Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France (16èmes de finale) - CAEN n'a rien lâché face à ORVAULT

Si ce sont les Orvaltaises, pensionnaires de D2, qui se sont qualifiées, les joueuses de l'Avant Garde Caennaise (DH) n'ont jamais lâché et sont revenues à une longueur de leurs adversaires dans les arrêts de jeu.



Ophélie Favreau et Orvault ont fait la différence en premier (photo LFBN)
Ophélie Favreau et Orvault ont fait la différence en premier (photo LFBN)
Les Orvaltaises se méfiaient de leurs adversaires caennaises, leader du championnat bas-normand. Elles prenaient donc les choses en main et ouvraient le score grâce à Christelle De Monti De Rezé d'une frappe lointaine en lucarne (0-1, 31').
Pour sa première titularisation, elle signait même un doublé huit minutes plus tard en reprenant un centre. En seconde période, les Orvaltaises se donnaient encore plus d'air grâce à Nolwenn Bredrel.
Un but décisif car les locales se réveillaient. Margaux Huaume-Danet transformait un coup franc avant qu'Aline Chatel ne mette une superbe frappe de l'extérieur de la surface. Un réveil trop tardif mais une belle fête du foot.

REACTIONS

Philippe Serre (Entraîneur Orvault SF) :
"Je ne suis pas surpris de la prestation des Caennaises car on s'était renseigné. On savait que cette équipe avait vraiment de la qualité, athlétiquement mais également techniquement. On devait rester extrêmement vigilent. Au vu du petit terrain, ça m'inquiétait encore plus, car les transferts vers l'avant étaient très rapides. On notera un courage et un état d'esprit, le cheminement du score le prouve. Ce n'est jamais, jamais, jamais terminé… Elles ont été très impressionnantes. En tout cas, c'est extrêmement sain, comme l'environnement du club, on a été accueilli comme des papes. C'était top. Félicitations à tout le monde, aux filles sur le terrain, parce qu'elles n'ont vraiment rien lâché jusqu'à la dernière seconde ! ».

Vincent Hié (Entraîneur AG Caen) :
"La déception est là, les filles n'aiment pas perdre mais je suis très fier de mes joueuses. Là, on est tombés sur plus fort que nous, la différence de niveau existait vraiment cette fois. On prend trois buts dans des situations qu'habituellement on peut gérer… et du coup, on le paie cash ! Maintenant le parcours que nous avons fait est très beau et très intéressant. Il va nous servir, car la configuration est la même que pour un objectif de montée en D2, les contacts, savoir garder le ballon quand il le faut, gérer ses courses, son état de fatigue, etc… il faudra s'en souvenir pour la suite. Autant la première mi-temps, on a subi, problème de placement, manque de confiance… mais on fait une deuxième mi-temps où on est à notre place. Très encourageante ! On a compensé par l'envie, la volonté d'aller marquer un but. Quand on a vu qu'on pouvait en marquer un, on s'est dit tient, on peut être dangereux. Le second but, est une belle initiative, c'est une belle récompense finalement. On va continuer à travailler. Il faut encore produire des efforts pour aspirer au niveau d'Orvault, en D2".
Source : LFBN

LA FICHE

Coupe de France - 16èmes de finale
CAEN AG (DH) - ORVAULT SF (D2) : 2-3 (0-2)
Spectateurs : 400
Arbitre : Karine Lasalle
Buts pour Caen : Huaume-Danet 68', Chatel 90+2'
Buts pour Orvault : De Monti De Reze 31', 39', Bredrel 60'


Caen : Ferey, Chatel, Tison, Piotrowski (cap), Bastard, Malherbe, Huaume-Danet, Leroy, Gaudry, Hureau, Laporte. Entr.: Vincent Hié
Banc : Laville-Argis, Jouenne, Piazza, Douet, Lepoittevin
Orvault : Androuet, Bigand, Bredrel, Orillard, Dupont, De Monti De Rezé, Favreau (cap.), Menard, Fermier, Landais, Kaboré. Entr.: Philippe Serre
Banc : Conan, Veillon

L'Avant Garde Caennaise
L'Avant Garde Caennaise

Mardi 27 Janvier 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :