Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Où en est le football au PAYS de GALLES ?

Les Bleues affrontent leur principal rival lors de ces qualifications ce mardi. L'occasion de faire un point sur le football gallois.



L'équipe galloise face à la Grèce (photo FAW)
L'équipe galloise face à la Grèce (photo FAW)
Le Pays de Galles est une nation en plein développement au niveau footballistique et structurel. La nouvelle directrice du football féminin Lowri Roberts a lancé une réforme en profondeur du championnat Gallois. La non-compétitivité des équipes galloises en Ligue des champions était la preuve implacable d’un changement nécessaire afin de faire progresser le championnat.

La directrice a donc lancé une reforme avec un accès à la D1 sur dossier avec de nombreux critères financiers et structurels prenant le pas sur les résultats sur le terrain. Ceci n’est pas sans rappeler ce qui s’est passé en 2011 en Angleterre avec la création de la FA WSL et ce qui n’est pas une surprise car Lowri Roberts a également travaillé à la Football Association pendant quelques années avant d’être débauchée pour rejoindre la Fédération Galloise.

Les meilleures joueuses en Angleterre

Succès 5-0 vendredi dernier contre la Grèce (photo FAW)
Succès 5-0 vendredi dernier contre la Grèce (photo FAW)
Le football féminin gallois et son championnat est en majorité amateur et la réforme entreprise a pour but de faire progresser l’ensemble des clubs à la fois dans les secteurs sportifs et administratifs. Des investissements importants devront être faits par les clubs et la sélection des clubs a donné lieu à une des polémiques puisque des clubs historiques ont été relégués en D2 et un club sans section féminine a été promu en D1. Les députés gallois sont même montés au créneau pour défendre les clubs de leur circonscription.

Parmi les objectifs de cette réforme, on trouve la volonté de garder les meilleures joueuses galloises amateures au pays au lieu de les voir partir jouer en 2e ou 3e division anglaise. Les meilleures joueuses sont professionnelles et jouent en grande majorité en Angleterre et également deux joueuses aux USA en NWSL. Jessica Fishlock vient d’y remporter le titre de MVP de la saison avec la franchise de l’OL, OL Reign et Angharad James joue au North Carolina Courage.

L'expérience de Jess Fishlock

Suite à la professionnalisation totale de la FA WSL et de nombreux clubs en D2 Anglaise, le Championship, la grande majorité de l’équipe nationale galloise est professionnelle avec 16 joueuses provenant des clubs anglais comme Manchester United, Reading, Brighton, Liverpool, Tottenham, Charlton ou Chelsea.

Les meilleures joueuses sont des joueuses à vocation défensive comme Hayley Ladd qui joue en défense centrale et les trois milieux défensives Angharad James, Jessica Fishlock et Sophie Ingle qui était présente dans la sélection de la Grande-Bretagne aux JO de Tokyo 2021.

En attaque, Natasha Harding et Helen Ward ont deux joueuses d’expérience qui ont beaucoup bourlingué et dans le but Laura O’Sullivan une gardienne très solide en général derrière un bloc équipe assez bas.

Une vision plus offensive de la nouvelle sélectionneuse

Gemma Grainger, la sélectionneuse galloise (photo FAW)
Gemma Grainger, la sélectionneuse galloise (photo FAW)
La coach Gemma Grainger est une nouvelle venue qui a remplacé Jayne Ludlow qui était à la tête de l’équipe durant six ans et qui a laissé sa place suite à une campagne de qualification à l’Euro 2022 où le Pays de Galles n’a même pas réussi à atteindre les barrages.

C’est une entraîneure qui a travaillé comme assistante dans les équipes de jeunes anglaises pendant une décennie ainsi qu’avec les seniors à l’Euro 2017. Elle a aussi été numéro 1 des U19 pendant quelques saisons. Sa philosophie de jeu est plus portée vers l’attaque que sa prédécesseure qui était pragmatique et travaillait énormément sur l’aspect défensif de l’équipe et la préparation physique.

On peut donc s’attendre à voir une équipe plutôt solide défensivement et bien en place à Guingamp, mais qui n’hésitera pas à se projeter vers l’avant dès que possible comme l’a fait la Slovénie récemment contre les Bleues.

La liste

Gardiennes
Laura O'Sullivan (Cardiff City Ladies, 30 ans, 48 sélections/0 but marqué)
Olivia Clark (Coventry United, 20 ans, 2/0)
Poppy Soper (Plymouth Argyle, 19 ans, 0/0)

Défenseures
Hayley Ladd (Manchester United, 28 ans, 68/3)
Gemma Evans (Reading, 25 ans, 36/1)
Rhiannon Roberts (Liverpool, 31 ans, 41/1)
Esther Morgan (Tottenham Hotspur, 19 ans, 4/0)
Maria Francis-Jones (Manchester City, 18 ans, 1/0)
Lily Woodham (Reading, 21 ans, 5/1)
Morgan Rogers (Tottenham Hotspur, 19 ans, 0/0)

Milieux
Sophie Ingle (Chelsea, 30 ans, 111/4)
Anna Filbey (Charlton Athletic, 22 ans, 4/0)
Angharad James (North Carolina Courage, 27 ans, 91/3)
Josie Green (Tottenham Hotspur, 28 ans, 21/0)
Charlie Estcourt (Coventry United, 23 ans, 31/3)
Jessica Fishlock (OL Reign, 34 ans, 128/31)
Carrie Jones (Manchester United, 18 ans, 6/0)
Chloe Williams (Blackburn Rovers, prêtée par Manchester United, 20 ans, 0/0)
Ffion Morgan (Bristol City, 21 ans, 11/0)
Megan Wynne (Charlton Athletic, 28 ans, 16/1)

Attaquantes
Natasha Harding (Reading, 32 ans, 94/23)
Ceri Holland (Liverpool, 23 ans, 7/3)
Kayleigh Green (Brighton & Hove Albion, 33 ans, 56/15)
Helen Ward (Watford, 35 ans, 97/44)
Elise Hughes (Charlton Athletic, 20 ans, 13/0)
Georgia Walters (Liverpool, 28 ans, 4/0)

Lundi 29 Novembre 2021
Sylvain Jamet

Dans la même rubrique :