Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Elodie THOMIS : "Il n'y aurait pas eu le vent, on aurait joué différemment"

La Française Elodie Thomis analyse cette première victoire face à l'Angleterre, les conditions météo difficiles et le marquage que lui avait réservé les Anglaises



Elodie Thomis n'aura pas eu beaucoup d'espaces (photo FFF)
Elodie Thomis n'aura pas eu beaucoup d'espaces (photo FFF)
L'analyse de la victoire
"C'est une victoire très importante. On savait que le premier match allait être important et difficile. Se lancer dans la compétition n'est pas toujours facile. On est contente d'avoir pu gagner 1-0 dans des conditions bizarres. En première mi-temps, le vent a beaucoup soufflé. Devant il était impossible pour nous de percuter, c'était vraiment perturbant pour notre jeu. Mais on a su faire le boulot, on a su respecter les consignes tactiques et ce but nous fait du bien. Très soulagée de cette victoire parce qu'avec les Anglaises, il y a toujours de l'impact. Les Anglaises ont beaucoup joué défensivement, c'était un bloc. Elles ont refusé le jeu ce qui est un peu dommage vu les joueuses et l'ossature qu'elles ont. C'est vrai qu'on était très contente du résultat. Il y a sept matchs, on en a gagné un !"

Les conditions météo
"La première mi-temps, j'étais vraiment gênée par le vent. Je voulais accélérer mais c'étaient des rafales donc déjà c'était impossible pour les joueuses de mettre le ballon. La pluie n'a pas gêné, c'était vraiment le vent qui ralentissait le ballon. Il n'y aurait pas eu le vent, on aurait joué différemment. On était bien en jambes."

"Je n'ai pas calculé dès le départ"

Sur le plan anti-Thomis des Anglaises
"Le coach n'avait pas prévu ça. On avait tout prévu sauf ça. C'était particulier d'avoir deux joueuses sur le dos. Maintenant si cela permet de créer des espaces au milieu, je veux bien en avoir deux, cela ne me dérange pas. Maintenant il faut que je trouve la solution pour les passer, c'était nouveau pour moi. Je n'ai pas calculé dès le départ. Je me disais, elles défendent bien. Quand j'ai vu que je ne pourrais pas faire ce que je voudrais, je me suis concentré sur mes tâches défensives. Il fallait que je bloque mon côté avec Jess' (Houara). C'est vrai que ça reste frustrant. Quand je vois qu'il y a deux joueuses qui restent comme ça, soit tu mets le ballon tout de suite, soit tu le mets pas. Après il n'y avait qu'un petit espace et ce n'est pas facile."

Les prochains adversaires
"On a toutes regardé le deuxième match en faisant les soins. C'est pas mal, il y a des bonnes joueuses, techniques, physiques. Le Mexique a progressé depuis qu'on l'avait joué aux Antilles. C'est une équipe en progression, il faudra vraiment faire attention. C'est une équipe qui aime jouer, la confrontation sera plus intéressante. Il y aura plus d'espaces. Les Mexicaines ne refuseront pas le jeu."

A Moncton,
Sylvain Jamet

Jeudi 11 Juin 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :