Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - PAYS-BAS - FRANCE : un système de jeu par période

Olivier Echouafni a utilisé deux systèmes bien distincts dans chaque mi-temps, avec d'ailleurs plus ou moins de succès. L'équipe de départ pourrait s'avérer très proche de celle qui débutera l'Euro.



Thomis a beaucoup percuté côté droit (photo A.Mesa/FFF.fr)
Thomis a beaucoup percuté côté droit (photo A.Mesa/FFF.fr)
Au coup d'envoi de ce dernier match de préparation de la saison, avant la préparation finale en juin prochain, Olivier Echouafni alignait un onze aux allures d'équipe-type : Bouhaddi; Houara, M'Bock Bathy, Renard, Karchaoui; Henry, Abily, Thiney; Thomis, Le Sommer, Majri.

En première mi-temps, ce 4-1-4-1 laissait beaucoup d'espaces entre les lignes et ressemblait à un 5-0-5 avec Henry collée à la défense et les deux milieux offensives proches des trois attaquantes. En deuxième mi -temps, avec l'entrée de Bussaglia à la place de Abily, on a vu un retour à un plus traditionnel 4-2-3-1 avec des lignes plus resserrées et donc des joueuses plus proches les unes des autres. Cela a permis à l'Equipe de France d'avoir une meilleure possession de balle et de dominer les Néerlandaises alors que la première mi-temps était plus équilibrée.

Au niveau défensif, le coach a utilisé les deux paires M'Bock Bathy - Renard et Georges - Renard pendant 45 minutes. On a noté qu'avec M'Bock Bathy - Renard était légèrement en retrait par rapport a sa partenaire défensive alors qu'avec Georges elle jouait légèrement plus que la Parisienne.

Au milieu de terrain, le passage de une à deux milieux défensives à la mi-temps a permis de statibiliser le jeu avec une meilleure conservation et tenue de balle. Henry étant mieux soutenue dans son rôle de sentinelle et donc un peu plus libre de créer également et d'aller vers l'avant.

Le retour de Thomis a beaucoup fait pencher le jeu vers la droite dans les 30 premières minutes, les automatismes avec les autres joueuses qui la cherchaient dans l'espace étant revenus très rapidement. Le jeu s'est ensuite rééqulibré un peu plus vers la gauche avec l'utilisation de Majri. A noter que les deux latérales Houara d'Hommeaux et surtout Karchaoui avaient beaucoup de travail avec leurs adversaires directes et n'ont pas vraiment pu amener un petit plus offensif.

En résumé, une première mi-temps hâchée où la France a surtout été dangereuse sur ses nombreux coup de pieds arrêtés, puis une deuxième mi-temps de meilleure facture avec plus d'actions collectives et de liant.

A Utrecht,
Sylvain Jamet

STATS

PAYS-BAS - FRANCE
Buts : 1-2
Corners : 2-7
Hors-jeu : 1-2
Tirs cadrés : 1-5
Avertissements : 1-0
Fautes : 11-5

Samedi 8 Avril 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :