Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Un dernier hommage à Loulou

C'est à Montpellier (21h00) que les Bleues vont effectuer la première des deux rencontres amicales programmées avant l'Euro. Un moment qui sera chargé d'émotions pour de nombreuses internationales qui ont côtoyé Louis Nicollin.



Louis Nicollin fête son premier titre avec les joueuses en 2004 (photo archive footofeminin)
Louis Nicollin fête son premier titre avec les joueuses en 2004 (photo archive footofeminin)
Le 29 juin dernier, l'historique Président du Montpellier HSC s'est éteint le jour de ses 74 ans d'une crise cardiaque. Personnage atypique, Louis Nicollin a été un précurseur dans l'engagement envers le football féminin, un deuxième "Papa" au sein d'un "club familial". Très loin de l'actuel paysage de la D1 féminine, "Louis Nicollin avait été visionnaire et pertinent" avait reconnu en 2012 Jean-Michel Aulas, le président de Lyon, après avoir emboîté le pas en 2004 avec l'OL.

C'est en 2001 que Nicollin avait réalisé une opération d'absorption de la section féminine de Montpellier Le Crès. Si ce dernier évoluait depuis quatre ans en N1A, il ne connaissait pas les sommets avant ce transfert. Ce changement allait changer tout avec un recrutement haut de gamme (Lattaf, Abily, Bompastor...) signaient à Montpellier. Le club allait alors devenir la référence prenant la succession du Toulouse FC. Champion en 2004 et 2005, vainqueur du Challenge de France en 2006, 2007 et 2009, les Pailladines étoffaient leur palmarès jouant même la Coupe d'Europe avec une demi-finale en 2006. L'émergence de Lyon ne permit plus ensuite de suivre cet élan avec l'exode de joueuses vers l'OL mais son classement parmi les quatre premiers a confirmé un gage de qualité avec l'arrivée aussi de la formation de jeunes joueuses pour permettre de garder un effectif de qualité.

Le MHSC en Coupe d'Europe dès 2004

L'histoire retiendra cependant que cette démarche était inédite à cette époque, même si le Toulouse OAC en fit de même à l'issue de cette même saison 2000-2001 en rejoignant le Toulouse FC. Aimé Jacquet, alors Directeur Technique National, avait demandé aux clubs pros masculins de se doter d’une section féminine pour développer la pratique. Montpellier s'y engagea pleinement. "Il a été extraordinaire", se souvenait en 2015 Sydney Biton, responsable de la section féminine des années durant. "Il proposait des emplois ou des aides aux filles" rappelait ce dernier dans le Midi Libre en 2015.

Karchaoui et Toletti sont issues de cette formation de jeunes talents, alors qu'elles neuf sont au total a avoir porté le maillot pailladin (Philippe, Abily, Bussaglia, Lavogez, Le Bihan, Delie, Thomis). Abily championne de France en 2004 avec le MHSC qui a assisté aux obsèques mardi comme toute la sélection espère lui rendre un dernier hommage : "Le plus bel hommage serait de faire un beau match avec une belle victoire". Outre la minute de silence, les joueuses porteront un T-shirt ce soir à sa mémoire et d'autres initiatives sont annoncées.

Montpellier en 2002
Montpellier en 2002

Vendredi 7 Juillet 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :