Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - En attendant la liste : Un effectif entre continuité et nouveauté

Ce mercredi, Corinne Diacre va dévoiler sa troisième liste avec en vue deux matchs face à l'Allemagne et la Suède. Si la nouvelle sélectionneuse française a déjà donné une première sélection à neuf joueuses, elle a également fait confiance à 17 joueuses qui ont pris part aux deux premiers rassemblements.



À quoi va ressembler la prochaine liste ? Corinne Diacre va-t-elle continuer à appeler les « nouvelles » pour terminer ce premier cycle ? Elle a déjà prévenu que des nouvelles joueuses seront appelées : va-t-elle continuer à appeler des jeunes espoirs, ou va-t-elle faire confiance à des joueuses plus expérimentées ? Dans quelle mesure va-t-elle modifier son groupe avec deux matchs difficiles au programme face à deux équipes également en reconstruction ?

Dans cet article, aucune joueuse née en 1998 ou après n'est citée. Elles sont considérées comme étant à la disposition de Gilles Eyquem pour l'équipe de France des moins de 20 ans, comme l'a déjà indiqué Corinne Diacre.

Gardiennes

Méline Gérard
Méline Gérard
Appelées : Sarah Bouhaddi (2 matchs, 180 minutes), Méline Gérard (2/180), Solène Durand (0), Elisa Launay (0)

Les deux premières citées sont incontournables, et titulaires dans les deux clubs français disputant la Ligue des Champions. Derrière, deux gardiennes ont été appelées et supervisées sans avoir de temps de jeu. La logique voudrait que Corinne Diacre continue sur sa lancée avec une nouvelle appelée. Si le temps de jeu de Laëtitia Philippe à Montpellier et de Pauline Peyraud-Magnin à Lyon pourrait être un obstacle à leur appel, Karima Benameur, désormais titulaire dans les cages du Paris FC, pourrait retrouver la maison Bleue. Mais Corinne Diacre pourrait également choisir d'appeler une autre gardienne non capée titulaire en D1.


Défenseures centrales

Marion Torrent
Marion Torrent
Appelées : Laura Georges (3 matchs, 265 minutes), Wendie Renard (2/180), Griedge Mbock (2/180), Hawa Cissoko (2/95)

Le trio Georges/Renard/Mbock semble incontournable, et la question est plutôt de savoir qui va les accompagner -est-ce que le temps de jeu de Mbock pourrait constituer un obstacle à son appel s'il n'évolue pas ? La Marseillaise Hawa Cissoko a été appelée lors des deux premiers rassemblements, mais elle n'a pas joué en club depuis la 4e journée. Pour amener du sang neuf, Corinne Diacre pourrait faire appel à une nouvelle joueuse n'ayant jamais connu les Bleues, ou à une joueuse plus expérimentée et déjà capée comme Annaig Butel, ou encore Laura Agard malgré les soucis en défense de Montpellier.

Latérales gauches

Appelées : Théa Gréboval (1 match, 90 minutes), Sakina Karchaoui (1/90), Amel Majri (1/90), Estelle Cascarino (1/90)

Des joueuses mentionnées ci-dessus, seule Amel Majri semble incontournable, tout en sachant qu'elle peut également -et préfère- évoluer plus haut dans le couloir. En permettant à chacune des quatre joueuses citées de disputer un match complet, Corinne Diacre a ouvert la porte. Les trois -hormis Majri- peuvent, voire devraient être rappelées à l'avenir. Les prestations récentes de Karchaoui pourraient lui permettre de retrouver le groupe. Difficile de savoir si Corinne Diacre ouvrira le poste à d'autres candidates au vu de la jeunesse des appelées, comme par exemple Marine Dafeur, déjà capée, ou à moyen terme à Laure Boulleau revenue de blessure.

Latérales droites

Appelées : Marion Torrent (4 matchs, 293 minutes), Charlotte Lorgeré (1/67), Ève Périsset (0)

Jessica Houara d'Hommeaux blessée, Ève Périsset appelée lors du premier rassemblement sans jouer, c'est donc Marion Torrent qui a principalement occupé le flanc droit de la défense française. Elle semble avoir gagné sa place dans le groupe et ne pas la voir dans la prochaine liste serait surprenant malgré son match raté face au PSG. Elle a été suppléée contre le Ghana par Charlotte Lorgeré, titulaire au centre en club mais polyvalente. A-t-elle réussi à convaincre Corinne Diacre de la rappeler ? Au-delà d'un retour possible de Périsset, décisive contre Montpellier, Corinne Diacre pourrait décider d'appeler des nouvelles têtes. Justine Deschamps, Marion Romanelli -malgré un faible temps de jeu- pourraient avoir leur chance parmi d'autres, en attendant un retour éventuel de Houara d'Hommeaux.

Milieux de terrain

Grace Geyoro
Grace Geyoro
Appelées : Elise Bussaglia (3 matchs, 197 minutes), Amandine Henry (2/180), Grace Geyoro (2/156), Léa Le Garrec (3/96), Camille Catala (3/225), Sandie Toletti (1/83), Aminata Diallo (2/97), Inès Jaurena (1/69)

Parmi les joueuses citées, l'expérimentée Bussaglia et la nouvelle capitaine Henry ont participé aux deux premiers rassemblements, tout comme Grace Geyoro et Camille Catala. La jeune Geyoro est l'avenir du poste, et il n'y a pas de raison qu'elle ne soit pas appelée lors du prochain rassemblement tant elle se montre régulière. Milieu de terrain lors des deux premières rencontres, Catala ne s'est pas montrée à l'aise à ce poste et ne devrait pas être rappelée pour y jouer. Toletti, la plus expérimentée en dehors des quatre joueuses précédemment citées, appelée lors du premier rassemblement, va essayer de convaincre Corinne Diacre de la convoquer à nouveau mais elle n'a a priori pas marqué de points récemment. Il serait logique de voir Aminata Diallo et Inès Jaurena retrouver les Bleues à l'avenir, reste à savoir si ce sera dès ce mois-ci, alors que Léa Le Garrec, dans un rôle plus offensif, va essayer de réaliser la passe de trois pour fêter la première victoire de Guingamp en championnat.
Derrière, Diacre ne manque pas de choix. Du côté nouveauté, la sélectionneuse pourrait piocher entre autres du côté de Bordeaux ou de Soyaux, deux clubs auteurs d'un bon début de saison, avec par exemple Siga Tandia. Du côté retour, Kheira Hamraoui, qui a retrouvé du temps de jeu, ou Annaig Butel sont des choix logiques même si cette dernière joue actuellement en défense. Avec un profil plus offensif, Clarisse Le Bihan pourrait être une option, alors que Gaëtane Thiney, performante en championnat, reste un choix sportif légitime.

Ailières

Appelées : Eugénie Le Sommer (4 matchs, 315 minutes), Camille Catala (3/225), Viviane Asseyi (4/169), Kadidiatou Diani (3/191)

Eugénie Le Sommer, performante sur l'aile gauche, est incontournable. Sa coéquipière Amel Majri également, ce qui restreint peut-être le poste à gauche, même si elles peuvent toutes les deux évoluer à d'autres postes. Polyvalente également, Kadidiatou Diani évolue principalement à droite, où Viviane Asseyi a réussi à se mettre en évidence pour son retour dans l'équipe. Catala, qui n'a disputé qu'une mi-temps sur l'aile et a souffert de la comparaison avec Le Sommer, a-t-elle réussi à obtenir son billet pour le troisième rassemblement ?
À cette liste, on peut ajouter Faustine Robert, appelée mais forfait sur blessure lors du deuxième rassemblement. Comme Jaurena et Lorgeré forfaits avant les deux premières rencontres, il serait assez logique de voir Corinne Diacre la rappeler à son retour sur les terrains. À droite également, Delphine Cascarino devrait intégrer rapidement le groupe et amener un surplus de concurrence à ce poste ouvert malgré un temps de jeu peu important depuis son retour de blessure. Polyvalente, Clara Matéo pourrait être un choix intéressant à tous les postes offensifs, comme Laura Bourgouin, régulière avec Soyaux depuis plusieurs saisons. Du côté surprise, pourquoi pas appeler la Bordelaise Nadjma Ali Nadjim qui montre de belles dispositions pour ses débuts en D1 ?

Attaquantes

Valérie Gauvin
Valérie Gauvin
Appelées : Ouleye Sarr (4 matchs, 200 minutes), Valérie Gauvin (4/182)

Le jeune duo, qui comptait une sélection en cumulé avant l'arrivée de Corinne Diacre, s'est partagé le temps de jeu à la pointe de l'attaque française. Dans des styles différents, leur âge en fait des solutions d'avenir. Vont-elles enchainer avec un troisième rassemblement, ou Diacre va-t-elle faire appel à d'autres joueuses ? Marie-Laure Delie a-t-elle convaincu la nouvelle sélectionneuse française de la rappeler ? Dans un système à deux attaquantes, des joueuses mentionnées plus haut comme Le Bihan ou Matéo pourraient avoir leur carte à jouer, alors que Kadidiatou Diani pourrait être une alternative à un poste qui lui a réussi dans les équipes de jeunes, et qu'Eugénie Le Sommer est plus que capable d'occuper le poste... Citée également plus haut, la Bordelaise Ali Nadjim pourrait pourquoi pas créer la surprise après s'être mise de nouveau en évidence contre le PFC lors de la dernière journée.

Photos FFF/David Wambre

LE POINT JOUEUSE PAR JOUEUSE

Vert : titulaire (foncé = 90 min, clair = remplacée en cours de match)
Jaune : entrée en cours de match
Orange : non entrée
Gris : non inscrit sur la feuille de match
Bleues - En attendant la liste : Un effectif entre continuité et nouveauté

Mercredi 15 Novembre 2017
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :