Footofeminin.fr : le football au féminin

Challenge : des huitièmes sans surprise

En venant à bout de Gravelines (8 tirs au but à 7), Le Mans est la seule équipe qui n'évolue pas en D1 à s'être qualifiée pour les quarts, les autres rencontres n'ayant offert aucune surprise



La Véore et sa gardienne Emilie Ravet ont cédé en seconde période
La Véore et sa gardienne Emilie Ravet ont cédé en seconde période
Dimanche 15 mars 2009

D1 entre elles
Soyaux-Juvisy 1-3
Dumont 78' ; Guilbert 68', 76', Dany 72'
Vendenheim-Nord Allier Yzeure 0-3
Meftah Saoues 42', Gueheo-Djetou 57', Sirot 71'
Toulouse-Montpellier 2-6
Banuta 47', Castera 73' ; Diguelman 2', 30', Lozé 4', 21', Lattaf 32', Rubio 60'

D1 contre D2
Verchers-Saint-Brieuc 0-1
Banner 73'
Condé-Montigny 3-2
Couillard 6', Morel 47', Pichonnier 73' ; Peslerbe 8', Bracchi 88'
Saint-Maur-Lyon 0-8
Cruz Traña 3', Henry 16', Simone 28', 37', Katia 35', 49', 89', Brétigny 90+1'

D1 contre D3
La Véore-Saint-Etienne 1-2
Lagier 45+1' ; Clemaron 56', Court 83'

D2 entre elles
Le Mans-Gravelines 1-1 (tab 8-7)
Madiot 31' ; Olivier 24'

TOUT SUR LE CHALLENGE

Verchers y aura cru jusqu'au bout (photo : OF)
Verchers y aura cru jusqu'au bout (photo : OF)
Les huitièmes de finale n'auront pas offert de surprise hiérarchique, mais des clubs auront chèrement défendu leur place à ce stade de la compétition.

Honneur tout d'abord au petit poucet, La Véore qui a longtemps mis en difficulté Saint-Etienne formation évoluant deux niveaux au dessus. De part et d'autre, on devait faire face à des absences, mais cela n'empêchait pas les Vertes de prendre le jeu à leur compte. La gardienne locale sortait plusieurs arrêts décisifs en première période et sa partenaire Lagier ouvrait le score sur un coup franc qui trompait Rocchi (1-0, 45+1'). En seconde période, le match restait en faveur du club de D1 et après un nouvel arrêt de Ravet, Clemaron était la plus prompte pour égaliser (1-1, 56'). Et alors que La Véore pouvait espérer tenir jusqu'au bout des 90 minutes, sur un nouveau coup franc, Court plaçait une reprise de la tête imparable et libérait son équipe.

Parmi les formations de D2 opposées à des D1, deux d'entre elles ne sont passées loin. A domicile, les Verchers ont longtemps conservé le 0-0. Mais Saint-Brieuc pas rassuré par ce scénario allait profiter d'une réorganisation défensive des locales. La capitaine et n°5 Cassin devait sortir et dix minutes après, Banner d'une frappe enroulée du gauche trouvait la lucarne pour le seul but suffisant à la qualification. A Condé, Montigny le leader de D2 revenait rapidement à la marque par Peslerbe après que Couillard n'ait ouvert le score à la 8e minute. La suite se jouait sur un faux-rythme jusqu'au repos. C'est de nouveau dès la reprise, que Condé reprenait l'avantage par Morel sur un exploit personnel (2-1, 47'). Montigny tentait de revenir mais ne pouvait plus compter sur Peslerbe sortie blessée au bout d'un quart d'heure de jeu. Sur une percée, Pichonnier d'une frappe à ras de terre faisait le break (73e). Montigny allait revenir à un but par Bracchi sur coup franc mais trop tardivement (88e).

La Lyonnaise Cruz Trana : un but et 3 passes décisives (photo : Marc Giachello)
La Lyonnaise Cruz Trana : un but et 3 passes décisives (photo : Marc Giachello)
Les Lyonnaises qui se rendaient à Saint-Maur (D2) ont assuré une qualification aisément. Malgré les 9 absences ou repos de joueuses (Georges, Dusang, Renard, Necib, Thomis, Schelin, Dickenmann, Stensland et Franco). Plusieurs jeunes joueuses étaient lancées dans le bain dans le secteur défensif mais l'attaque, de son côté allait rapidement faire parler son expérience. Avec Shirley Cruz Trana première buteuse (3e) puis en passeuse pour Katia (2 fois) et Brétigny le suspense était tué. Surtour que Henry marquait également, tout comme Simone de deux magnifiques frappes. Le public venu nombreux a pu apprécier.

Dans les oppositions entre D1, le plus grand score ne fut pas forcément là où l'on pouvait s'y attendre. Ainsi Montpellier a inscrit 6 buts à Toulouse, chose qui n'était jamais arrivée que ce soit en championnat ou en coupe. Les Montpelliéraines ont fait preuve d'un réalisme et d'une homogénéité qui leur ont ouvert grand les portes des quarts. Diguelman lobe de trente mètres la gardienne puis Ramos a corsé l'addition deux minutes après. Delie voit ensuite sa frappe repoussée par la gardienne, mais Lozé est à l’affût. A la demi-heure de jeu, Diguelman sur un coup franc direct porte le score à 0-4. Aux abois, les Violettes ne peuvent empêcher le cinquième but de Lattaf. En seconde période, Banuta permet de sauver l’honneur. Mais un contre rapide est transformé en sixième but par Rubio. Castera s'en allait battre Philippe de près pour le dernier but du match.

Soyaux aura fait mieux que bonne tenue devant le dauphin du championnat. Le score était de 0-0 au repos, et c'est en l'espace que sept minutes que la rencontre a basculé. Certes les Juvisiennes étaient privées de Thiney et Tonazzi, sans compter les longues absences comme Coquet qui a repris à courir. Soubeyrand délivrait un coup franc pour Guilbert qui le prolongeait d'une pichenette dans le but (0-1, 68'). Rapidement Juvisy enfonçait le clou. Dany complètement oubliée dans l'axe n'a plus qu'à s'avancer pour battre Stribick (0-2, 72'). Et un corner de Soubeyrand permet à Guilbert de corser l'addition de la tête (0-3, 76'). Soyaux grâce à Dumont tire un coup franc directement dans la lucarne de Bouhaddi pour sauver l'honneur (1-3, 78').

Enfin, Nord Allier Yzeure a réussi l'essentiel devant la lanterne rouge du championnat. Les Alsaciennes débutent la rencontre dans une composition inédite et très jeune. Les Auvergnates parviennent à ouvrir le score juste avant la mi-temps grâce à Meftah Saoues qui reprend un bon service de Gueheo (0-1, 42'). Alors que Vendenheim se ressaisit, c'est l'adversaire qui double la mise par Gueheo (0-2, 57'). Meyer sonne la charge, mais c'est logiquement que Nord Allier inscrit un 3e but par Sirot (0-3, 71'). Le dernier quart d'heure voit une équipe fédinoise tenter enfin quelque chose, mais en ordre trop dispersé pour inquiéter Arraby.

Plu et Le Mans rejoignent les quarts (photo : OF)
Plu et Le Mans rejoignent les quarts (photo : OF)
Le Mans sera pour finir la seule équipe n'évoluant pas en D1 à être encore présente. Opposées à Gravelines qui évolue dans le même championnat, les Mancelles encaissaient un premier but sur un centre flanc droit de Machart au second poteau que Olivier reprenait victorieusement d’une reprise qui finissait sa trajectoire dans le petit filet opposé (0-1, 24'). Sur un corner, la défenseuse mancelle Madiot allait plus haut que toute la défense et surprenait de la tête la portière Branger (1-1, 31'). La seconde période ne permettra à aucune équipe de prendre l’ascendant malgré la domination mancelle et un poteau de Dufeu (52e). Tout allait se décider au cours d’une interminable séance de tirs au but. Il aura fallu attendre le seizième tir au but pour savoir connaître l’heureux élu. La malheureuse Manon Pines fut la seule à manquer sa tentative. Comme au tour précédent, Le Mans se qualifie lors des tirs au but.

Dimanche 15 Mars 2009
Sébastien Duret

Dans la même rubrique :