pour réduire les angles de tirs des attaquantes adverses (ce que n'a pas fait S BOUHADDI contre A MORGAN en restant scotchée sur sa ligne des 5,5m. M GERARD serai sortie comme un obus et .... !!) et des sorties aériennes rassurantes pour ses défenseures ... tout ce que n'a pas S BOUHADDI, que par ailleurs j'aime beaucoup mais qui est peut être trop sûre de rester la n°1 et là comme pour les 2 parisiennes , on peut se demander pourquoi M GERARD n'est pas encore la n°1 en EDF .... mais aussi à l'OL !!!.

Mes 18 pour le BRESIL , hors blessures éventuelles :
M GERARD - S BOUHADDI
J HOUARA - G M'BOCK - L GEORGES - W RENARD - L BOULLEAU
A HENRY - K HAMARAOUI - A KACI - E BUSSAGLIA - L NECIB - C ABILY
E THOMIS - E LE SOMMER - A MAJRI -
soit 16 joueuses qui me paraissent incontournables et pour les 2 dernières à choisir entre C LE BIHAN (si elle est rétablie) - MC LEGER - K GADEA - D CASCARINO - K DIANI et bien sûr les 2 parisiennes S DELANNOY et ML DELIE ou .... G THINEY ce qui serait pas mal si celle-ci acceptait de faire profil bas et de mettre son orgueil en veilleuse pour le bien de l'EDF , mais c'est une autre histoire .......

Sportivement,

Alors j'attends des réponses avec des initiatives


Dans la même rubrique :