Footofeminin.fr : le football au féminin

BLEUES – Eugénie LE SOMMER : « Je ne ressens pas de blocage »

L'attaquante française Eugénie Le Sommer « n'est pas inquiète » vis à vis du manque d'efficacité des Bleues. « Ça viendra tout seul », assure-t-elle.



"On a toutes envie de marquer des buts", lâche Eugénie Le Sommer tout sourire à Norrköping (photos Eric Baledent/LMP)
"On a toutes envie de marquer des buts", lâche Eugénie Le Sommer tout sourire à Norrköping (photos Eric Baledent/LMP)
Finalement il a suffi de deux matches pour que les inquiétudes resurgissent. Une courte mais maîtrisée victoire face à la Norvège (1-0) et une simple défaite contre l'Australie (0-2) avec une ribambelles d'occasions gâchées ont fait ressortir les vieux démons des Jeux et ce satané manque d'efficacité. Côté français, on essaye de relativiser. Eugénie Le Sommer, le sourire aux lèvres dans la villa Fridhem, analyse : « On n'est pas forcément inquiète. Le principal, c'est de se créer les occasions. Et on les a pour tuer les matches. On a aussi eu un manque de réussite ces derniers temps. J'espère que ça va tourner en notre faveur. Il ne faut pas se focaliser là-dessus, ça va venir tout seul. » L'attaquante qui a inscrit 20 buts sous les couleurs lyonnaises en D1 cette saison pense que le manque de lucidité a joué un rôle : « Il y a eu un petit peu de malchance mais il n'y a pas que ça... On est aussi un peu moins lucide dans le dernier geste quand on est en phase de préparation comme aujourd'hui mais quand on sera prête physiquement, ça viendra tout seul. On a toutes envie de marquer des buts et, quand on rate, ce n'est pas parce qu'on n'a pas envie ! On sait qu'on doit marquer. »

Déplacement devant le but et contrôle

Avec le maillot bleu, Eugénie Le Sommer a déjà inscrit 26 buts
Avec le maillot bleu, Eugénie Le Sommer a déjà inscrit 26 buts
Loin d'en faire une obsession, la native de Grasse se dit « sereine » : « Si pendant tout l'Euro, on ne marque pas, je dirais peut-être autre chose mais aujourd'hui je ne ressens pas de blocage. Je revois des actions où je mets le bout du pied mais je ne peux pas faire mieux. Nous, on est plus concentré sur notre jeu et on essayer de bien jouer pour user l'adversaire ».
Malgré tout, à Norrköping, on a vu les filles travailler leur adresse devant le but. Deux séances mardi et mercredi ont été concoctées pour donner de la confiance et travailler les petites imperfections. « Travailler devant le but, j'adore ça. Je le fais volontiers, j'essaie de m'appliquer. Ça fait du bien. » Très impliqué, Bruno Bini a aussi distillé ses conseils. Des consignes précieuses pour les Bleues et Eugénie Le Sommer. « Le staff nous a corrigé sur des gestes, des déplacements devant le but. Sur certaines situations, on m'a conseillé de contrôlé au lieu de frapper en première intention. »
La buteuse lyonnaise qui n'a plus marqué en Bleue depuis le 6 mars 2013 et la rencontre amicale face au Brésil (2-2) espère stopper la série et inscrire son 27e but. A l'occasion d'une éventuelle 73e sélection vendredi face à la Russie ? Elle n'attend que ça.

Jeudi 11 Juillet 2013

Dans la même rubrique :