Footofeminin.fr : le football au féminin

FIFA - La Task Force demande une plus grande intégration des femmes

Les appels lancés lors du 6ème Symposium de la FIFA sur le football féminin qui s’est tenu en marge de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015™, ont été au centre des discussions de la Task Force de la FIFA pour le football féminin réunie le 19 août 2015 à Zurich.



La Task Force autour de l'actuel Président de la FIFA (photo FIFA)
La Task Force autour de l'actuel Président de la FIFA (photo FIFA)
Le Président de la FIFA, Joseph S. Blatter, qui a annoncé la création de cette Task Force pour le football féminin en octobre 2013, a ouvert cette troisième séance par ces mots : "Le succès retentissant de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA au Canada montre l’évolution du football féminin au cours des dernières années ainsi que l’importance de s’assurer que les jeunes filles et les femmes aient un accès aussi facile que possible au football, que ce soit sur le terrain comme en dehors. Les femmes font partie du football et doivent avoir les mêmes opportunités. La FIFA s’engage à montrer l’exemple en promouvant l’égalité des sexes et encourage toutes les confédérations et chaque association membre à faire de même."

Faisant suite à la présentation des principales conclusions du symposium par Moya Dodd, présidente de la Task Force et membre cooptée du Comité Exécutif, les membres du groupe de travail ont confirmé les demandes visant à une plus grande participation des femmes à tous les niveaux du football.

"C’est extraordinaire de voir le regain d’intérêt pour le football féminin au cours des semaines qui ont suivi la Coupe du Monde Féminine de la FIFA au Canada. Toutefois, nous devons nous assurer que cet intérêt se poursuive à l’avenir", a déclaré Moya Dodd. "Nous avons aujourd’hui totalement approuvé la mise en œuvre des demandes d’action annoncées lors du symposium et nous nous en sommes servies afin de rédiger des propositions pour l’augmentation du nombre de femmes impliquées à tous les niveaux du football, c’est-à-dire sur le terrain mais aussi dans le cadre de la gouvernance et au niveau des aspects commerciaux de la discipline. Nous vivons un moment important dans l’histoire de la FIFA avec le processus de réformes en cours, et la Task Force de la FIFA pour le football féminin continuera de s’engager pour plus d’égalité des sexes dans le football étant donné qu’elle est un élément indéniable d’amélioration de la gouvernance et notre sport en général."

Les propositions discutées au cours de la séance d’aujourd’hui touchent trois domaines principaux : gouvernance, compétitions et participation, et aspect commercial du sport.

Gouvernance : la FIFA devrait elle-même être un exemple

La Task Force propose que la question des femmes dans le football soit une priorité pour la Commission des Réformes de la FIFA 2016. Elle propose également que la FIFA établisse des directives sur l’intégration des femmes dans la gouvernance et la gestion du football. La Task Force admet que la FIFA devrait elle-même suivre ces directives afin d’en être un exemple. Les directives doivent notamment inclure les éléments suivants : 30% de femmes occupant des postes de direction et présentes dans des commissions et comités ; représentation du football féminin au plus haut niveau et dans les organes décisionnels par des spécialistes, idéalement des femmes ; intégration totale du football féminin dans la stratégie de chaque association membre et les procédures, notamment la gestion d’octroi des licences aux clubs ; prise en compte des besoins spécifiques et de l’état du football féminin.

Compétition et participation : augmenter le nombre de matchs dans les confédérations

La Task Force propose que la FIFA établisse une stratégie et un plan pour que le football soit plus ouvert aux femmes, en augmentant par exemple le nombre de femmes entraîneures, arbitres et officielles. La Task Force admet que dans l’optique de développer les compétitions et de créer une Coupe du Monde Féminine des Clubs de la FIFA (projet en cours), le nombre de matches organisés au niveau des confédérations dans le cadre des qualifications aux compétitions de la FIFA, ainsi que le nombre d’équipes y participant doit être augmenté, et ce dans toutes les catégories d’âge.

Aspect commercial du sport : en faire le sport féminin le plus intéressant économiquement au monde

La Task Force propose que la FIFA publie une déclaration dans laquelle elle explique qu’il ne doit y avoir aucune forme de discrimination sexuelle dans les différents domaines du football, sans oublier une redistribution financière équitable liée à la participation et au potentiel du football féminin. Par ailleurs, elle suggère également que la FIFA mette en place des directives afin que toutes les parties prenantes du football atteignent cet objectif. La Task Force propose aussi l’établissement et la mise en œuvre d’une stratégie commerciale à forte croissance pour le football féminin afin d’en faire le sport féminin le plus intéressant économiquement au monde. Cette proposition comprend la réalisation d’un programme de recherche afin d’analyser la valeur marchande actuelle du football féminin, et l’intérêt commercial et du public pour cette discipline.

Parmi les points abordés lors de cette séance se trouvent le programme de développement du leadership féminin ainsi que la prochaine conférence lors de la Journée internationale de la femme qui se tiendra en mars 2016. La Task Force pour le football féminin va désormais présenter les conclusions de cette séance au Comité Exécutif de la FIFA pour approbation.

Source FIFA

Vendredi 21 Août 2015
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :
19 dates pour 2019

19 dates pour 2019 - 02/01/2019