Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - La FRANCE termine par un 10/10, une grave blessure et un orage

Face à la Grèce, la France a fait le travail avec une victoire 5-1 grâce à un doublé de Kadidiatou Diani et des buts de Grace Geyoro, Melvine Malard et Sandy Baltimore. Mais le fait de ce match est la grave blessure au genou de Griedge Mbock, touchée en première période et trente minutes d’arrêt en fin de match à cause d’un violent orage.



Geyoro a frappé la première (photo FFF)
Geyoro a frappé la première (photo FFF)
Entre la France déjà qualifiée et la Grèce déjà éliminée, ce dernier match du groupe dans les qualifications pour la Coupe du monde 2023 n'avait guère d'enjeu. A l'aller, en Grèce, les Bleues s'étaient imposées dix buts à 0, la volonté était donc d'être aussi performantes. Le début de match était d'ailleurs parfait, avec l'ouverture du score rapide de Grace Geyoro suite à un une-deux avec Sandy Baltimore sur l'aile gauche, et une frappe au premier poteau (1-0, 9'). Le break était rapidement fait avec une nouvelle fois Baltimore à la passe, pour Kaditiatou Diani cette fois-ci qui contrôlait dos au but avant de se retourner et tromper la gardienne grecque (2-0, 17'). Pas le temps de savourer le break cependant, puisque la Grèce réduisait le score sur un corner de Maria Matkou repris victorieusement pas Sofia Kongoli qui devançait Melvine Malard et Pauline Peyraud-Magnin (2-1, 19'). Pas de quoi enrayer la domination tricolore, qui peinait cependant à se concrétiser. Griedge Mbock ne trouvait pas le cadre de la tête sur corner (23'), tout comme Charlotte Bilbault de demi-volée suite à une tête de Mbock dégagée dans la confusion par Giannikouli (26'). Sur un centre d'Elisa De Almeida, Malard ne trouvait pas le cadre, mais la gardienne grecque suite au duel restait quelques instants au sol avant de reprendre sa place (30'). Le danger se rapprochait, avec un centre de Sandie Toletti détourné sur sa barre par une défenseure grecque (34'), et la défense pouvait se dégager.

Grave blessure pour Griedge Mbock

Le tournant de la rencontre côté français survenait sur un début de contre-attaque grec qui aboutissait à une frappe non cadrée de Veatriki Sarri (37'), avec la blessure au genou de Griedge Mbock, qui restait au sol de nombreuses minutes dans une grande douleur qui affectait toutes ses partenaires et jusqu'à Corinne Diacre entrée sur la pelouse en soutien de sa joueuse. Elle quittait le terrain de longues minutes plus tard, remplacée par Aissatou Tounkara (44'). Choquées, les joueuses françaises parvenaient à se reconcentrer pour ajouter deux buts dans les arrêts de jeu du premier acte. Le premier par Melvine Malard de la tête, suite à une frappe de Torrent repoussée par la barre transversale de Giannikouli (3-1, 45'), le second par Diani, trouvée dans la surface et qui armait une frappe puissante sous la barre qui ne laissait aucune chance à la gardienne grecque (4-1, 45+9'). A la pause, les Bleues menaient 4-1, mais le fait de cette première période était la grave blessure de Mbock, partie aux urgences à la pause en souffrant énormément, selon Diacre.

Baltimore ajoute un cinquième but

En seconde période, il fallait attendre près d'un quart d'heure pour que la France ajoute un nouveau but, œuvre de Baltimore sur un bon service de Geyoro dans l'intervalle (59'). Cette dernière trouvait ensuite le poteau en angle fermé (5-1, 59'), et Ella Palis voyait sa frappe plein axe déviée en corner par une défenseure grecque qui restait quelques instants au sol (62'). Il fallait ensuite un bon arrêt de Giannikouli sur une tentative de demi-volée de Toletti pour que le score n'évolue pas (72'). Les Bleues éprouvaient plus de difficultés à se montrer efficaces face à une défense courageuse qui repoussait de nombreux centres et tentatives dans sa surface, et manquaient également de rythme et de justesse, dans des conditions météorologiques un peu compliquées avec vent et pluie qui s'intensifiaient au fil des minutes.

A dix minutes de la fin de la rencontre, l'arbitre de la rencontre, Riem Hussein, décidait de renvoyer les joueuses au vestiaire à cause d'un orage dans le ciel ardennais. Le match reprenait après une interruption d'une trentaine de minutes et les dix dernières minutes étaient finalement disputées, sans changement au tableau d'affichage ni grand chose à signaler sur le terrain. Ce match qui signifiait la fin de la phase de qualification pour le Mondial 2023 aurait dû être une belle fête, et si la France a fait le travail avec une victoire 5-1, le contenu n'a pas toujours convaincant, et l'essentiel était ailleurs ce soir avec la blessure de Griedge Mbock.

Qualifications à la Coupe du Monde de la FIFA 2023 - Groupe I - 10e journée
Mardi 6 septembre 2022 - 20h45 (W9)
FRANCE - GRÈCE : 5-1 (4-1)
Sedan (Stade Louis-Dugauguez) - 11 212 spectateurs
Temps orageux puis pluvieux (27°C) - Terrain bon
Arbitres : Riem Hussein (Allemagne) assistée de Katrin Rafalski (Allemagne) et Sina Diekmann (Allemagne). 4e arbitre : Angelika Soeder (Allemagne)

Buts
1-0 Grace GEYORO 9' (Une-deux entre Baltimore et Geyoro côté gauche, Baltimore trouve Geyoro qui crochète du droit devant Georgiou avant de placer une frapper du droit de 9 m au ras du montant droit)
2-0 Kadidiatou DIANI 17' (Geyoro remise sur Baltimore servie côté gauche centre pour Diani côté opposé qui contrôle de la cuisse gauche, pivote et termine d'un tir du droit à 8 m au second poteau dans la lucarne)
2-1 Sophia KONGOULI 19' (Corner tiré de la droite par Mitkou repris de la tête de Kongouli au premier poteau qui profite de la sortie manquée de Peyraud-Magnin)
3-1 Melvine MALARD 45' (Centre de Périsset depuis la droite renvoyé de la tête par Giannaka dans l'axe sur Torrent qui déclenche une demi-volée du droit de l'entrée de la surface. Le ballon termine sur la barre et Malard a suivi côté droit dans les 5,5 m et conclut d'une tête croisée qui prend la gardienne à contre-pied sur sa droite)
4-1 Kadidiatou DIANI 45+9' (Toletti trouve Diani entre les lignes défensives qui réussit un contrôle orienté et enchaîne par une frappe en force du droit de 10 m sous la barre)
5-1 Sandy BALTIMORE 59' (Geyoro dans l'axe à 25 m trouve Baltimore côté à l'entrée de la surface qui place une frappe croisée du gauche de 9 m dans le petit filet opposé)

Avertissement : Kadidiatou Diani 57' pour la France

NB. Le match a été interrompu à 22h31 (81e) et a repris à 23h02

France
21-Pauline Peyraud-Magnin ; 15-Ève Périsset, 29-Griedge Mbock Bathy Nka (5-Aïssatou Tounkara 44'), 5-Élisa De Almeida, 4-Marion Torrent ; 8-Grace Geyoro (10-Clara Matéo 60'), 14-Charlotte Bilbault (cap.) (2-Ella Palis 61'), 6-Sandie Toletti ; 11-Kadidiatou Diani (9-Kessya Bussy 60'), 28-Melvine Malard (18-Ouleymata Sarr 78'), 21-Sandy Baltimore. Entr.: Corinne Diacre
Non utilisées : 1-Mylène Chavas (G), 16-Justine Lerond (G), 7-Sakina Karchaoui, 13-Grace Kazadi, 15-Kenza Dali, 20-Delphine Cascarino, 23-Hawa Cissoko

Grèce
1-Dimitra Giannakouli ; 2-Vasiliki Giannaka, 23-Maria Palama, 6-Tatiana Georgiou (22-Maria Paterna 80'), 16-Eirini Nefrou, 3-Maria Mitkou (19-Fani Doiranli 57') ; 21-Sophia Kongouli (5-Maria Kapnisi 57'), 7-Eleni Kakambouki (cap.) (20-Nikoleta Pitsiou 69'), 10-Veatriki Sarri, 17-Athanasia Moraitou ; 9-Eleni Markou (18-Grigoria Pouliou 46'). Entr.: Georgios Kyriazis
Non utilisées : 12-Zoi Nasi (G), 13-Anthi Papakonstantinou (G), 4-Christina Kiamou, 8-Ifigeneia Georgantzi, 11-Anastasia Spyridonidou, 14-Despoina Chatzinikolaou, 15-Ioanna Maria Goula

Classement
1. France, 30 pts (54-4)
2. pays de Galles, 20 pts (22-5)
3. Slovénie, 18 pts (21-6)
4. Grèce, 13 pts (12-28)
5. Estonie, 6 pts (7-43)
6. Kazakhstan, 0 pt (4-34)

10e journée (mardi 6 septembre)
Kazakhstan - Estonie : 0-2
pays de Galles - Slovénie : 0-0
France - Grèce : 5-1

Corinne Diacre

Je retiens la force de mon groupe. Après la sortie de Griedge (Mbock), elles ont réussi à marquer de jolis buts, bien amenés. On a su être patientes, on a fait des choses intéressantes. Il y a un public formidable ici. Entre les arrêts de jeu pour la blessure de Griedge et ceux pour les orages, ils sont restés et ont fait du bruit. On les remercie, la soirée n'a pas été facile mais ils nous ont soutenues jusqu'au bout.
(Sur la blessure de Griedge Mbock)
C'est une soirée compliquée, on a vu Griedge souffrir, c'était difficile. Le groupe a été touché. Elle est importante dans le groupe. On va lui souhaiter un bon rétablissement. On est tellement peinées pour elle, on pense à elle, on espère qu'elle va vite revenir.
(Bilan des qualifications)
Il est parfait. C'est le point positif : dix matches, dix victoires, trente points pris. L'équipe a été présente, elle a obtenu son billet en avril. On n'a pas obtenu l'objectif qu'on souhaitait à l'Euro (la victoire finale) mais on est dans les quatre meilleures nations européennes, ça doit nous servir à grandir. On continue de grandir, le groupe vit très bien. On va avoir de beaux matches pour se préparer pour la Coupe du monde.

Mardi 6 Septembre 2022
Charlotte Vincelot

Dans la même rubrique :