Footofeminin.fr : le football au féminin

Archives

#FFF - Plan fédéral de Féminisation : la place de la femme, quatre après

Sur la période 2012-2016, un plan fédéral de féminisation a été mis en place et est devenu un axe prioritaire de la FFF afin d'augmenter la place de la femme à tous les niveaux sur et en dehors du terrain.



Dans ce premier volet, nous allons faire le point sur une partie de l'axe 1 du plan fédéral de féminisation qui en compte quatre. L'axe 1 porte sur la valorisation de la place des femmes dans le football.

La place de la femme dans le football n'a jamais été une sinécure, et ce n'est qu'après d'âpres combats pour exister que des femmes ont trouvé une place à responsabilité que ce soit au sein des clubs ou des instances. Mais si aujourd'hui, leur reconnaissance se met progressivement en place, leur présence reste encore une minorité dans le football. A travers ce premier axe, la FFF souhaite accroître le nombre de dirigeants, d'éducatrices, d'arbitres et permettre aux femmes d'exister dans un sport réputé "masculin".

En juin 2011, la féminisation du football français est devenu un axe prioritaire de la FFF sous l'impulsion notamment de son nouveau président Noël Le Graët et de sa Secrétaire Générale, Brigitte Henriques. Entre 2012 et 2016, les augmentations ont été significatives même si les objectifs souhaités n'ont pas pu être atteints pour ce qui concerne les licenciées dirigeants, éducatrices et arbitres. Alors que la FFF comptait 26 717 dirigeants en juin 2012, le chiffre a été porté à 34 097 en juin 2016 soit une augmentation de 27,6% en quatre ans. L'objectif était fixé à 40 000. A titre de comparaison, les licences dirigeants masculins sont passés de 188 696 à 218 005 soit une augmentation moindre de 15,5%. Aujourd'hui la part des dirigeantes sur l'ensemble des licences dirigeants est de l'ordre de 13,5%. Un chiffre en constante augmentation. Les deux autres familles que sont éducatrices et arbitres ont aussi augmenté mais il reste beaucoup à faire. En quatre ans, la FFF est passé de 746 éducatrices à 1005 (+34,7%) et de 674 à 784 arbitres (+16,3%).

Les actions

"Mesdames, Franchissez la barrière !"
Cette action majeure du plan fédéral vise à actionner des leviers à tous les échelons du football français, des clubs à la FFF en passant par les Districts et les Ligues. L'opération menées par les Districts est destinée à tous les femmes qui peuvent être autour du football, autour du terrain, dans la vie des clubs, simple supportrice ou maman de joueur ou joueuses...
Les objectifs de cette opération est de tisser un réseau entre les femmes du football en accompagnant l'implication des femmes qui souhaitent s'investir à tous les niveaux.
Pour sa mise en place dans les Districts, des référents ont été nommés qui sont l'interlocuteur privilégié pour accompagner ses femmes. Avec eux, des journées d'échanges, de témoignages permettent la prise d'information et la constitution d'éléments pour mettre en place ensuite les outils et l'accompagnement des femmes que ce soit pour des fonctions éducatives, techniques ou administratives. Des Districts moteurs sont lauréats chaque saison de cette opération.

Le club des internationales

Parmi les familles du football, l'une d'entre elles méritaient d'être mobilisées : celles des anciennes internationales. Sous l'appelation "Bleue d'un jour, Bleue toujours", la FFF a souhaité faire appel aux anciennes internationales pour leur donner envie de s'engager dans les différentes familles du football. Témoin du passé, depuis 2012, elles sont réunies à l'occasion de moments forts du football dans leurs régions. L'objectif est de leur donner l'envie de s'investir, de favoriser le lien intergénérationnel par un partage d'expériences et ainsi de transmettre leur histoire. Ainsi sur les plus de 200 joueuses identifiées, 139 ont pu être répertoriées et 35 sont pleinement impliquées et autant qui souhaitent l'être.

La société évolue doucement, le football aussi

Si les résultats sont positifs, le bilan montre que la présence des femmes dans ce sport est encore loin d'être suffisante. Celles-ci restent une minorité dans un sport très longtemps réservé aux hommes. Cela rend d'autant plus difficile le chemin à parcourir pour s'y frayer une place, et ce quel que soit le niveau souhaité, à l'échelle d'un club, d'une équipe ou d'une instance dirigeante. L'instauration de quota pour la présence de femmes dans les instances a permis d'avoir leur présence, mais pourtant sur cette liste, on se contente d'atteindre ce quota sans jamais aller proposer au delà du minimum !

Mais ce phénomène n'est pas propre au football. Alexa Thille d'OLTV interrogée sur le sujet amenait ce même constant : "Je pense que c’est la société qui doit progresser. Ce n’est pas que dans le football. La parité, c’est assez compliqué à mettre en place. C’est aussi le cas dans le football". Les femmes gagnent du terrain à force de persistance mais la place réservée doit être ardemment défendue pour s'y installer et y rester. Les femmes ont malgré tout désormais leur place dans le paysage footballistique. L'arrivée de Brigitte Henriques comme secrétaire générale a été un message fort sur le plan politique, entendu et surtout des moyens ont été donnés avec des objectifs à atteindre, là ou par le passé, les paroles n'étaient pas suivies d'actes. Et depuis deux ans, Frédérique Jossinet a été missionnée pour suivre ce plan fédéral de féminisation. Cette dernière déclarait récemment dans Footmag : "C'est une question de volonté. Il appartient aux futurs présidents de Ligue et District de montrer l'exemple". Le message sera-t-il entendu dans les différents territoires où certains élus masculins vont perdre leur place avec la création des nouvelles régions. Il n'est pas sûr en effet que 1+1 fasse 2.

Football et femme, cette alliance a mis du temps à prendre dans l’Hexagone mais le plan fédéral et la volonté actuelle ont accéléré les choses dans un contexte où la volonté gouvernementale avec la loi égalité doit permettre de favoriser la mixité. Si l’union n’est pas encore parfaite, les mentalités commencent véritablement à évoluer ces dernières années à tous les niveaux. Le chemin reste encore long.


#FFF - Plan fédéral de Féminisation : la place de la femme, quatre après

Vendredi 28 Octobre 2016

Fil info



Coupe du Monde

En vente : Album photos relié

Eric Baledent a suivi la Coupe du Monde 2019 en France. Le photographe vous propose de retrouver dans un album relié de 50 pages ses plus beaux clichés sur la compétition.