Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - La MACEDOINE DU NORD pour une mise en jambes

Les Bleues retrouvent la Macédoine du Nord (21h00, Orléans, W9), un peu plus d'un mois après une large victoire à Skopje (7-0). Une rencontre apparemment aisée mais importante dans l'optique du déplacement en Autriche mardi prochain



photo FFF
photo FFF
Place au terrain ce vendredi au Stade de la Source après une semaine agitée depuis l'annonce de la liste. Les différentes interventions de joueuses sur la non-sélection d'Amandine Henry ont mis de côté l'enjeu des deux matchs à venir. Toujours en course pour une place à l'Euro 2022, les Bleues abordent en un mois les quatre dernières rencontres qualificatives dont les deux matchs décisifs face à l'Autriche, principal rival à la première place.

Les Bleues ont réussi actuellement un parcours sans faute avec quatre victoires, 18 buts marqués et aucun encaissé. Mais son adversaire autrichien qui compte un match de plus en a fait autant avec 5 victoires, 21 buts marqués et 0 encaissé. L'Autriche ne jouant pas ce vendredi, la France peut la dépasser au classement avec une victoire par quatre buts d'écart avant de se rendre à Wiener Neustadt mardi soir. Un succès plus qu'envisageable face au 129e au classement FIFA, avant-dernière nation européenne.

La Macédoine toujours sans ses deux joueuses majeures

Comme à l'aller, la Macédoine sera privée de ses deux meilleurs attaquantes Gentjana Rocchi et Natasa Andonova. Ces deux joueuses en raison des restrictions liées au COVID-19 pour le retour dans leurs clubs en Finlande et Espagne n'ont pas été appelées. Kiril Izov disposera cependant d'un effectif plus étoffé qu'à l'aller où sept joueuses avaient été testées positives au COVID-19.

Pour les Tricolores, Corinne Diacre et son adjoint en charge des gardiennes Gilles Fouache positifs au COVID-19, ont été mis à l'isolement et c'est donc à distance que la sélectionneure a échangé avec ses joueuses. Eric Blahic en poste depuis huit mois assurera le relais sur le terrain et le fera sur le banc ce vendredi soir. Une causerie aura lieu ce vendredi en visioconférence entre Corinne Diacre et les joueuses, la sélectionneuse suivra ensuite la rencontre devant sa télévision.

Diacre recentre sur le terrain

photo FFF
photo FFF
Lors de la conférence de presse organisée en visioconférence à la veille du match, Corinne Diacre a recentré les débats sur l'équipe, mettant de côté les interventions d'une "minorité" préférant "s'attarder sur le groupe France" avant d'ajouter "On a des matches de qualifications à jouer, la priorité c'est sur le terrain. Tous les débats hors terrain ne sont pas les bienvenus. Il sera temps de parler de ça, mais aujourd'hui, ce n'est pas le moment. En plus, dans ces conditions, ce ne serait pas bien de ma part. Je pense qu'il vaut mieux se voir entre quatre yeux, pour dire les choses, les ressentir, même si quand on se voit on est masquées et les ressentis sont différents. Donc par écrans interposés, je n'ai vraiment pas envie de ça. Je suis très concentrée et mon staff également, et j'espère que mes joueuses aussi, sur le match de demain et uniquement celui-ci."

Peyraud-Magnin devrait de nouveau garder la cage tricolore. En défense, Mbock (en phase de reprise) et Périsset (COVID-19) manquent à l'appel. On devrait retrouver une charnière Tounkara - Renard avec Torrent et Karchaoui dans les couloirs. Au milieu de terrain, l'absence d'Amandine Henry profitera probablement à Bilbault et Geyoro même si elles n'ont pas disposé de beaucoup de temps de jeu ces dernières semaines pour raisons médicales. Le Sommer qui portera le brassard devrait aussi être positionnée en attaque, pendant que dans le secteur offensif Diani, Katoto et Majri pourraient débuter, laissant l'opportunité d'apporter de la fraîcheur avec Cascarino, Gauvin, Malard ou encore Asseyi dans le secteur offensif.

Infos en bref

GEYORO sur la terre de ses débuts
Victime d'une fissure au tibia et absente des terrains durant quatre semaines, la joueuse du PSG Grace Geyoro fait son retour en sélection. La milieu de terrain a fait ses débuts à l'US Orléans comme Benjamine il y a 12 ans avant de rejoindre la saison suivante Saint-Jean de Braye pour trois saisons. Elle est ensuite arrivée au PSG à l'été 2012.

DIACRE, coach à distance
A l'isolement, Corinne Diacre a pu suivre malgré tout la semaine de travail des joueuses à distance. Si sur le terrain, Éric Blahic, son adjoint, a conduit les séances avec Anthony Grech-Angelini, préparateur physique, la sélectionneure grâce à un dispositif de caméras a pu suivre en direct vidéo les séances sur les terrains Pierre-Pibarot et Michel Platini, puis les débriefer avec son staff, complété par ailleurs par Michel Ettorre suite à l'isolement également de Gilles Fouache, entraîneur des gardiennes.

RENARD peut égaler DIACRE
Si elle joue ce vendredi soir, Wendie Renard égalera le nombre de sélections de Corinne Diacre, sa sélectionneure, avec 121 matchs. Dans le secteur défensif, Laura Georges avec 188 sélections, reste la plus capée.

ORLÉANS, le retour
Les Françaises ont déjà joué à deux reprises au stade de la Source. La première face à la Roumanie pour préparer les JO 2012 (6-0) et plus récemment devant la Thaïlande en mai 2019 juste avant la Coupe du Monde (3-0).

SPECTATEURS, pas d'ouverture au grand public
L'incertitude a longtemps plané sur l'ouverture de la billetterie au grand public. Des jauges à 1 000 ou 2 000 personnes ont été envisagées mais dépendaient de l'accord de la Préfecture et des décisions gouvernementales. Espérée à 1 940 places dont la moitié ouverte au public, finalement, aucune vente n'a été proposée et ce seront donc seulement un millier de personnes (partenaires et membres de la famille du football) qui seront présents dans les tribunes du Stade de la Source.

HOMMAGES
Deux hommages seront rendus ce vendredi soir avant la rencontre. Un premier à l'enseignant Samuel Paty tué à Conflans-Saint-Honorine, les joueuses porteront un brassard noir. Un second à l'ancien gardien international Bruno Martini décédé en début de semaine d'un arrêt cardiaque.

QUALIFICATIONS
La Serbie affronte le Kazakhstan ce samedi (18h00) pendant que l'Autriche est au repos. Mardi, une seule rencontre au programme avec l'Autriche face à la France. Le premier sera qualifié directement pour l'Euro 2022. Sur les neuf groupes, les trois meilleurs seconds (comparés sur les points obtenus face aux 1er, 3e, 4e et 5e) seront aussi qualifiés directement. Les six autres joueront un tour de barrage pour les trois derniers billets pour l'Angleterre.
Actuellement, le classement est le suivant :
1. Autriche, 15 pts (21-0)
2. France, 12 pts (18-0)
3. Serbie, 9 pts (17-10)
4. Macédoine du Nord, 3 pts (5-28)
5. Kazakhstan, 0 pt (1-24)

La sélection de Macédoine du Nord


La sélection française


Vendredi 23 Octobre 2020
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :