Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - FRANCE - ETATS-UNIS : les réactions de TORRENT, GAUVIN et LE SOMMER



Marion Torrent inconsolable (photo Eric Baledent/FOF)
Marion Torrent inconsolable (photo Eric Baledent/FOF)
Marion Torrent : « Son sentiment après ce match : On y était presque oui, il fallait marquer ce but, on a poussé jusqu'au bout, on avait la possession, on n'a pas réussi mais on s'est battues jusqu'au bout. Il n'y a pas trop de choses à dire.

Les USA : A un moment donné on faisait le jeu, mais les Américaines ont cette faculté de ne pas revenir défendre et offensivement elles restent devant, donc comme nous on attaque toutes ensembles, les filles qui ne défendent pas sur nous sont déjà positionnées haut sur le terrain. Nous on a pris un but sur coup franc, et sur un centre en deuxième mi-temps (elle s'arrête)...

La deuxième mi-temps : Ce deuxième but nous fait mal mais on a su rebondir, on s'est battues jusqu'au bout, c'est ce qu'on peut retenir ce soir.

La main d'O'Hara non sifflée : Bien sûr que c'est frustrant, on a la VAR, et apparemment, même si j'étais un peu loin de l'action, on m'a dit qu'il y avait main dans la surface. C'est difficile, parce qu'on voit qu'à certains matches, cette faute on la siffle, et aujourd'hui ce n'est pas le cas. Ça nous aurait peut-être permis de marquer un deuxième but, d'être en prolongation et ensuite on ne sait pas ce que ça aurait donné.

(photo Eric Baledent/FOF)
(photo Eric Baledent/FOF)
Eugénie Le Sommer : « Le match : Oui on peut dire que ça a viré au cauchemar, c'est vrai qu'on voulait aller plus loin dans la compétition. On se voyait gagner ce match, on y croyait, et malheureusement on s'arrête là ce soir. C'est difficile. C'est le réalisme qui l'a emporté, on a été très peu de fois mises en difficulté, et malheureusement, elles ont été efficaces sur ces occasions. On n'a pas su saisir les opportunités pour marquer, pour revenir au score. On prend ce but très rapidement en première mi-temps, ça nous met en difficulté dès le début de match même si à 1-0 on y croyait encore et on voulait aller chercher l'égalisation. Débuter la deuxième mi-temps et encaisser un deuxième but ça a été difficile. Malgré tout on a été de l'avant, je pense qu'on a montré de belles choses. Techniquement, on a rivalisé avec elles, et tenté de jouer notre jeu malheureusement aujourd'hui on n'a pas été efficaces.

L'état d'esprit après l'élimination ? Je suis déçue, décue pour l'équipe parce qu'on pouvait faire mieux, on n'est pas passé loin, on les a embêté mais ça ne suffit pas ce soir.

La main d'O Hara dans la surface : Je n'ai pas revu les images mais on m'a dit qu'il y a penalty, je n'ai pas envie de me cacher derrière ça, ça aurait pu jouer en notre faveur, encore une fois ça ne l'a pas fait. Ça avait déjà été le cas face à l'Allemagne en 2015 (main de Majri sifflée qui permet à l'Allemagne de revenir sur penalty, NDLR), aujourd'hui ça se répète. Je ne dis pas qu'on veut gagner sur des décisions arbitrales, mais parfois si ça peut aider on prendre. Malheureusement c'est comme ça.

Ce qui leur a manqué ? De la verticalité. C'est vrai qu'on a réussi à avoir le ballon aux abords de leurs 30 mètres, mais après il faut qu'on arrive à déclencher une passe, un appel qui fait la différence, ou une frappe, et on n'a pas réussi à le faire notamment en première mi-temps où on les a très peu mises en difficulté. Ce soir c'est difficile.

Le niveau des Américaines : Je n'ai pas été impressionnée par cette équipe, je connais leur qualité, mais elles ont tremblé à la fin et c'est dommage qu'on n'ait pas réussi à égaliser. C'est différent de jouer cette équipe en compétition officielle et en match de préparation, même si on les a déjà joué et gagné lors de SheBelieves Cup, je me rappelle de notre victoire 3-0, elles voulaient l'emporter mais on les avait battu. Malheureusement en compétition elles sont toujours devant nous et elles nous battent à chaque fois, il faut qu'on continue à travailler, en tout cas aujourd'hui on a rivalisé avec elles et je pense qu'on peut être fières de ça. Mais ça ne suffit pas pour gagner le match, c'est dommage.

Son futur en équipe de France : on verra, ça ne dépend pas que de moi, mais pour l'instant je suis aussi déçue parce qu'il n'y aura pas de Jeux Olympiques, c'est difficile. Ca fait une compétition en moins, on verra. Pour l'instant je ne me pose pas de question et je veux continuer à jouer au foot en tout cas.

La progression du foot féminin : Il faut continuer à se développer, on le voit encore, il y a des pays (Etats-Unis, Allemagne) qui sont en avance sur nous et il faut rattraper ce retard. Je pense même à l'Espagne qui est en train de progresser rapidement. Il ne faut pas que le train passe. La fédération veut mettre des choses en place, c'est bien. Il va falloir qu'on mette les moyens pour pouvoir continuer de se professionnaliser, de progresser. Les autres pays le font, c'est peut-être pour ça qu'ils sont devant aussi. On a un bon championnat mais malheureusement toutes les équipes ne sont pas pro, et ça donne un championnat à deux vitesses, donc se professionnaliser c'est le seul moyen d'être au haut niveau. Avoir eu tout cet engouement va peut-être aider par rapport à ça, mais il y a plein de choses à faire, il ne faut pas se laisser dépasser par les autres pays.

Le bilan de la coupe du monde : Il y a une chose que je garderai à l'esprit, c'est l'engouement du public. Les gens ont vraiment été derrière nous, du début à la fin, ils nous ont aidé à pousser jusqu'au bout, malheureusement on n'a pas réussi à marquer ce deuxième but et à égaliser, mais le public a été encore une fois fantastique, on a réussi quelque chose par rapport à ça selon moi. Je suis fière d'avoir pu montrer à la France que le football pouvait aussi se jouer avec les filles, c'est une première victoire, c'est tout ce que je retiendrai. Avoir senti tout cette engouement, avoir conquis quelque part tout le public français, avoir senti toute la France derrière nous, c'est une bonne chose. Mais il ne faut pas se contenter de ça. Après le reste...

Une génération maudite ? Non, parce qu'aujourd'hui sur le terrain il n'y avait pas que des filles qui ont connu tous les échecs, il y a aussi des filles qui ont gagné des choses. Ce soir ça n'a pas tourné en notre faveur, mais il faut se poser les bonnes questions, voir ce qui n'a pas été, et revenir plus fortes.

Valérie Gauvin : "On pensait faire beaucoup mieux que ça et passer ce tour-là. Ça a été dur, je pense qu'on n'a pas été comme on le souhaitait. Il y a eu des moments compliqués malheureusement. On n'a pas lâché jusqu'au bout.

Je pense qu'on n'a pas été pointilleuse sur certaines choses techniques, je pense qu'on peut faire mieux que ça. On n'a pas réussi à bien jouer ou aller beaucoup plus vite pour faire déjouer l'adversaire. On a poussé, on n'a malheureusement pas eu d'occasions franches, même si on a été beaucoup devant leur but.

Ce soir ça n'a pas voulu rentrer même si Wendie a réussi a marquer, c'était un peu trop tard. Il faudra se servir de ça pour la suite même si c'est dur.

Le penalty vu du banc : Je pense qu'il y a penalty, le ballon touche la main, il faudra voir à la vidéo plus précisément . L'arbitre n'est pas partie voir la VAR non plus, ce n'est pas grave c'est comme ça. On aurait pu finir à 2-2. Il faut garder la tête haute car on a fait de belles choses. Le foot se joue sur des détails malheureusement ce soir ce n'est pas passé."


Samedi 29 Juin 2019
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :