Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Camille ABILY : "On a des ambitions"

La milieu de terrain des Bleues a répondu aux questions de la presse dès son arrivée à l'aéroport. L'occasion d'évoquer cette Coupe du Monde.



Camille Abily (photo DR)
Camille Abily (photo DR)
Pensez-vous que la France puisse remporter la Coupe du Monde ?
On est super motivées. En 2011 lors de la dernière Coupe du Monde, on avait fini quatrièmes, on aimerait bien faire mieux. Faire mieux, ce serait un podium. On compte aussi sur les supporters canadiens pour nous soutenir.
Cela dépend du déroulement de la compétition mais vu nos derniers matchs amicaux, vu l'Algarve Cup où on a été plutôt performantes. On a des ambitions, maintenant une Coupe du Monde, ce n'est jamais évident et cela reste un moment particulier.

Quelle est la force de l'équipe ?
On est déjà une équipe qui a beaucoup d'expérience. Pour la plupart des joueuses, on était là en 2011. On a vécu la Coupe du Monde 2011 et les JO 2012. On est une équipe qui arrive à associer la technique, la puissance et la vitesse, et je pense que peu d'équipes arrivent à allier toutes ces qualités réunies dans une même équipe.

"En finale, un rêve pour toutes"

Jouer le Canada en finale, serait-ce une belle revanche après les JO de 2012 ?
Nous, tout comme le Canada, espère aller au bout. Si c'est France - Canada, on signe de suite puisqu'à partir du moment où on est en finale, ce sera un rêve pour toutes. Maintenant il faut déjà que l'on termine première de notre groupe mais ensuite les matchs ne seront pas évidents. On va se concentrer d'abord sur le premier tour et après on verra.

Quelles équipes craigniez-vous le plus ?
Le Canada, tout d'abord, on les a joué récemment et on a vu que c'était une très très bonne équipe, très difficile à jouer. Elles progressent de mois en mois et en plus quand on est chez soi avec un public qui vous soutient, elles vont un bon parcours. Biensûr il y a les Etats-Unis, l'Allemagne qui sont quand même pour moi les deux plus grands favoris.


Mardi 2 Juin 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :