Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Promenade de santé face à la MACEDOINE

Les Bleues ont étrillé la Macédoine du Nord vendredi soir à Orléans en infligeant un 11-0 au terme d'une rencontre marqué le but le plus rapide de l'histoire des Bleues, un quadruplé de Le Sommer, le doublé de Geyoro et l'implication dans sept buts de De Almeida.



Joie tricolore (photo FFF)
Joie tricolore (photo FFF)
Après une semaine marquée par des échanges à distance entre des joueuses lyonnaises commentant la non-sélection d'Amandine Henry, et celle de Corinne Diacre, à l'isolement car testée positive à la COVID-19, sur le terrain, les Bleues ont répondu présentes et n'ont pas eu le temps de douter face à une faible équipe de Macédoine du Nord.

La large victoire à l'aller (7-0) ne laissait pas planer beaucoup de doute, tant l'écart était abyssal mais à cela, les Bleues ont montré que sur le terrain que la soif de victoires était intacte. Le staff avait cependant décidé de faire tourner et c'est une défense inédite composée de Tounkara et Cascarino dans l'axe, Karchaoui à gauche et De Almeida à droite. Cette dernière va profiter de cette titularisation à la place sa coéquipière de club Torrent dans le couloir droit pour s'illustrer de brillante manière.

Sur le coup d'envoi, servie par une longue passe de Bilbault dans le couloir droit, elle adressait un centre pour la reprise de la tête de Gauvin. On jouait alors la dixième seconde de jeu. Le record du plus but le plus rapide de l'Equipe de France féminine venait de tomber (1-0). Quelques instants plus tard, la capitaine Le Sommer ouvrait son compteur d'un coup de tête sur un centre de Diani (2-0, 5') avant de récidiver un quart d'heure plus tard en étant au départ et à la fin de l'action, suivant une première frappe de Geyoro contrée (3-0, 21'). Le suspense définitivement levé, les Bleues devaient se montrer efficaces pour accentuer leur différence de but. Le quatrième but signé De Almeida permettait alors de passer devant l'Autriche et de prendre pour la première fois la plus place du groupe de qualification (4-0, 39'). Dans les arrêts de jeu, Gauvin trouvait la barre mais Diani en embuscade finissait le travail (5-0, 45+1').

Quadruplé pour Le Sommer

Le Sommer, capitaine (photo FFF)
Le Sommer, capitaine (photo FFF)
« On est satisfaits de cette première période. On avait comme plan de jeu sur l'engagement d'aller très vite devant, de faire ce qu'il fallait pour se rendre le match facile. Les filles ont suivi le plan de Corinne à la lettre et à la mi-temps, on s'est mis dans de bonnes dispositions pour la suite » commentait son adjoint Eric Blahic à la pause en l'absence de la sélectionneuse. « Il y a quand même quelques petites choses à améliorer. On en discutait avec Corinne, à savoir sur le mouvement, les déplacements, tenter des combinaisons un peu plus rapides sur les côtés et continuer. On a beaucoup trop d'occasions et on devrait en mettre un peu plus, ce qui serait une bonne chose pour la suite ».

Asseyi d'un joli geste acrobatique relançait la machine après dix minutes en seconde période (6-0, 55'). Grace Geyoro venait signer un doublé en deux minutes sur deux actions quasiment similaires avec des centres de Cascarino qui apportait de la fraîcheur (8-0, 62'). Le festival se poursuivait pour Le Sommer avec deux autres buts sur des reprises du droit (73', 78') portant son total personnel à 86. Cascarino y allait aussi de sa réalisation personnelle d'une frappe de l'extérieur de la surface (10-0, 76').

Onze buts à la clé sur 16 tirs cadrés, trois montants touchés par Asseyi (9e), Gauvin (45+1e), Diani (53e), la démonstration a donné de la confiance sur le terrain, mais il faudra s'attendre à une tout autre opposition face à l'Autriche mardi prochain en attendant de connaître l'équipe qui débutera ce match décisif.

Réactions

Eric Blahic : (sur le match) "La soirée serait encore mieux avec la coach et Gilles sur le banc. On a une grande pensée pour nos deux entraîneurs. Sinon oui, c'était très très bien. Il y a eu de l'investissement jusqu'à la fin, ça n'a pas relâché. Ça a fait les efforts qu'il fallait pour marquer, ce qui est vraiment une bonne chose. Il y avait beaucoup d'envie, de joie de vivre dans cette équipe sur cette rencontre".
(Sur la composition et l'opposition à venir face à l'Autriche) : " Oui, ce sera une toute autre opposition. Après, il y aura une réflexion. Corinne est déjà sur cette réflexion et ce match-là. Ce sera une autre rencontre. Mais ce n'est pas anodin d'avoir un score comme aujourd'hui. Ça prouve que tout le monde est concerné et a envie de faire de bonnes choses dans cette équipe".

Eugénie Le Sommer : (Sur le match) "Marquer dès la première minute sur la première action, ça nous a facilité la chose et bien lancer dans le match. On a été sérieuses et appliquées sur toute la rencontre et on n'a rien concédé. Je crois qu'elle n'ont pas trop été dans notre moitié de terrain donc c'est bien. Et c'est vrai que marquer 11 buts, ça fait toujours plaisir. Surtout que ça peut se jouer au goal average aussi, on ne sait jamais. On est devant pour l'instant là-dessus et maintenant, on va se concentrer sur l'Autriche".

(Sur les tensions actuelles) "On voulait que les choses se passent bien sur le terrain. On a répondu ce soir. Même si tout n'est pas parfait en dehors, on essaye de donner le maximum sur le terrain. Aujourd'hui, ça nous a plutôt réussi et tout le monde était concerné donc c'est bien. Maintenant, il faut regarder devant et bien se concentrer car l'Autriche, ça ne va pas être facile, c'est la première place qui se joue. On avait fait un match nul contre elles au dernier Euro donc on veut corriger ça".

Propos recueillis sur W9

Match de qualification à l'Euro 2022 de l'UEFA - Groupe G
Vendredi 23 octobre 2020 - 21h00
FRANCE - MACEDOINE DU NORD : 11-0 (5-0)
Orléans (Stade de la Source)
Spectateurs : 612
Temps dégagé (16°C) - Terrain bon
Arbitres : Vera Opeikina (Russie) assistée de Iuliia Petrova (Russie) et Ekaterina Kurochkina (Russie). 4e arbitre : Nadezhda Gorinova (Russie)

Buts :
1-0 Valérie GAUVIN 1' (11e seconde) (Coup d'envoi donné par Le Sommer en retrait sur Bilbault qui allonge dans le couloir droit lobant Zivikj qui effleure le ballon de la tête. Le ballon arrive sur De Almeida qui contrôle le long de la ligne de la surface et délivre un centre en retrait pour la tête au premier poteau à 3 m de Gauvin dans la lucarne)
2-0 Eugénie LE SOMMER 5' (Geyoro distribue le ballon à droite pour De Almeida qui temporise avant de servir Diani qui arrive lancée à droite de la surface et centre pour Le Sommer qui catapulte de la tête à 6 m au premier poteau)
3-0 Eugénie LE SOMMER 21' (Le Sommer récupère au milieu, sert sur sa droite De Almeida qui trouve Diani. Elle va jusqu'au cordeau pour centrer en retrait sur Geyoro. Sa frappe est contrée par Angelovska, le ballon revient à Le Sommer qui se décale sur la gauche, élimine Boseska et arme une frappe croisée du gauche de 5,5 m qui va se loger dans le petit filet opposé déviée sur la trajectoire par le dos d'Angelovska)
4-0 Elisa DE ALMEIDA 39' (Asseyi sert Karchaoui sur le côté gauche qui fixe et élimine Maksuti, avance à la ligne de sortie, entre dans la surface et délivre un centre au second poteau pour De Almeida qui reprend de la cuisse droite à 5 m)
5-0 Kadidiatou DIANI 45+1' (Bilbault renverse le jeu à 25 m avec une passe de la droite vers la gauche pour trouver la tête de Gauvin près de l'angle des 5,5m qui place une reprise de la tête en pleine extension. Le ballon termine sur la barre plein axe et revient dans l'axe sur Diani qui reprend de l'intérieur du droit à 3 m)
6-0 Viviane ASSEYI 55' (De Almeida couloir droit remet en retrait sur Le Sommer qui trouve Diani le long de la ligne de la surface qui élimine son adversaire puis délivre un centre au second poteau repris acrobatiquement du droit par Asseyi à 7 m du but, le ballon rebondissant dans les 5,5m avant d'entrer)
7-0 Grace GEYORO 60' (De Almeida joue avec Cascarino couloir droit qui trouve en retrait juste à l'extérieur de la surface côté droit Geyoro dont la frappe du plat du pied droit sans contrôle termine sous la barre plein axe)
8-0 Grace GEYORO 62' (Cascarino se défait de Kolarovska à droite et s'avance dans le coin droit près du point de corner pour adresser un centre en retrait sur Geyoro qui croise sa reprise de volée du droit de 11 m)
9-0 Eugénie LE SOMMER 73' (Une-deux entre Dali et De Almeida sur la droite et centre pour Le Sommer plein axe qui place une reprise de volée du droit de 6 m)
10-0 Delphine CASCARINO 76' (Tounkara s'avance à 25 m du but adverse, décalée à droite, sert Cascarino dos au but qui contrôle et pivote dans l'arc de cercle à 20 m et place une frappe croisée du gauche à ras de terre sur la gauche de la gardienne)
11-0 Eugénie LE SOMMER 78' (De Almeida à droite adresse un long centre qui arrive au delà du second poteau, récupéré par Katoto qui joue avec Morroni à l'entrée la surface côté gauche qui effectue un centre tendu Le Sommer pour une reprise du droit à 11 m)

Avertissements : Ulza Maksuti 5', Maja Angelovska 70' pour la Macédoine du Nord

France : 21-Pauline Peyraud-Magnin ; 22-Elisa De Almeida, 5-Aïssatou Tounkara, 19-Estelle Cascarino, 7-Sakina Karchaoui (23-Perle Morroni 59') ; 8-Grace Geyoro, 14-Charlotte Bilbault (15-Kenza Dali 68'), 18-Viviane Asseyi (12-Marie-Antoinette Katoto 68') ; 11-Kadidiatou Diani (20-Delphine Cascarino 59'), 13-Valérie Gauvin (2-Oriane Jean-François 79'), 9-Eugénie Le Sommer (cap.). Entr.: Eric Blahic
Non utilisées : 1-Solène Durand, 16-Romane Munich, 3-Wendie Renard, 4-Marion Torrent, 6-Maéva Clemaron, 10-Amel Majri, 17-Melvine Malard

Macédoine du Nord : 1-Viktorija Panchurova (12-Magdalena Lekovska 68') ; 3-Ane Boseska (18-Hristina Joshevska 57'), 17-Maja Angelovska, 15-Sara Kolarovska, 13-Julija Zivikj (14-Sindis Polozhani 46') ; 6-Elma Shemsovikj (11-Afrodita Saliihi 80'), 4-Katerina Mileska (cap.) ; 21-Marjana Naceva, 10-Aleksandra Ristovska, 7-Ulza Maksuti (9-Hava Mustafa 46') ; 8-Romana Trajkovska. Entr.: Kiril Izov
Non utilisées : 23-Verica Kolevska, 2-Daniela Veleska, 16-Rabija Dervishi, 20-Jana Chubrinovska

Le onze (photo FFF)
Le onze (photo FFF)


Samedi 24 Octobre 2020
Sébastien Duret (avec Daniel Marques)

Dans la même rubrique :