Footofeminin.fr : le football au féminin

Bleues - Une victoire référence face à l'Angleterre

Malgré les absences, la France s'est montrée plus forte que l'Angleterre et a remporté une victoire de référence (3-1) avec des buts de Sandy Baltimore, Viviane Asseyi sur penalty, et Marie-Antoinette Katoto.



Les Tricolores se sont montrées efficaces en attaque
Les Tricolores se sont montrées efficaces en attaque
C'est avec une équipe « expérimentale », rajeunie et remaniée que la France débutait la rencontre, la première depuis plus de trois ans face à l'Angleterre qui l'avait largement emporté lors de la SheBelieves Cup 2018 (4-1). En attaque, Valérie Gauvin et Marie-Antoinette Katoto étaient associées, en défense Aissatou Tounkara et Elisa De Almeida formaient la charnière centrale, et au milieu Ella Palis, pour sa deuxième sélection et première titularisation, débutait aux côtés de Grace Geyoro.

Malgré ce visage new look, sans joueuse de l'Olympique lyonnais dans le onze de départ pour la première fois en quinze ans, la France débutait bien la rencontre, jouant notamment sur les automatismes des joueuses du PSG, avec Perle Morroni et Sandy Baltimore sur le côté gauche dès la première minute de jeu, qui obtenaient un corner. Suite à une action initiée par une récupération de Grace Geyoro, le ballon était repoussé mais Marie-Antoinette Katoto ne pouvait reprendre le ballon (3'). Puis Gauvin et Baltimore combinaient, la frappe de cette dernière étant détournée en corner (6'). Un bon début de match pour les Françaises qui allaient de l'avant et faisaient vivre le ballon. Mais au fil des minutes, l'Angleterre allait sortir de sa moitié de terrain en profitant notamment des pertes de balles françaises pour se montrer dangereuses. A l'exception d'un corner repoussé qui voyait Kadidiatou Diani, à la retombée du ballon, toucher le haut de la barre transversale d'une Ellie Roebuck peu à l'aise sur ses sorties aériennes (22'), l'Angleterre prenait le contrôle de la rencontre pendant une vingtaine de minutes.Une première frappe de Beth Mead permettait à Pauline Peyraud-Magnin de chauffer ses gants (13'), puis la gardienne tricolore se mettait en évidence devant Nikita Parris (24', 39') ou Fran Kirby (33'). Il fallait également une défense solidaire pour éviter d'autres opportunités anglaises.

Sandy Baltimore fait la différence

Sandy Baltimore a inscrit son 2e but en 4 sélections
Sandy Baltimore a inscrit son 2e but en 4 sélections
Du côté tricolore, outre la solidité de Peyraud-Magnin dans ses buts, c'est Sandy Baltimore qui a été particulièrement en vue. A la demi-heure de jeu, elle obligeait Roebuck à une belle envolée (30'), avant de conclure une action initiée par Katoto, qui lançait Diani en profondeur, l'ailière trouvant Baltimore dans la surface, qui ne laissait aucune chance à Roebuck d'une frappe puissante pleine lucarne pour ouvrir le score (1-0, 32'), quelque peu contre le cours du jeu. Les Bleues se créaient deux belles occasions dans les dernières minutes du premier acte, avec Katoto qui éliminait Millie Bright couloir gauche et tentait un centre pour Gauvin au premier poteau, trop courte (39'). Puis d'une belle course côté gauche, elle prenait le dessus sur Bright et servait Gauvin au second poteau qui hésitait entre prendre de la tête et frapper et manquait du coup le cadre (44+1'). C'est cependant Parris qui avait la dernière opportunité des quarante-cinq premières minutes de marquer, parfaitement servie par Kirby, mais elle manquait le cadre de la tête (45+2').
Malgré son visage new look et des pertes de balle parfois dangereuses, l'équipe de France emmenée par Pauline Peyraud-Magnin et Sandy Baltimore menait donc à la pause en mettant en évidence ses qualités de puissance et de vitesse en contre notamment.

Une seconde période à rebondissements

Kirby n'a pas réussi à tirer son épingle du jeu (photo FA)
Kirby n'a pas réussi à tirer son épingle du jeu (photo FA)
Alors que l'Angleterre faisait entrer du sang neuf pour la reprise avec Chloe Kelly et Niamh Charles, la France repartait avec le même onze, et s'en remettait à Peyraud-Magnin et la maladresse anglaise pour garder son avantage. Une frappe de Daly détournée en corner (non sifflé) par la gardienne tricolore (47'), Jill Scott (54') puis Kelly (56'), avec toujours Kirby à la baguette, ne trouvaient pas le cadre. La France trouvait un regain de forme, et si Walsh (56') puis Roebuck (61') réalisaient des interventions décisives devant Katoto, puis la France parvenait à concrétiser et faire le break par l'intermédiaire de Viviane Asseyi, de retour de blessure. Après une belle frappe sur la transversale, elle tirait et convertissait le penalty obtenu dans les secondes qui suivaient par De Almeida, donnant de l'air aux Tricolores (2-0, 63').

Premier but encaissé par Peyraud-Magnin en Bleue

L'Angleterre allait montrer un visage beaucoup plus dangereux après l'entrée de la jeune Lauren Hemp, qui allait finir par obtenir un penalty suite à une faute de Marion Torrent (78'). Fran Kirby permettait à l'Angleterre de réduire le score (2-1, 79'), marquant le début de plusieurs minutes compliquées pour la France sous pression. Mais le tournant de la rencontre intervenait à moins de dix minutes de la fin de la rencontre. Alors que Keira Walsh trouvait le poteau malgré un but vide et manquait l'égalisation (82'), Diani, qui éliminait Lotte Wubben-Moy et trouvait parfaitement Katoto aux six mètres dans l'axe pour voir la France reprendre deux buts d'avance au tableau d'affichage dans la foulée (3-1, 83'). Si l'Angleterre pressait en fin de rencontre pour forcer la décision, la France tenait bon et tenait également un beau résultat avec cette victoire 3-1 sur l'Angleterre. Une victoire référence pour la France, qui n'avait pas rencontré d'adversaire de cette stature depuis la Coupe du monde et qui, malgré les nombreuses absences, a su jouer sur ses qualités et montrer une belle solidarité et efficacité. Interviewées en fin de rencontre, Pauline Peyraud-Magnin et Corinne Diacre pouvaient savourer cette belle performance avant d'affronter les championnes du monde états-uniennes.

Match amical international
Vendredi 9 avril 2021 - 21h10
FRANCE - ANGLETERRE : 3-1 (1-0)
Caen (Stade Michel-d'Ornano)
Temps légèrement couvert (8°C) - Terrain excellent
Match joué à huis clos
Arbitres : Sara Persson (Suède) assistée de Jilan Taher (Suède) et Alisa Levälampi (Suède). 4e arbitre : Maïka Vanderstichel (France)

Buts :
1-0 Sandy BALTIMORE 32' (Attaque tricolore côté droit avec Katoto qui met dans la course de Diani qui prend de vitesse Greenwood et s'avance jusqu'à la surface de réparation pour centrer en retrait sur Baltimore seule excentrée à gauche qui arme de 11 m une frappe de l'extérieur du gauche dans la lucarne gauche anglaise)
2-0 Viviane ASSEYI 63' s.p. (De Almeida est déséquilibrée par Daly en retard. Asseyi ouvre son pied droit et prend la gardienne à contre-pied au sol sur sa gauche)
2-1 Francesca KIRBY 79' s.p. (Faute de Torrent qui retient Hemp à l'entrée de la surface à gauche. Kirby le frappe du droit puissamment à ras de terre sur la droite de Peyraud-Magnin)
3-1 Marie-Antoinette KATOTO 82' (Asseyi glisse le long de la ligne de touche le ballon à Diani qui se déjoue de Wubben-Moy sur la droite à l'entrée de la surface et s'avance près des 5,5 m pour centrer devant le but où Katoto, à 2 m, conclut en mettant son plat du pied droit en opposition)

Avertissements : Ella Palis 58', Marion Torrent 77' pour la France ; Bethany Mead 18', Rachel Daly 90' pour l'Angleterre

France : 21-Pauline Peyraud-Magnin ; 4-Marion Torrent (cap.) (2-Eve Périsset 85'), 5-Aïssatou Tounkara, 22-Elisa De Almeida, 23-Perle Morroni ; 11-Kadidiatou Diani (15-Kenza Dali 85'), 8-Grace Geyoro, 14-Ella Palis (6-Inès Jaurena 60'), 17-Sandy Baltimore ; 12-Marie-Antoinette Katoto, 13-Valérie Gauvin (18-Viviane Asseyi 59'). Entr.: Corinne Diacre
Non utilisées : 1-Solène Durand, 16-Constance Picaud, 3-Julie Thibaud, 7-Oriane Jean-François, 9-Eugénie Le Sommer, 10-Léa Khelifi, 20-Louise Fleury, 24-Océane Deslandes, 25-Grace Kazadi

Angleterre : 1-Ellie Roebuck ; 2-Rachel Daly, 5-Millie Bright, 6-Leah Williamson (15-Lotte Wubben-Moy 64'), 3-Alex Greenwood (12-Niamh Charles 46') ; 8-Jill Scott (18-Jordan Nobbs 73'), 4-Keira Walsh ; 7-Nikita Parris (17-Chloe Kelly 46'), 10-Francesca Kirby, 11-Bethany Mead (23-Lauren Hemp 64') ; 9-Ellen White (cap.) (19-Bethany England 74'). Entr.: Hege Riise
Non utilisées : 13-Sandy MacIver, 21-Carly Telford, 22-Karen Bardsley, 14-Millie Turner, 16-Ella Toone, 20-Georgia Stanway, 24-Esme Morgan

Réactions

Corinne Diacre, sur W9
"C'est une belle victoire. Il y a eu quelques moments difficiles mais sur 95 minutes, on ne peut pas tout maitriser tout le temps. J'ai eu un groupe solide qui avait envie de défendre les couleurs et le maillot ce soir. Elles l'ont même plutôt bien fait. On est vraiment très satisfaites de la victoire. C'est une évidence. Je suis satsifaite du groupe, des joueuses, des filles qui sont rentrées et qui ont apporté encore. On a eu un bon groupe.

Il n'y a pas de matchs amicaux. On ne joue que des matchs internationaux. Quand on joue pour l'Equipe de France, on se doit de donner le meilleur à chaque fois. Les filles l'ont bien fait encore ce soir. Il fallait pallier certaines absences. Certaines ont très bien répondu. Je sais que j'ai un groupe élargi depuis longtemps. Celles qui ont joué ce soir l'ont montré. C'est bien cela va mettre de la saine concurrence parce que l'on voit que le groupe vit bien et que l'on fait une bonne performance."

Pauline Peyraud-Magnin
"On a fait un très gros match et je suis vraiment très fière de cette équipe. C'est une équipe qui fait partie du top mondial. On avait à coeur de faire un gros score. C'est ce que l'on voulait faire. Chaque match est important, on ne les prend pas à la légère. Celui-là tout particulièrement parce que je jouais en Angleterre l'année dernière."

Vendredi 9 Avril 2021
Charlotte Vincelot


Dans la même rubrique :