Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Louisa NECIB confirme l'arrêt de sa carrière après les Jeux Olympiques

A l'occasion du premier rassemblement des Bleues en vue des JO, à Ploufragan, la milieu de terrain des Bleues et désormais ex-Lyonnaise Louisa Necib a confirmé l'arrêt de sa carrière à l'issue de la dernière compétition avec les Bleues.



Louisa Necib s'est fixée un dernier objectif sportif avec les JO (photo Sébastien Duret)
Louisa Necib s'est fixée un dernier objectif sportif avec les JO (photo Sébastien Duret)
Interrogée sur son avenir, Louisa Necib a confirmé mettre un terme à sa carrière après les Jeux Olympiques, ayant fait le choix de sa vie personnelle. Début juin, elle s'est mariée avec le défenseur international algérien Liassine Cadamuro-Bentaïba : "C'était un moment magnifique..." a t-elle déclaré à L'Equipe. Elle s'est en tout cas affichée libérée, moins timide qu'à son habitude lors de la conférence de presse ce lundi au Centre Technique Régional Henri Guérin. Peut-être parce que Louisa Necib envisage désormais avec plaisir une autre vie après les Jeux, celle de famille, pour pleinement s'y consacrer. Mais elle n'oublie pas l'avenir proche et se projette pour le moment avant tout sur les JO : "Je suis focalisée sur ça mais je veux continuer à être heureuse avec mon mari, ma famille et la sienne" a-t-elle ajoutée.

Louisa Necib n'avait pas été appelée avec la sélection lors du dernier match disputé face à la Grèce (1-0), le 3 juin dernier à Rennes pour "raisons personnelles" avait indiqué Philippe Bergerôo lors de la sortie de la liste. Mais la capitaine Wendie Renard avait donné plus d'explications mettant alors un terme au suspense sur l’avenir de la Lyonnaise à la veille de la finale de la Ligue des Champions : "Oui elle arrête, ce sera après les JO, mais elle arrête".

Alors que Louisa Necib a conquis 3 Ligues des Champions (66 matchs européens), 9 titres de championne de France (231 matchs en D1) avec Lyon, 6 Coupes de France, elle espère aussi finir sur une belle note en équipe de France : "À Lyon, c'est la plus belle fin. Je n'aurais pas pu espérer mieux. Ou pour espérer mieux, il me faudrait une médaille aux Jeux" a-t-elle indiquée sur L'Equipe.fr Une des motivations pourrait être de bien finir comme le soulignait Philippe Bergerôo qui déclarait par ailleurs ce lundi : "Ce sera la fin d'une génération. Il y a énormément de filles qui petit à petit vont arrêter. Peut-être pas après les Jeux, mais après le championnat d'Europe. On sent ce groupe très très motivé."

>> SA FICHE

A Ploufragan, Sébastien Duret

Mardi 5 Juillet 2016
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :