Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Carnet noir : L'AIMÉ de ces dames est parti

Sélectionneur des Bleues pendant dix ans, Aimé Mignot avait permis de décrocher une première qualification au Championnat d'Europe. A 89 ans, il s'est éteint dans la nuit du 25 au 26 mars 2022 d'une péritonite.



Aimé Mignot autour de "ses dames" (photo DR)
Aimé Mignot autour de "ses dames" (photo DR)
Que ce soit en tant que joueur où il aura accompli une longue carrière professionnelle ou comme entraîneur avec notamment l'équipe de France féminine sous sa direction, Aimé Mignot aura été un passionné de football mais aussi passionnant. Des atouts qui ont permis au football féminin de structurer pour franchir un premier palier à la fin des années 80 puis durant dix saisons à la tête de l'équipe nationale.

Après un parcours de joueur avec une carrière professionnelle entamée dans sa ville de naissance à Aix-en-Provence puis à Lyon comme défenseur et capitaine du club rhodanien, avec lequel il a disputé 425 matches de 1955 à 1966, Aimé Mignot s'était vu proposer d'entraîner au sein du club lyonnais.

Dix ans à la tête des Bleues

Aimé Mignot était apprécié de tous (photo DR)
Aimé Mignot était apprécié de tous (photo DR)
L'équipe réserve de l'OL puis l'équipe première à compter de 1968. Il décrochera une Coupe de France comme entraîneur en 1973, après celle comme joueur en 1964 et restera durant huit saisons à la tête de l'équipe, limogé en février 1976 avec l'arrivée d'Aimé Jacquet. Il passera ensuite trois saisons à Angers, puis deux à Alès. Sollicité pour devenir cadre technique dans la Ligue Rhône-Alpes, il entre en 1981, en étant CTD puis CTR.

Mais Aimé Mignot s’est aussi passionné pour le football féminin. Alors que celui-ci peinait à se développer, il a insufflé un nouvel élan. A peine nommé sélectionneur national à la place de Francis-Pierre Coché, Aimé Mignot déclarait en 1987 : "Les filles sont la seule catégorie que je n'avais pas encore entraîné. J'ai pris ma tâche à cœur et j'espère que nous aurons des résultats car la progression du football féminin passe par là".

Son expérience de joueur et son discours sera bénéfique aux joueuses et aux Bleues. Il va contribuer à resserrer l'élite nationale avec la création de la poule unique en 1992. Un travail de longue haleine aussi en sélection, épaulé par Élisabeth Loisel, nommée animatrice fédérale à la fin des années 80. Avec 82 matchs sous sa direction, la France va progresser et en 1996 un succès face à la Finlande ouvre enfin la porte d'une première phase finale européenne. La France échouera aux portes des demi-finales. Il passera ensuite le relais mais aura continuer à s'engager dans le football dans la Ligue Rhône-Alpes jusqu'à très récemment.

Avec cette disparition, le football féminin perd l'une de ses figures emblématiques. Footofeminin.fr adresse ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Aimé MIGNOT
Né le 3 décembre 1932 à Aix-en-Provence
Décédé le 26 mars 2022

Parcours joueur
AS Aix (1947-1955), O. Lyonnais (1955-1966)

Parcours entraîneur
O. Lyonnais, réserve (1966-1968), O. Lyonnais (1968-1976), SCO Angers (1976-1979), O. Alès (1979-1981), Conseiller technique départemental puis régional, Ligue Rhône-Alpes (1981-1987), sélectionneur équipe de France féminines (1987-1997)

Premier match en tant que sélectionneur
24/10/1987 Belgique - France : 0-2
Dernier match
05/07/1997 Suède - France : 3-0

Bilan
82 matchs, 37 victoires, 17 nuls, 28 défaites
1 phase finale du Championnat d'Europe féminin en 1997

70 joueuses ont connu leur première sélection sous Aimé Mignot (dont Sandrine Soubeyrand, Corinne Diacre, Stéphanie Mugneret, Marinette Pichon...)

Samedi 26 Mars 2022
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :