Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Rétro des quarts de finale : attention aux sorties de route

Que ce soit lors des Championnats d'Europe depuis 2009 aux Coupes du Monde en passant par les Jeux Olympiques, le stade des quarts de finale a souvent été source d'éliminations et déceptions en dehors des deux compétitions successives de 2011 et 2012. Il a aussi coûté la place à trois sélectionneurs !



Euro 2009 : la muraille orange n'a pas cédé

Thiney était présente lors de ce quart de finale il y a 10 ans (photo archive)
Thiney était présente lors de ce quart de finale il y a 10 ans (photo archive)
Dans l'anonymat et avec un nouveau format à 12 équipes, les Bleues ont disputé leur premier quart de finale de leur histoire face aux Pays-Bas qui en faisait alors autant. Mais dans une rencontre fermée face à une équipe néerlandaise où les Bleues ne réussirent pas à inquiéter Geurts malgré la possession de balle largement en sa faveur, la décision se fit aux tirs au but. Sans Bouhaddi, blessée au genou à l'entraînement, Deville avait pris place dans le but. Bruno Bini alignait aussi Henry pour la première fois lors de cet Euro.

Il aura fallu douze tirs au but et après quatre tentatives réussies de chaque côté, Corine Franco et Ophélie Meilleroux trouvaient le poteau, Candie Herbert tirait au-dessus. La capitaine orange Daphne Koster avait la qualification de son pays au bout du pied mais sa frappe passait au-dessus. C'est finalement Anouk Hoogendijk qui éliminait les Bleues, après que Céline Deville eut arrêté la tentative de Dyanne Bito.

>> La fiche de match



Coupe du Monde 2011 : une première retentissante

La joie tricolore lors du tir au but de White sur la barre (photo Eric Baledent)
La joie tricolore lors du tir au but de White sur la barre (photo Eric Baledent)
Après avoir réussi un bon début de compétition malgré la défaite en phase de groupe face à l'Allemagne, les Bleues disputaient un quart de finale historique à la BayArena de Leverkusen. Privé de Sapowicz, suspendue, c'est Deville qui gardait le but tricolore. Les Anglaises mettaient la pression mais la France ne paniquait pas et à la pause rien n'était décidé. Lorsque Jill Scott venait lober Deville à l'heure de jeu, les Anglaises reculaient et subissaient la pression tricolore. Et c'est Bussaglia qui allait décrocher la lucarne... et l'égalisation à la 88e minute. La prolongation ne changeait rien et la fatidique séance de tirs au but commençait mal avec l'arrêt de la frappe d'Abily. Mais Rafferty puis la capitaine White rataient leurs tentatives pour la plus grande joie des Bleues qui décrochaient une première demi-finale.

>> La fiche de match

JO 2012 : les Bleues repassent le quart

Georges égalisait avant le but de Renard (photo Eric Baledent)
Georges égalisait avant le but de Renard (photo Eric Baledent)
Pour leur première participation aux JO, les Bleues ont bien négocié leur quart de finale face à la Suède qui leur avait pris la 3e place lors du Mondial un an plus tôt. Mais l'ouverture du score de Fischer sur un corner, les Françaises avaient retenu la leçon et les deux défenseures centrales françaises sont venues prêter main forte. Suite à un corner de Necib, Georges au second poteau reprenait de la tête (1-1, 29'). Dix minutes après, Renard surgissait pour conclure du droit sur une remise de Delie (1-2, 39'). Solides en seconde période, les Bleues ont gardé l'avantage pour aller jouer le Japon à Wembley

>> La fiche de match

Euro 2013 : le coup de massue

Abily, Le Sommer et Renard perplexes (photo Eric Baledent)
Abily, Le Sommer et Renard perplexes (photo Eric Baledent)
Extrêmement poussives en début de match, les Bleues sont sorties de la compétition la tête basse. Les partenaires de Camille Abily ont été éliminées de l'Euro aux tirs au but en quart de finale. Face au Danemark qualifié par tirage au sort sans avoir gagné le moindre match au premier tour, les Bleues n'ont pas su faire la décision pendant le temps réglementaire. Pourtant Louisa Necib avait redonné espoir en égalisant à la 71e minute sur penalty répondant au but de Rasmussen concédé en première période. Les Bleues allaient tenter d'éviter la prolongation puis la séance de tirs au but mais le Danemark recroquevillé faisait front. Les Bleues craquaient dès leur premier tir de Necib. Bouhaddi parvenait à sortir le tir de Nielsen mais Delannoy envoyait le sien sur le poteau. Les Danoises explosaient de joie et l'échec était cruel mais réel.

>> La fiche de match

Bruno Bini est remercié après cette élimination

Coupe du Monde 2015 : et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne

Malgré l'ouverture du score grâce au but de Necib, les Bleues n'ont pas pu garder leur avantage sanctionné par un penalty pour un main de Majri et converti par Sasic (1-1, 84'). La France avait bien entamé son match se procurant des occasions mais pêchant dans la finition. En seconde période, l'Allemagne était plus solide avec l'apport de Marozsan mais arrivait à répondre à la belle frappe du droit de Necib. En prolongation, Thiney avait la balle de match (117e). C'est finalement aux tirs au but que le match basculait. Sur la 10e tentative, Angerer du genou sortait la tentative de Lavogez. La France était encore victime de son manque de réalisme.

>> La fiche de match

JO 2016 : le Canada passe encore par là

Schmidt inscrit le but qui élimine les Bleues (photo FIFA.Com)
Schmidt inscrit le but qui élimine les Bleues (photo FIFA.Com)
São Paulo, quart de finale face au Canada. Une équipe qui avait privé quatre ans plus tôt les Bleues de médaille de bronze. Une nouvelle fois, les Tricolores n'ont jamais réussi à se défaire de la défense physique adverse et ont craqué sur leur seule erreur du match. Dans un match où l'arbitre Umpiérrez aurait pu siffler un penalty pour une faute de Buchanan sur Le Sommer (10e), les Françaises devaient se contenter de coups de pied arrêtés pour essayer d'inquiéter Labbé. Le Canada n'avait pas besoin d'autant de tentatives. Une ouverture de Zadorsky pour Beckie à droite qui se déjouait de Karchaoui avant de centrer sur Schmidt qui trouvait la lucarne de Bouhaddi (1-0, 56'). Clap de fin et nouvel échec.

>> La fiche de match

Philippe Bergerôo est remercié après cette élimination

Euro 2017 : jamais deux sans trois

Henry incrédule devant les Anglaises (photo UEFA.com)
Henry incrédule devant les Anglaises (photo UEFA.com)
Privé de Renard et Périsset, suspendues, Echouafni alignait Georges et Mbock face aux Anglaises. La première était fermée avec aucun tir cadré entre deux équipes qui s'attendaient. Face à la défense anglaise, les Bleues n'allaient pas trouver les espaces et la créativité nécessaire pour bouger ce bloc. L'Angleterre plus pragmatique réalisait ce qu'elle avait souhaité. Bronze accélérait dans l'axe, décalait sur la droite à Taylor qui avait pris de vitesse Karchaoui et Mbock pour venir conclure face à Bouhaddi d'une frappe en force (1-0, 60'). Le sursaut ne suffisait pas et l'aventure s'arrêtait encore là.

>> La fiche de match

Olivier Echouafni est remercié après cette élimination

Mercredi 26 Juin 2019
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :