Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France (32èmes de finale) - L'AG CAEN, l'ESAP METZ, CLERMONT et GONFREVILLE s'offrent un tour de plus

Pensionnaires de DH, les formations de Caen, ESAP Metz, Clermont et Gonfreville attendent désormais le tirage. Mention spéciale à Caen, tombeur d'Amiens (D2).



Les Caennaises laissent exploser leur joie (photo facebook)
Les Caennaises laissent exploser leur joie (photo facebook)
Les Caennaises ont assuré le spectacle à domicile et ont décroché leur ticket à l'issue de la séance de tirs au but. Jouant libérées, les Caennaises prenaient les choses en main et Gaudry marquait après seulement dix minutes bien lancée en profondeur. La gardienne Moitrel ne pouvait que constater les dégâts. Mais l'Avant Garde Caennaise manquant de faire le break notamment par Laporte, Amiens ne baissait pas les armes et Ternisien trouvait la transversale (45e). Cette dernière réussissait à égaliser sur un coup franc trompant Ferey.
Mais Laporte accrochée dans la surface offrait l'occasion à Gaudry de redonner l'avantage six minutes plus tard. Une nouvelle fois, Caen dominait et voyait Amiens réduit à dix après l'exclusion de Ternisien. Dans un sursaut, Amiens égalisait par Séret offrant la séance de tirs au but en conclusion de cette rencontre.
Ferey sortait trois tentatives amiénoises, et c'est Huaumé qui transformait le sixième tir décisif pour la plus grande joie de Vincent Kata Hié "tellement fier des joueuses". Les Caennaises attendent désormais avec hâte le tirage au sort ce jeudi midi.

GONFREVILLE en deux minutes !

Pour la troisième fois en quatre ans, Gonfreville va disputer les 16es de finale de la Coupe de France. Mais face à Gravelines, cette partie équilibrée aura tardée à se débloquer. La première période n'avait guère produit de spectacle et le score vierge n'en était que plus logique. Un faux rythme qui allait évoluer au retour des vestiaires.
La coach gonfrevillaise Sylvaine Lair voyait sone équipe se montrer plus pressantes. Les premières occasions survenaient après l'heure de jeu et la cible était progressivement ajustée. Lancée par Morel, Frebourg déboulait sur son côté avant d’adresser un centre-tir qui lobait Boucher et se logeait dans le petit filet opposé (1-0, 73'). Deux minutes plus tard, Frébourg, encore elle, lançait un nouveau raid sur son aile et servait Swiatek. La meneuse de jeu ajustait la portière adverse depuis l’entrée de la surface d'une frappe à ras de terre (2-0, 75').
L'ESMGO tenait son billet et Sylvaine Lair pouvait conclure : "Ça a été très laborieux. On a tendance à se mettre à la hauteur de l’adversaire. On a été bougées dans l’impact physique, on n’a pas montré ce qu’on était capables de faire sauf durant 20 minutes en seconde période. On est qualifiées, c’est le principal."

L'ESAP METZ, le deuxième club messin

Le duel entre l'ESAP Metz et Saint-Quentin aura été très disputé et s'est joué sur des détails. Le but de la victoire inscrit en fin de rencontre par Meriem Barina sur un coup franc joué rapidement alors que les Saint-Quentinoises discutaient avec l'arbitre a apporté de la confusion. La première période avait été équilibrée, les Messines ouvraient le score avant la pause par Mélissa Samri.
Mais Saint-Quentin égalisait très rapidement par Lucie Basseville. L'ESAP Metz se montrait plus offensif, alors que Saint-Quentin laissait l'initiative aux locales pour rester bien organiser en défense jusqu'à cette fatidique action. L'ESAP Metz jouera les 16es de finale tout comme le voisin du FC Metz.

CLERMONT prolonge le rêve

Clermont Foot 63 était opposé à Hirtzbach, un adversaire évoluant au même niveau (DH Alsace).
Après plusieurs occasions franches et une réelle agressivité dans le jeu lors des vingts premières minutes, comme au précédent tour c'est Thebault qui ouvrait le score pour les Clermontoises après avoir buté sur la gardienne puis sur le poteau (1-0, 31'). Dans la foulée Charrade effaçait deux adversaires dans la surface avant de frapper en force dans un angle fermé (2-0, 34').
Les Alsaciennes profitaient d'une erreur de la défense locale et de l'aisance technique de Metin pour revenir dans la partie juste avant la mi-temps (2-1, 38'). Concernées et appliquées à la sortie des vestiaires, les jaunes et noirs maitrisaient de plus en plus la rencontre en prenant le jeu à leur compte. C'est sur l'un des nombreux corners du match que Lombart aggravait le score en faveur du Clermont Foot 63 (3-1, 64'). Klughertz, très en vue tout au long de la rencontre, sublimait le match d'une magnifique frappe des trente mètres (4-1, 87').
>> LE RESUME VIDEO

Mercredi 7 Janvier 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :