Footofeminin.fr : le football au féminin

Brèves de Coupe (finale) - Record d'affluence, Speaker en difficulté, 668 000 téléspectateurs et la main sur le coeur

Retrouvez les brèves d'infos de cette finale de la Coupe de France féminine qui a opposé samedi soir l'OL au PSG à la MMArena.



Noël Le Graët était présent pour cette finale (photo Eric Baledent)
Noël Le Graët était présent pour cette finale (photo Eric Baledent)
668 000 téléspectateurs en moyenne
668 000 téléspectateurs, soit 3.8% du public étaients présents pour suivre sur France 4, la finale de la Coupe de France féminine, ce qui a permis à la chaîne d’arriver en seconde position des audiences sur la TNT, ce samedi 7 juin, seulement devancée par W9. Pour la remise de la coupe, ils étaient encore 450 000, soit 3.1% de part d’audience.

Barthez au coup d'envoi
Le champion du Monde 1998 a donné le coup d'envoi de la rencontre samedi soir. A une semaine de ses premières 24 H du Mans au volant d'une Ferrari F458 GT2, Fabien Barthez a répondu présent, alors que la MMArena se situe juste à côté du circuit manceau.

Défenses invaincues
Jusqu'à la finale de ce samedi soir, aucune des équipes n'avait encaissé le moindre but. Seul Lyon aura donc gardé sa défense inviolée pour s'imposer dans cette compétition, la troisième consécutive pour l'OL.

La main sur le cœur
Les Lyonnaises avaient prévu de fêter leur but d'une certaine manière comme l'expliquait Wendie Renard après le match : "Celle qui marquait devait faire un bisou sur la bouche avec tout le monde. On devait tomber avec la main sur le coeur. Cer sont des petites choses comme ça qui font que le groupe vit bien. Même si on a connu une saison difficile, le groupe a su rester fort et costaud. "

Intéressant... mais cher

Les filles de l'OL avaient trouvé un drôle de rituel pour célébrer les buts...  (crédit : P.Juste/OL web)
Les filles de l'OL avaient trouvé un drôle de rituel pour célébrer les buts... (crédit : P.Juste/OL web)
Le doublé ? Le quintuplé !
Si l'équipe première a remporté le Championnat et la Coupe, l'équipe réserve en a fait autant et avec le titre des U19 ce samedi soir, ce sont cinq trophées que les Lyonnaises ont glané cette saison !

Dix-huit joueuses sur la feuille
Pour cette finale, contrairement aux tours précédents, les deux clubs ont pu inscrire dix-huit joueuses sur la feuille de match contre seize habituellement. L'OL et le PSG ont également eu le droit à ce que les joueuses portent le numéro qui leur est attribué en championnat, et non de 1 à 16 comme cela s'effectue en coupe habituellement.

Record d'affluence
Avec 6 588 spectateurs, le stade était un peu plus rempli que celui de Bourges il y a deux ans (6 486 spectateurs). Il s'agit de l'affluence record à ce jour la finale de la Coupe de France féminine.

Un speaker en difficulté...
Le speaker des finales de ce samedi a éprouvé pas mal de difficultés dans l'animation de cette rencontre. Si l'on passera des noms écorchés, ou des inversions entre les joueuses des deux équipes U19 pour annoncer les changements, l'erreur de la fin de match est plus déplacée. Le speaker a en effet cru que les Parisiennes venaient rejoindre les Lyonnaises juste après la remise du trophée pour faire une photo finale. Il s'agissait en fait des U19 de Lyon qui avait enfilé des tenues bleu (comme celles des maillots du PSG) pour venir rejoindre leurs aînées !

Dix tout rond !

Une dernière victoire... et puis Patrice Lair s'en va ! (crédit : P.Juste/OL web)
Une dernière victoire... et puis Patrice Lair s'en va ! (crédit : P.Juste/OL web)
Gérard Prêcheur en tribune
Le nouvel entraîneur de l'OL était en tribune samedi soir pour observer sa future équipe. L'annonce de sa prise de fonction a été officialisée à cette occasion même si cela ne faisait plus de doutes depuis quelques jours.

La der de Tobin Heath
L'Américaine qui était titulaire ce samedi a disputé sa dernière rencontre sous les couleurs du PSG. Elle a décidé de retourner aux Etats-Unis à l'échéance de son contrat.

L'exception Sabrina Delannoy
Le Parisien dressait le portrait de la capitaine parisienne, Sabrina Delannoy et de rappeler qu'elle est la seule Parisienne a ne pas être à temps plein en contrat fédéral : "Elle travaille en CDI à mi-temps à la Fondation PSG et a en charge le budget et la mise en place des opérations". Un souhait de l'internationale qui veut assurer sa reconversion.

Nonna Debonne vers un autre club francilien
La Parisienne Nonna Debonne, originaire du Mans, restée sur le banc samedi soir, a confié à l'issue du match, qu'elle ne serait plus au PSG la saison prochaine. Elle a avoué qu'elle était en partance dans un autre club de la région parisienne avec le souhait d'être éducatrice chez les jeunes. Avant la veille du match, Farid Benstiti avait déclaré à la presse locale : "On sait que l'on peut toujours compter sur Nonna. Elle est toujours dans le groupe et fait partie des filles susceptibles de rentrer".

Dix titres pour Lair
Un Coupe du Monde des clubs (Mobcast Cup), deux titres européens, quatre championnats de France et quatre coupes de France, Patrice Lair quitte le club avec le chiffre rond de dix titres avec l'OL.


Les buts en vidéo...


Mardi 10 Juin 2014
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :