Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - FRANCE - ROUMANIE : la France pour un 3/3 au MMArena ?

Pour la troisième rencontre de son histoire dans l'enceinte mancelle, les Bleues sont ultrafavorites face à la Roumanie pour le début de la campagne éliminatoire de l'Euro 2017.



Françaises et Roumaines se sont croisées à une reprise dans l'histoire des deux sélections A, c'était en juillet 2012 avant les JO à Londres avec une nette victoire des Bleues (6-0). L'ampleur du score réflète l'écart entre deux sélections qui ne luttent pas dans la même catégorie.

D'un côté, la France, troisième au classement FIFA, qui débute ces éliminatoires en favori, presque assuré d'avoir l'un des deux tickets qualificatifs et la Roumanie qui devrait lutter avec la Grèce et l'Albanie, alors que l'Ukraine semble un ton au dessus. Mais la sélection de Mirel Albon et son bilan dans les campagnes éliminatoires est plutôt satisfait avec en 99 rencontres disputées, 41 victoires, 22 nuls et 36 défaites. Lors des dernières qualifications à l'Euro 2013, la Roumanie avait pris la troisième place du groupe derrière l'Allemagne et l'Espagne mais devant la Suisse. Celles liées au dernier Mondial avaient vu la Roumanie prendre la 4e place derrière l'Espagne, l'Italie mais très proche de la République tchèque.

Alors que les compétitions locales ne sont pas un gage de progression avec seul l'Olimpia Cluj (9 sélectionnées), dominateur et futur adversaire du PSG en Ligue des Champions (8 et 14 octobre 2015), elles sont cinq à évoluer à l'étranger dont la Messine Daniela Gurz.



P. Bergerôo : "Un groupe où il n'y a pas de grosses équipes"

La Roumanie (photo FRF)
La Roumanie (photo FRF)
Malgré ce statut de favori, Philippe Bergerôo reste avec le discours de circonstance : "Nous allons aborder cette rencontre avec beaucoup d'humilité. Ce n'est pas le genre de la maison d'afficher un quelconque sentiment de supériorité. Nous nous devons d'aborder ce match avec sérieux". Pour autant, le sélectionneur pourrait profiter d'un scénario favorable pour donner du temps de jeu aux jeunes joueuses. Mais Philippe Bergerôo ne se cache pas : "C'est un groupe, a priori, où il n'y a pas de grosses équipes. Il ne faut pas perdre de points et sortir premier de la poule".

Les 6 000 spectateurs attendus, en deçà des deux premières rencontres des Bleues à la MMArena, devraient assister donc à des buts, probablement pas autant que France - Kazakhstan (14-0) mais on peut espérer plus que France - Autriche (3-1) même si la Roumanie reste sur une honorable défaite contre le Danemark (0-2) en amical.

La sélection roumaine

Gardiennes : Andreea Părăluță (ASA Tg. Mureș), Roxana Oprea (St. Polten-Spratzern/Autriche)
Défenseures : Andreea Corduneanu, Corina Olar, Lidia Havriștiuc (toutes d'Olimpia Cluj), Olivia Oprea (Levante/Espagne), Maria Ficzay (Konin/Pologne), Florentina Olar (Fortuna Horing/Danemark)
Milieux : Anamaria Gorea (ASA Tg. Mureș), Adina Giurgiu, Mara Bâtea, Ioana Bortan, Ștefania Vătafu (toutes d'Olimpia Cluj), Rahela Gangal (Navobi Iași), Daniela Gurz (FC Metz/France)
Attaquantes : Andreea Voicu, Alexandra Lunca (toutes d'Olimpia Cluj), Larisa Sârbovan (CFR Timișoara)

Le dernier match
Roumanie - Danemark : 0-2 (Kildemoes 71', Troelsgaard 74')
Paraluță (46 Roxana Oprea) - Corduneanu (46 Bâtea), Corina Olar, Ficzay, Olivia Oprea - Bortan, Florentina Olar (cap). (62 Gangal) - Gorea, Vătafu (46 Sârbovan), Giurgiu (71 Georgiana Vasile) - Andreea Voicu (60 Dinescu)

Les infos

Championnat d'Europe UEFA 2017 - Phase de qualification - Groupe 3
Mardi 22 septembre 2015 - 21h00
FRANCE - ROUMANIE
Le Mans (MMArena)
Arbitres : Tea Silvia Spinelli (ITA) assistée de Lucia Abruzzese (ITA) et Francesca Di Monte (ITA). 4e arbitre : Cindy Gosselin (FRA)

Mardi 22 Septembre 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :