Footofeminin.fr : le football au féminin

Educateurs : La causerie d'après match

Vociférer sur ses joueurs en cas de défaite ? Se montrer dithyrambique en cas de victoire ?
La vérité est ailleurs, dans le sang froid, l'analyse, et la communication.
Après une victoire, même s'il revient à l'entraîneur d'effectuer quelques régulations, tout est plus facile !
En cas de défaite, le contexte n'est évidemment pas le même.
Certains techniciens ne disent rien, ils font "la gueule". Or, le silence n'est pas nécessairement la meilleure réponse à apporter à une situation de crise. Il faut au contraire communiquer, mais pas n'importe comment !



Lire l'article "La causerie d'après match".

Au sommaire ce mois-ci :

COACHING Par Yannick STOPYRA
Le travail spécifique attaquant
Les exercices spécifiques pour attaquants doivent leur permettre de (re)trouver
de la confiance dans la zone de vérité, et de l'efficacité !

MANAGEMENT Par Jacques CREVOISIER
La causerie d'après match
Vociférer sur ses joueurs en cas de défaite ? Se montrer dithyrambique en cas de victoire ? La vérité est ailleurs, dans le sang froid, l'analyse, et la communication.

TABLEAU NOIR Par Gérard GOUTALIER
Se placer et se déplacer sur l’axe ballon-but
Dans l'optique de protéger son but, s'opposer à la progression, et récupérer le ballon, se placer et se déplacer sur l'axe ballon-but est un des moyens tactiques élémentaires à mettre en oeuvre, quel que soit le niveau de pratique


Mardi 16 Février 2010
omahabeach omahabeach


1.Posté par Charles le 20/03/2010 13:16
Ce matin je lis un excellant article sur le comportement de l'entraîneur canadien Bryan Rosenfeld dans le vestiaire apres la défaite creve-coeur 0-1 aux mains des mexicaines U-17. Il
a demandé une question simple à ses joueuses.

What would you give up? Que voulez-vous abandonner?

l'article en langue anglaise
http://www.bcsoccerweb.com/articles-march/csa-mar-20-u17-wnt-give-up.htm

je vous le traduis pour ceux et celles qui ont des difficultés avec l'anglais

'''Le Canada venait de terminer à la deuxième place dans son groupe, et ainsi il devait d'aller en demi-finales avec la tâche presque insurmontable de battre les États-Unis . Les américaines qui avaient marquées 32-0 buts en trois matches précédents. Juste une nuit plus tôt, les joueuses canadiennes avaient regardé à la télévision les américaines pulvériser un Costa Rica, 10:0.

L'enjeu n'était pas seulement une place dans la finale du Tournoi CONCACAF Women's Under-17 , mais aussi un ticket pour la Coupe du Monde U-17 Women's World Cup Trinité-et-Tobago 2010.. Il n'y aurait pas de deuxième chance .... Si le Canada devait se qualifier, il lui faudra battre les Etats-Unis largement favorite.

Donc, l'entraîneur Rosenfeld a gardé ses joueuses dans le vestiaire après la défaite contre le Mexique.

Rosenfeld avait un message à faire passer . Il a demandé calmement à ses joueuses,
"que voulez-vous abandonner pour aller à la Coupe du Monde U-17 ?
""what would you give up to go to the FIFA U-17 Women's World Cup?"

Les filles ont remis leurs ordinateurs portatifs, cessée tout contact avec leurs amies de l'extérieur et même ranger leurs études de coté. Et ce pendant trois jours constant de préparation. Elles sont devenus croyantes en elles-mêmes et ont apprises par cœur le plan de match du personnel d'entraîneurs. Elles ont refusé de se laisser distraire par les amusements extérieurs et elles ont trouvé la force en elles-mêmes et en leurs coéquipières.

Jeudi soir peu avant le match Canada-USA, le trajet en bus vers le stade était la différence des autres trajets qui l'ont précédés. L'équipe était calme, concentré, et apparemment détendue. Puis, lors du coup d'envoi, les filles du Canada U17 a montré qu'elles étaient également différentes de celle des trois adversaires précédents que les USA avait vu dans la compétition. Elles étaient transformé psychologiquement.

L'équipe canadienne a été forte intérieurement avec une psychologie de gagnante courageuse, et a gagné sur les américaines la qualification pour la Coupe du Monde U-17. Une réalisation incroyable . Elles se sont révélés à elles-mêmes que rien ne doit jamais nous distraire de nos rêves et objectifs

Bravo à cet entraineur qui a su parler à ses joueuses.


Dans la même rubrique :