Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Olivier ECHOUAFNI : "Le chemin est encore long"

Le sélectionneur est revenu à l'issue de la rencontre sur la huitième victoire en onze confrontations face à l'Espagne. Un succès mérité mais qui a laissé quelques regrets malgré tout à Echouafni.



Echouafni félicite la buteuse du jour (photo AFP)
Echouafni félicite la buteuse du jour (photo AFP)
Que retenez-vous de cette victoire ?
La victoire est méritée au vu des occasions. On a vu six occasions dont deux poteaux face à une équipe d'Espagne qui grandit à l'image de son entraineur qui inculque un jeu de passes. J'ai dit aux filles qu'elles trouvent elles-mêmes les solutions, c'est ce qu'elles ont fait avec beaucoup d'intelligence. On s'est mis en danger une ou deux fois sur un ballon contré. On a bien géré l'ensemble du match.

Le choix du 3-5-2 ?
On pensait que l'équipe espagnole allait jouer dans un autre système. Finalement elles ont joué comme nous. Ca a été une bataille. On a utilisé plus la largeur en deuxième mi-temps, on a aussi monté notre niveau d'agressivité. Après c'est une question d'animation. On avait décidé de jouer comme à trois derrière de bien utiliser les couloirs, on aurait dû mieux utiliser les ballons dans les pertes espagnoles. On avait vu que dans leur jeu de passes, elles se mettaient parfois en difficulté mais on n'a pas su l'exploiter. C'est un regret.

L'Espagne n'a pas réussi à vous inquiéter ?
Si les Espagnoles n'ont pas eu la profondeur, c'est que l'on a des filles costaudes qui ont su bien se placer. Ce n'est que la deuxième fois que l'on joue dans ce système-là, mais les filles ont bien répondu.

" Il y a une dynamique qui se met en place"

Vous avez aussi donné du temps de jeu aux jeunes en seconde période ?
Si on doit faire les résultats, ce sera surtout avec les filles qui entreront en cours de jeu. Elles ont apporté de la fraîcheur, elles ont été à la hauteur, ca sera déterminant. Elles doivent me montrer qu'elles méritent d'avoir plus de place dans cette équipe.

Quelle est la force de votre équipe ?
On ne peut pas parler encore de force, c'est un peu prématuré. On essaye de prendre nos marques et de leur inculquer nos valeurs. J'ai envie de parler d'envie de motivation qui doucement qui se mettent en place. Il y a une dynamique qui se met en place à travers les résultats. Mais le chemin est encore long, c'est encore assez récent. On reste invaincu depuis 4 matchs, ça, c'est assez important.

Que peut vous apporter Frédéric Née ?
C'est quelqu'un que vous connaissez bien, qui a une forte expérience en tant que joueur et une dizaine d'années en tant qu'entraineur. Ce que l'on attend de lui, c'est qu'il puisse amener cette efficacité offensive qui par moment nous fait défaut. On commence à cadrer c'est intéressant. Je suis content qu'Eugénie (Le Sommer) marque de la tête, elle a l'un des meilleurs jeu de tête du championnat, voire même d'Europe. Pour l'anecdote, à l'entraînement hier (ndlr : vendredi), elle en avait mis deux pareils.

Avez-vous suivi les U20 ?
On les a vu, on était dans le bus pendant le match contre l'Allemagn. On était sur des tablettes avec des différences de connexion. Quand il y a eu le but, il y a eu trois cris différents. On aurait cru qu'elles avaient marqué trois fois (sourire). Quel but ! Je suis très heureux pour nos petites Françaises. Elles sont magnifiques dans ce qu'elles font. Elles sont dans le dernier carré, maintenant il faut qu'elles récupérent bien. Il faut qu'elles aillent au bout. Elles peuvent apporter pour l'équipe A. Quand les filles gagnent, c'est un plus.


Lundi 28 Novembre 2016
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :