Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - UKRAINE - FRANCE : 0-3, trois buts, trois points et c'est tout !

Pour le deuxième match éliminatoire à l'Euro 2017, la France s'est imposée 3-1 en Ukraine. Dans un stade quasiment vide et avec une température avoisinant 0°C, les Bleues se sont imposées mais n'ont pas réchauffé l'ambiance face à un adversaire sans ambitions.



Asseyi et Delie se congratulent après l'ouverture du score (photo UEFA.com)
Asseyi et Delie se congratulent après l'ouverture du score (photo UEFA.com)
Quatre jours une défaite face aux Pays-Bas, en match amical, Philippe Bergerôo a dû à nouveau une équipe inédite. Outre les joueuses blessées non appelées pour ces deux rendez-vous, Louisa Necib s'est ajoutée la liste des absentes, elle aussi blessée. Dans le but, Méline Gérard retrouvait la place de titulaire, tout comme Laura Georges en défense à la place de Sabrina Delannoy. Elise Bussaglia était alignée au milieu de terrain aux côtés de Camille Abily. Sur les côtés, Viviane Asseyi était confirmée à droite alors qu'Aurélie Kaci a fêté sa première titularisation.

Face à un bloc défensif ukrainien regroupé, la France a pris le ballon à son compte. Sans surprise, dans une rencontre où les Bleues partaient favorites. Mais si les Tricolores ont multiplié les corners (dix en première période), elles ont manqué de vitesse pour déstabiliser leurs adversaire. Eugénie Le Sommer inquiétait dans un angle fermé la gardienne Kateryna Samson (14e). C'est Marie-Laure Delie qui se montrait la plus dangereuse, servie par Eugénie Le Sommer, sa frappe terminait sur la transversale (27e). Viviane Asseyi apportait la vitesse recherchée sur son couloir droit mais la reprise d'Eugénie Le Sommer était trop écrasée (37e).

Un but, deux barres pour Delie

Laura Georges retrouvait les Bleues cette saison (photo UEFA.com)
Laura Georges retrouvait les Bleues cette saison (photo UEFA.com)
A défaut de rythme, il fallait une action individuelle de Marie-Laure Delie pour ouvrir la marque. Elle se déjouait côté droit de la surface de Vasylyuk et Kravets, et après un dernier crochet, enroulait une frappe du gauche de l'angle des 6 m pour trouver le petit filet opposé (0-1, 41').

La seconde période sera toujours sous la maîtrise tricolore et Méline Gérard a passé une soirée bien tranquille. La victoire était assurée lorsque Amel Majri trouvait Aurélie Kaci sur le côté gauche. Son centre en retrait voyait Marie-Laure Delie tenter une reprise difficile et manquait le ballon dont Elise Bussaglia héritait. Juste à l'entrée de la surface, elle contrôlait et ajustait une frappe du droit sous la barre (0-2, 59').

Majri décroche la lucarne !

Amel Majri s'est battue sur son côté gauche et s'est offert un but magnifique (photo Sergei Lupinski)
Amel Majri s'est battue sur son côté gauche et s'est offert un but magnifique (photo Sergei Lupinski)
Dix minutes plus tard, Amel Majri récupérait le ballon et juste à l'intérieur de la surgface, elle déclenchait une frappe enroulée du droit pour envoyer le ballon dans la lucarne opposée (0-3, 69'). A 3-0, la fin de match se déroulait bien tranquillement. Mais la sortie sur blessure de Wendie Renard était l'ombre au tableau. Marie-Laure Delie animait une dernière fois l'attaque tricolore d'une reprise de 16 m sur une remise d'Aurélie Kaci. Le ballon s'écrasait pour la seconde fois sur la transversale.

Un succès 3-0, une prestation décevante mais comme face à la Roumanie, les adversaires de ce groupe de qualification cherchent avant tout la défense. Il faudra donc probablement continuer à s'y habituer mais cela ne devrait pas entraver le parcours des Bleues qui avec ces deux premières victoires contre les adversaires les plus difficiles du groupe est déjà en bonne voie. Prochain rendez-vous dans un mois en Albanie.

Championnat d'Europe UEFA 2017 - Phase de qualification - Groupe 3
Mardi 27 octobre 2015 - 22h00 locales (21h00 françaises)
UKRAINE - FRANCE : 0-3 (0-1)
Lviv (Arena Lviv)
Temps froid - Terrain excellent
Spectateurs : 732
Arbitres : Esther Staubli (SUI) assistée de Susann Küng (SUI) et Emilie Aubry (SUI). 4e arbitre : Oleksandra Vdovina (UKR)
Buts : Marie-Laure DELIE 41', Elise BUSSAGLIA 59', Amel MAJRI 69'
Avertissement : Kozyrenko 56' pour l'Ukraine

Ukraine : 23-Kateryna Samson ; 4-Anastasia Filenko, 22-Darya Kravets, 18-Iryna Vasylyuk, 2-Olha Basanska ; 3-Tetyana Chorna ; 8-Olha Boychenko, 17-Daryna Apanaschenko (cap.), 6-Lyudmyla Pekur (15-Iya Andruschchak 57'), 11-Tetyana Romanenko (10-Iryna Kochnyeva 87') ; 20-Tetyana Kozyrenko (16-Olha Ovdiychuk 65'). Entr.: Volodymyr Reva
Banc : 1-Iryna Zvarich, 7-Yana Kalinina, 14-Nadiia Khavanska, 19-Khrystyna Ieromenko
France : 21-Méline Gérard ; 19-Griedge Mbock Bathy Nka, 4-Laura Georges, 2-Wendie Renard (cap) (5-Sabrina Delannoy 82'), 22-Amel Majri ; 3-Viviane Asseyi, 10-Camille Abily (23-Kheira Hamraoui 88'), 15-Elise Bussaglia, 7-Aurélie Kaci ; 9-Eugénie Le Sommer (17-Clarisse Le Bihan 81'), 18-Marie-Laure Delie. Entr.: Philippe Bergerôo
Banc : 1-Laëtitia Philippe, 6-Charlotte Bilbault, 11-Marie-Charlorre Léger, 13-Kadidiatou Diani

Bleues - UKRAINE - FRANCE : 0-3, trois buts, trois points et c'est tout !

Bleues - UKRAINE - FRANCE : 0-3, trois buts, trois points et c'est tout !

Mercredi 28 Octobre 2015
Sebastien Duret


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 27/10/2015 20:26

QUID de L NECIB ?

2.Posté par FAB le 28/10/2015 00:21 (depuis mobile)
Bravo et merci les filles ! Surtout que vous étiez en concurrence avec le match des mecs. ( Bastia/Rennes.) je trouve ça nul enfin malheureusement.il faut faire avec :-(
Et si les mecs pouvaient prendre exemple sur vous !!... Yess 😜.

3.Posté par Michel Lachartre le 28/10/2015 13:20
Pssst ! les filles...vous jouez super bien et on est fier de vous avoir, mais pour la photo...regradez un peu les ukrainiennes, ça a de la tenue, non ? Bises à toutes ;-)

4.Posté par Jean-Claude LIBERT le 28/10/2015 18:21
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Mr DURET,

Je vous trouve très sévère dans votre conclusion à dire que ce match a été une "prestation décevante".

Certes ce ne fut pas un grand match, ni même un bon match mais pour faire une bonne prestation il faut être 2.
Il faut que l'adversaire soit d'accord ...
Or, les ukrainiennes avaient pour mission d'attendre dans leur 30 m et de résister en espérant un nul voire une contre attaque payante.

Et jouer dans un stade magnifique mais VIDE ou plutôt avec 500 spectateurs, il est difficile de se sentir euphorique

Il faut reconnaître que les françaises n'ont pas fait preuve d'imagination pour faire sauter ce verrou. Mais sans A HENRY la perforatrice, L NECIB l'ordonnatrice du jeu et E THOMIS la bombe , la FRANCE n'avait pas les joueuses essentielles.
Le verrou sauta tard car en fin de 1ére MT sur une belle action de ML DELIE.
Libérée par l'ouverture du score la FRANCE continua à s'installer et a faire tourner la ballon de droite à gauche et inversement en oubliant que le tir au but de loin existait dans le football. De plus ces tirs lointains poussent l'adversaire à monter et donc à libérer des espaces.
J'ai été très énervé devant ma TV de voir cette sarabande et ce manque d'initiatives lointaines des tricolores.
Enfin E BUSSAGLIA libéra les supporters. C'est une spécialiste avec L NECIB et A HENRY, des tirs lointains salvateurs et c'est une excellente joueuse solidaire et à la mentalité irréprochable. C'est bon que ce soit elle qui délivra un peu plus l'EDF.
Et vint le dernier bijou avec un 2é tir mi lointain de A MAJRI ... La classe pure qui fait que L BOULLEAU est un peu en dessous. A MAJRI est toujours un danger et surtout capable de marquer ce que LAURE, plus "défenseure" pure n'est pas.

Enfin sans A HENRY, L NECIB, E THOMIS, C LAVOGEZ, S BOUHADDI, K DALI, G THINEY soit 7 titulaires potentielles de l'EDF, je pense que la FRANCE ne s'est pas trop mal comportée même si elle a été parfois trop poussive.

Un mot sur M GERARD ... Certes elle n'a pas eu grand chose à faire sinon même RIEN, mais elle dégage cette impression de sureté et de sécurité avec des prises de balles nettes et des dégagements à la main et au pied sans aucune bavure. Elle rassure plus que S BOUHADDI mais c'est juste mon avis.
Elle est aujourd'hui une N°1 et S BOUHADDI devra être costaude pour reprendre sa place et là aussi c'est juste mon avis.

ML DELIE a fait un bon match grâce à son but et à ses 2 barres transversales mais dans le jeu collectif elle a d'énormes progrès à faire.
En effet elle a l'égoïsme des buteuses ce que n'a pas E LE SOMMER qui est buteuse et passeuse sans aucun problème. Cette dernière a eu, avec raison, un gros geste de mauvaise humeur assez rare chez elle, quand ML DELIE a "oublié" de lui rendre le ballon qu'elle venait de lui donner, qui aurait fait un nouveau but. NON elle a préféré tirer dans un angle impossible et ... à côté dans le petit filet, alors que E LE SOMMER était SEULE démarquée devant le but à attendre un ballon qui ne vint jamais.
Je n'ai pas souvenir d'avoir vu ML DELIE faire une passe décisive à une partenaire.
C'est ce manque de collectif qui fait que je ne suis pas fan de ML DELIE et qui me fait préférer G THINEY aux côtés de E LE SOMMER ... En attendant une des jeunes LE BIHAN, GAUVIN ou LEGER ou ......

Et voilà maintenant W RENARD blessée au ménisque et l'OL décimée pour jouer JUVISY dimanche prochain : BOUHADDI, RENARD, HENRY, NECIB, LAVOGEZ, THOMIS et BREMER sont blessées et c'est JUVISY qui doit être soulagé d'avoir une chance de vaincre à GERLAND.

Mais l'OL a des ressources et des jeunes qui sont plus qu'excellentes avec les sœurs CASCARINO, PINGEON, TARRIEU, GARBINO, PERISSET ...
Sportivement


Dans la même rubrique :