Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Elise BUSSAGLIA : "Le coach peut compter sur moi"

A l'issue de la rencontre, la milieu de terrain des Bleues, Elise Bussaglia est revenue sur cette victoire.



Bussaglia félicitée par Kaci sur le deuxième but du match (photo Sergei Supinski)
Bussaglia félicitée par Kaci sur le deuxième but du match (photo Sergei Supinski)
Qu'est qui était le plus difficile dans cette rencontre ?
C'était de marquer le premier but, de rester patiente pour construire nos actions, trouver le bon décalage pour trouver la faille. Ce n'est jamais évident, on l'a pas trop mal fait ce soir. On a eu un peu de déchets mais on est resté soudées, et on savait que ça allait venir. On a essayé de construire au mieux nos actions et trouver le bon décalage pour mettre les attaquantes en bonne position. Après Marie-Laure (Delie) a ouvert le score, ça a débloqué les choses.

Les actions individuelles étaient-elles une solution ?
On avait plusieurs solutions pour trouver la faille. D'abord les solutions collectives, on n'a pas su être assez juste techniquement parfois pour trouver le bon décalage. Une action individuelle peut faire la différence et on sait qu'on a des joueuses de talent sur le terrain. C'est une possibilité aussi. Notre jeu de passe et notre jeu en mouvement peut nous permettre de se créer plus d'occasions. Aujourd'hui on a eu malgré le déchet, de bonnes situations.

"Ce deuxième but nous a permis de mieux gérer la fin"

Et vous marquez le deuxième but...
Ça fait toujours plaisir de marquer un but. Le deuxième est toujours important car il nous met à l'abri car on ne sait jamais ce qui peut se passer sur un contre ou un coup de pied arrêté face à ce genre d'équipes. Ce deuxième but nous a permis de mieux gérer la fin de la rencontre. Ensuite Amel (Majri) met un troisième but magnifique. C'est une bonne soirée.

Qu'est ce que cela faisait d'être à nouveau titulaire ?
Ça me fait plaisir. Je suis une compétitrice, je suis une joueuse. J'ai envie d'être sur le terrain, d'apporter à l'équipe, de jouer pour elle, d'être un relais sur le terrain. Quand je suis sur le banc, c'est un autre statut à gérer. Maintenant chaque fois que j'ai la chance d'être sur le terrain, je me donnerai à fond pour l'équipe de France, pour ce maillot. Cela fait des années que je suis en équipe de France, je suis fière d'y être encore aujourd'hui. Le coach m'a fait démarrer, j'ai essayé de faire de mon mieux pour lui montrer que je suis là. Il peut compter sur moi. Il me l'a déjà dit même si après il y a beaucoup de concurrence. Je suis toujours heureuse de démarrer les matchs ou d'entrer en cours de match.

Mercredi 28 Octobre 2015
Sebastien Duret


1.Posté par Jean-Claude LIBERT le 28/10/2015 14:03
jeanclaude.libert77@hotmail.fr
Bonjour,

Un immense B R A V O à Mademoiselle E BUSSAGLIA. C'est une grande dame en même temps qu'une grande joueuse.
Elle fait preuve d'un état d'esprit, d'une solidarité sans failles qu'elle soit titulaire ou remplaçante. Certaine devrait tirer exemple ....

J'ai toujours pensé que dans un système 4 - 4 - 2 elle formait avec A HENRY - C ABILY et L NECIB le meilleur milieu de terrain au monde.
Depuis un moment elle n'est plus toujours titulaire parce que BERGEROO joue en 4 - 3 - 3 avec THOMIS en flèche à droite et LE SOMMER/DELIE ou avant THINEY, en pointe de l'attaque.
Elle a montré contre l'UKRAINE qu'elle était mieux qu'une remplaçante et qu'elle était plutôt une "BIS" très proche de la titulaire.

Elle a conscience à 30 ans que des jeunes arrivent et elle sera à leurs côtés pour les aider à progresser.

Je ne peux m'empêcher de penser que voilà une jeune femme qui a été accusé par B BINI d'avoir "saboter" son action lors des jeux 2012.
En effet dans une ITW paru dans l'EQUIPE le 28 Avril 2014, B BINI parle de, je cite :
" 2 ou 3 agents importants parmi les joueuses lyonnaises qui ont plus cherché à déstabiliser le
groupe FRANCE qu'à jouer au foot".
" 4 filles ne se sont pas bien comportées ... elles avaient décidé que ce n'était pas bien.".

Plus tard E BUSSAGLIA a répondu à B BINI ... en l'ignorant ses accusations anonymes et en ignorant ses attaques "courageuses". Il s'était bien garder de donner des noms car avec BINI ce n'était jamais lui le responsable (avec THINEY et SOUBEYRAND) mais les autres.

Une grande dame et une grande coéquipière ... CHAPEAU BAS


Dans la même rubrique :