Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - (1/8es) : Retour sur les qualifications de LYON, PSG, GUINGAMP et MONTPELLIER

Dans les duels entre D1, Montpellier et Guingamp s'imposent, alors que le tenant, Lyon, gagne 2-0 en Savoie. Le PSG a pris plus largement le dessus sur Rodez (0-6).



Guingamp continue à aller de l'avant

Si les Charentaises avaient de nouveau l'opportunité de jouer à domicile en coupe, cela n'a pas suffi à décrocher un ticket en quart. Ce sont les Guingampaises qui se sont montrées les plus réalistes. Une nouvelle fois, Traoré a trouvé le chemin des filets, son 3e but en 3 matchs pour l'internationale malienne arrivée de Turquie en octobre dernier et liée au club jusqu'en juin 2021. Si les Sojaldiciennes ont eu le ballon, elles n'ont pas aussi dangereuses que leurs adversaires. Redoutables en contre, Munich a ainsi sauvé plusieurs fois son équipe (Traoré 16e, Traoré et Daoudi 23e, Traoré 56e) avant de devoir s'incliner à un quart d'heure de la fin par cette même Traoré lancée par Oparanozie (0-1, 75'). Car pour Soyaux, en dehors d'une frappe en angle fermé de Bourgouin (39e) ou une frappe en pivot de Dumont (70e) a dû attendre les entrées de Cazeau et Lahmari pour se montrer dangereux mais sans succès alors que Guingamp était proche du break en touchant le montant (87e). Soyaux doit se replonger sur le championnat, pendant que Guingamp continue sa belle saison.

ASJ Soyaux (D1) - EA Guingamp (D1) : 0-1 (0-0), samedi (14h30)
Angoulême (Stade Camille Lebon) - 469 spectateurs
Arbitre : Camille Soriano

0-1 Aïssata TRAORE 75' (Action côté gauche avec Hoarau qui joue sur Ngock Yango qui trouve Oparanozie. Cette dernière glisse le ballon en profondeur pour Traoré qui part dans le dos de Cissoko et M'Bassidje et vient tromper Munich d'une frappe du droit de 10 m à mi-hauteur)

Avertissements : Tandia 36', Collin 43', Cambot 84' ; Ngock Yango 78', Hoarau 82'

Soyaux : Munich ; Cissoko, Collin, M'Bassidjé, Boudaud ; Tandia (cap.), Da Costa (Couturier 81') ; Dumont (Lahmari 72'), Pingeon (Cazeau 66'), Bourgouin ; Cambot.
Banc : Bottega (G), Rougé, Couturier, Lahmari, Cazeau
Guingamp : Fauvel ; Mansuy, Gevitz (cap.), Hudson, Hoarau ; Daoudi, Ngock Yango ; Fleury (Peniguel 88'), Le Mouël (Palis 72'), Traoré ; Oparanozie
Banc : Durand (G), Robert, Peniguel, Tyryshkina, Palis

Lyon au petit trot

Marozsan, au centre, a amené son équipe vers la victoire (photo Damien LG/OL)
Marozsan, au centre, a amené son équipe vers la victoire (photo Damien LG/OL)
Dans une semaine marquée par la blessure d'Hegerberg, toujours sans Le Sommer et avec Mbock ménagé, l'OL a assuré l'essentiel en se qualifiant sur le difficile terrain de Thonon-Evian. Certes l'OL a apparu sérieux et concentré, a dominé les débats mais les conditions difficiles n'ont pas permis d'assurer plus aisément une qualification. Dans le but des Savoyardes, l'Américaine Saunders a réalisé une première parade devant une reprise de Cayman (8e). Elle ne pouvait rien lorsque le centre de Marozsan depuis la droite se transformait en but avec la complicité du poteau et de la nuque de Blais (0-1, 17'). C'est encore l'Allemande qui portait le danger d'une frappe enroulée du droit de 20 m sur la barre (28e). Bacha se montrait ensuite dangereuse sur coup franc (32e) mais c'est la capitaine Renard, étrangement seule, qui rassurait ses partenaires avant la pause en plaçant une tête sur coup franc de Marozsan (0-2, 44'). En seconde période, une nouvelle tête de Renard sur un corner de Marozsan était sauvé sur la ligne par Palma (68e). Une frappe tendue de Cascarino prenait le chemin de la lucarne mais Saunders était encore à la parade (76e). Dans les derniers instants, Cascarino obligeait un penalty et voulait se faire justice mais Saunders repoussait la tentative (90+1e).

Thonon-Evian GG (D2) - O. Lyon (D1) : 0-2 (0-2), samedi (14h15, OLTV et Eurosport 360)
Thonon-les-Bains (Stade Joseph Moynat) - 2 568 spectateurs
Arbitre : Savina Elbour

0-1 Dzsenifer MAROZSAN 17' (Marozsan côté droit près du point de corner délivre un centre qui retombe dans la lucarne opposée, le ballon heurte le montant et la nuque de Blais avant de faire trembler les filets)
0-2 Wendie RENARD 44' (Coup franc de Marozsan à 25 m côté droit qui arrive sur Renard esseulée au second poteau à 7 m qui ajuste une tête croisée sur la gauche de la gardienne)

NB. Penalty de Cascarino arrêté par Saunders (90+1') après une faute de Palma qui l'avait déséquilibrée à gauche dans la surface.

Avertissements : Jbarah 22', Khelif 29', Jung 43', Messomo 82' ; Greenwood 81'
Thonon-Evian : Saunders ; Palma, Gimenez, Saïd (El Mahssini 79'), Fayolle (cap.) ; Khelif (Amprimo 85'), Jung, Mills ; Blais, Jbarah (Messomo 72'), Ndolo Ewele
Banc : Vandesaevel (G), Messomo, Raphin, El Mahssini, Amprimo
Lyon : Weiss ; Bronze, Renard (cap.), Greenwood, Bacha ; Kumagai (Majri 46'), Henry ; Cayman, Marozsan (Silva 72'), Cascarino ; Parris (van de Sanden 46')
Banc : Bouhaddi (G), van de Sanden, Majri, Silva, Mbock

Le PSG sans douter

Les Parisiennes n'ont pas laissé espérer les Ruthénoises en passant quatre buts à la défense aveyronnaise dans les vingt premières minutes. Une première fois, Baltimore débordait à gauche et trouvait au second poteau la tête de Katoto (0-1, 9'). Deux minutes après, un coup franc lointain de Khelifi relâché par Arpin allait finalement profiter à Boussaha (0-2, 11'). Touchée sur l'action, la gardienne des Rafettes n'allait pas finir la rencontre mais encaissait deux autres buts tout d'abord sur un corner de Boussaha coupé au premier poteau par Katoto (0-3, 15') puis lorsque Saevik bien servie par Khelifi se déjouait de la gardienne pour conclure dans le but vide (0-4, 18'). La première frappe des locales revenait à Saltel (27e). Plus libérées, les joueuses de Mathieu Rufié essayaient de se relever et à l'image de la reprise de Guellati qui obligeait Kiedrzynek à une parade (56e), la réaction était réussie. Mais le PSG finissait mieux. Après une frappe sur l'arête du but (71e), le cinquième était réussi par Boussaha après un bon travail de Diani (0-5, 83'). Un troisième doublé dans ce match était réussi par Saevik qui réussit un bon appel dans l'axe et héritait d'une passe parfaitement dosée de Geyoro pour conclure (0-6, 86'). Le PSG continue sa dynamique offensive entamée en janvier avec 31 buts inscrits en 4 matchs.

Rodez AF (D2) - PSG (D1) : 0-6 (0-4), samedi (14h15, Eurosport 2) -
Rodez (Stade Paul Lignon) - 1 178 spectateurs
Arbitre : Maïka Vanderstichel

0-1 Marie-Antoinette KATOTO 9' (Baltimore sur la gauche déborde et centre au second poteau pour la reprise de la tête de Katoto à l'angle des 5,5 m qui place le ballon au ras du poteau gauche)
0-2 Lina BOUSSAHA 11' (Coup franc à plus de 30 m dans l'axe de Khelifi frappé direct avec plusieurs rebonds, Arpin ne peut se saisir du ballon, le relâche. Katoto arrive pour reprendre, le ballon est repoussé par Arpin mais Boussaha est ensuite la plus prompte pour conclure du plat du pied droit à 3 m)
0-3 Marie-Antoinette KATOTO 15' (Corner de Boussaha côté gauche repris de la tête à 5m au premier poteau à 10 m par Katoto qui le place au ras du montant)
0-4 Karina SAEVIK 18' (Khelifi à gauche au milieu de terrain renverse le jeu vers la droite, Guitard dans l'axe est trop juste, et le ballon arrive à Saevik sur la droite qui bénéficie d'un contre favorable face à la gardienne et marque du droit de 10 m dans le but vide)
0-5 Lina BOUSSAHA 83' (Glas à droite centre pour Diani au second poteau qui place une tête repoussée par Arpin. Diani se relève et remet dans l'axe sur Boussaha qui reprend de volée du droit à 6 m sur la gauche de la gardienne)
0-6 Karina SAEVIK 86' (Khelifi sert dans l'axe Geyoro qui glisse au sol dans l'axe à Saevik qui a fait un appel dans l'intervalle et finit en croisant sa frappe du plat du pied gauche à 11 m)

Avertissement : Davy 51'

Rodez : Arpin (Libourel 20') ; Guitard, Bogi, Guellati, Bornes ; Pau (Bueno 63'), Saltel ; Banuta (cap.), Cance, Austry ; Davy (Carcenac 77')
Banc : Libourel (G), Carcenac, Grocq, Bueno, Chayreron
PSG : Kiedrzynek ; Glas, Paredes (cap.) (Dudek 60'), Cook, Morroni (Geyoro 75') ; Luana ; Saevik, Boussaha, Khelifi, Baltimore ; Katoto (Diani 60')
Banc : Endler (G), Dudek, Geyoro, Périsset, Diani

Montpellier facile à domicile

Triplé pour Gauvin (photo MHSC)
Triplé pour Gauvin (photo MHSC)
Si le duel opposait deux formations de D1, la rencontre des Héraultaises face à la lanterne rouge du championnat a nettement tourné en faveur des hôtes. Metz se retrouvait rapidement pressé et en difficulté, et sur une passe de Toletti, vers Karchaoui, la capitaine du jour marquait à nouveau avec un 3e but en 3 matchs (1-0, 24'). Montpellier se faisait une frayeur avec Gordon et Delabre coup sur coup dangereuses devant Perrault (31e). Gauvin entamait avant la pause six minutes de folie en concluant tout d'abord une action collective avant de reprendre de la tête un centre de Le Bihan et un coup franc de Puntigam (4-0, 45+1'). En seconde période, Banusic signait son entrée par son premier but avec le MHSC (5-0, 53'). Metz sauvait l'honneur avec la complicité de Lakrar (5-1, 69'). Le dernier mot restait à Léger et Le Bihan pour un large succès (7-1).

Division 1 entre eux
Montpellier HSC (D1) - FC Metz (D1) : 7-1 (4-0), samedi (15h00)
Montpellier (Stade Bernard Gasset 7 - Terrain Mama Ouattara) - 176 spectateurs
Arbitre : Solenne Bartnik

1-0 Sakina KARCHAOUI 24' (Passe latérale de Toletti vers Karchaoui qui remporte son face-à-face)
2-0 Valérie GAUVIN 39' (Mouvement collectif conclu par Gauvin)
3-0 Valérie GAUVIN 44' (Centre de Le Bihan repris d'une tête décroisée par Gauvin)
4-0 Valérie GAUVIN 45+1' (Coup franc de Puntigam repris de la tête par Gauvin)
5-0 Marija BANUSIC 53'
5-1 Maëlle LAKRAR 69' c.s.c.
6-1 Marie-Charlotte LEGER 80'
7-1 Clarisse LE BIHAN 82'

Avertissements : Belloumou 64' ; Levasseur 20', Gavory 55'

Montpellier : Perrault ; Romanelli, Nicoli, Lakrar, Belloumou ; Le Bihan, Toletti, Puntigam (Banusic 52'), Karchaoui (cap.) (Champagnac 64') ; Petermann, Gauvin (Léger 64')
Banc : Esnault (G), Léger, Banusic, Saviana, Champagnac
Metz : Lerond ; Gordon, Pasquereau, Godart (cap.), Mayi Kith ; Fercocq (Pierre-Louis 80') ,Bigot (Sarpong 58') ; Rougemont, Levasseur, Gavory (Kaya 66') ; Delabre
Banc : Kaya, Belkhiter, Pierre-Louis, Sarpong, Rigaud

Dimanche 2 Février 2020
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :