Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Philippe BERGEROO : "On aurait pu tuer le match"

A l'issue de la rencontre, Philippe Bergerôo est revenu sur la prestation des Bleues, victorieuses de la Nouvelle-Zélande samedi soir (2-1).



Philippe Bergerôo avec son adjoint Thierry Asseloos (photo FFF)
Philippe Bergerôo avec son adjoint Thierry Asseloos (photo FFF)
Votre adversaire vous a bousculé physiquement, vous attendiez vous à cela ?
J'ai fait jouer quatre gamines de 20 ans contre une équipe quart de finaliste des derniers JO. Je crois qu'il y a peu d'équipes qui peuvent se permettre de faire cela. Il y a eu quelques problèmes d'automatismes et c'est normal. On est en période de préparation et j'aurai signé pour une victoire. Ca permet d'emmagasiner de l'expérience pour les joueuses qui ont fait le championnat du Monde U20 il y a trois mois.

L'entame de match a-t-elle répondu à vos attentes ?
On a été les presser très haut pendant les vingt premières minutes comme on l'avait décidé. Après on est revenu avec un bloc médian et on aurait pu tuer le match parce qu'on a eu les occasions de le faire. Mais je reste satisfait du comportement des filles. C'est une très belle soirée, on a gagné, ça m'a permis de faire jouer comme je le disais pas mal de jeunes qui étaient sur le banc de touche.

"Une bonne soirée pour cette revue d'effectif"

Qu'avez vous pensé de la prestation d'Eugénie Le Sommer ?
En 4-4-2, en deuxième attaquante, pour moi, c'est une superbe joueuse, elle sait se déplacer, se mettre en ligne. Je ne l'ai pas fait pas jouer en attaquante de pointe, mais en numéro 10, je pense que c'est son poste. Elle a une grande complémentarité avec Gaëtane Thiney et quand Marie-Laure Delie joue, elles sont aussi complémentaires. C'est une joueuse d'avenir.

Vous aviez décidé de faire une revue d'effectif. Qu'en sera-t-il mercredi ?
Aujourd'hui j'avais décidé d'aligner dans les buts Céline Deville qui est la numéro 2. A gauche, il y avait Laure Boulleau qui n'avait pas joué depuis longtemps avec nous. Griedge, c'était seulement sa quatrième titularisation. Au milieu, j'ai gardé une ossature avec Amandine Henry et Elise Bussaglia. Sur les côtés, Kenza Dali, c'était aussi une nouvelle joueuse. Et puis à droite, on a eu des problèmes physiques avec Elodie Thomis, j'ai fait jouer Marina Makanza qui ne joue pas beaucoup. C'est une bonne soirée pour cette revue d'effectif face à une bonne équipe. Maintenant on va récupérer. Et puis je vais aussi pouvoir compter sur des filles que l'on n'a pas mis ce soir (ndlr : samedi). Il y a Jessica Houara, Laura Georges, Louisa Necib, Amel Majri, j'espère apporter de la fraîcheur avec toutes ses joueuses-là.

>> Lire aussi :
- Les réactions de LE SOMMER, DIANI, DALI, THINEY et BOULLEAU
- Le compte-rendu du match

La réaction du coach de la Nouvelle-Zélande, Tony Readings

Nous savons que nous pouvons faire mieux dans certaines périodes du match et c'est aussi le but de notre voyage. Nous savions avant que nous allons apprendre si nous travaillons bien et apprendre d'autres choses si nous ne travaillons pas bien, et ce fut le cas aujourd'hui (ndlr : samedi). Nous avons joué dans notre camp durant 25 minutes et c'est ce qui m'a le plus frustré. Nous les regardions jouer. Nous devions sortir plus rapidement et croire en nous pour pouvoir rivaliser. Nous nous sommes créés quelques occasions mais pas assez pour battre une équipe comme la France. C'est un bon apprentissage pour nous. Nous devrons faire mieux contre la Norvège

Lundi 24 Novembre 2014
Sebastien Duret


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 24/11/2014 14:09
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Très bon ITW. Jugement et analyse de P BERGEROO très réalistes et très clairs.
Je suis heureux de voir son appréciation sur E LE SOMMER et sur la complémentarité G THINEY - E LE SOMMER qui me semble assurées de former le duo d'attaquantes en 4 - 4 - 2 et avec E THOMIS s'il y a 4 - 3 - 3.

Pourrait-on lors d'une prochaine ITW interroger BERGEROO sur l'absence récurrente de C PETIT ? Ses prestations avec l'OL sont toujours convaincantes et le fait qu'elle ne soit pas toujours dans le 11 de départ lyonnais n'est pas un handicap car les parisiennes J HOUARA, S DELANNOY et L BOULLEAU sont souvent logées à la même enseigne ainsi que K DALI, K HAMARAOUI, A KACI et ML DELIE .
Alors que reproche P BERGEROO à C PETIT ? Son âge ? Elle n'a que 30 ans !!!, Ses caractéristiques de jeu ? Son gabarit et son jeu atypique pour une ARD ? Au moins elle est souvent décisive en marquant des buts importants ....
Elle pourrait former avec J HOUARA une paire d'ARD très performante car S DELANNOY n'est décidément pas à l'aise à droite et elle pourrait composée la 2é paire de DC avec GRIEDGE alors que la paire d'ARG serait A MAJRI - L BOULLEAU

Je joue peut être au sélectionneur mais ces 8 joueuses me semblent être une base défensive de gros calibre pour le CANADA et je serais intéressé de connaître l'avis des journalistes de FOOTOFEMININ ainsi que celui des abonnés.


Dans la même rubrique :