Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France (32èmes de finale) - Retour sur les rencontres des D2 (partie 1)

Outre ceux qui rencontraient des D1, des clubs de D2 étaient opposée à des D2 et des DH. Les fortunes ont été bien diverses. Tour d'horizon.



Après Toulouse, Blanquefort s'est offert le "scalp" de La Roche (photo DR)
Après Toulouse, Blanquefort s'est offert le "scalp" de La Roche (photo DR)
Les joueuses de Blanquefort (3e du groupe B) ont réussi une belle performance en sortant La Roche (2e du groupe B) dimanche. Une victoire acquise sur le score de 3 buts à 1 signe aussi d'une volonté comme le témoignait les entraîneurs après le match. "Nous avions plus envie que La Roche. Cela se joue à pas grand-chose, la différence s'est faite sur ce point" indiquait Stéphane Renon, le coach girondin.
Les Vendéennes ont affiché de bonnes intentions durant les vingt premières minutes trouvant même le poteau par Peslerbe. Mais Blanquefort allait progressivement sortir et trouver les espaces. Si à la pause, le score était vierge, dès le retour des vestiaires, Montegut profitait d'une erreur de relance de Noblot. Un quart d'heure plus tard, Sumo faisait le break. La Roche pouvait encore espérer lors de la réduction de l'écart par Nakkach (73e) mais un contre de Lubin en fin de match anéantissait tous les espoirs vendéens.

Le derby pour l'OM

Véritable derby entre les deux équipes marseillaises qui avaient livré un match très animé début décembre (2-2), en championnat, le deuxième match a aussi offert du spectacle. Le FA Marseille Féminin ouvrait la marque dès la 5’ par l’omniprésente Manzi. Une bonne entame pour les filles de Sophie Sillère, mais qui n’a pas toujours trouvé de suite, face à un adversaire de qualité.
Les Olympiennes se sont en effet vite ressaisies, égalisant par Rubio dès le quart d’heure de jeu. Les Olympiennes prenaint rapidement les devants par Pelloux. Un score que les protégées de Christophe Parra conserveront jusqu’au terme du match.
>> LES REACTIONS
>> LE RESUME VIDEO SUR OM.NET

A dix, Templemars tient le résultat

Les joueuses de Jérémie Descamps ont réussi une belle performance en sortant Compiègne après avoir évolué durant près d'une heure à dix contre onze. Ouvrant le score sur leur première véritable occasion après un débordement de Dolignon côté droit, le ballon était renvoyé par le poteau. Sailly en profitait pour ouvrir le score (1-0, 26'). Manquant le break sur un coup franc de Bauduin, la situation se compliquait pour les locales avec l'exclusion de la gardienne Damman pour une faute sur Das Neves. Carton rouge et penalty.
L'ancienne Arrageoise Gracial quittait l'attaque pour le poste de gardienne. Un poste où elle avait déjà dépanné avec son ancien club. Compiègne ne profitait pas de cette avantage et se heurtait même à plusieurs reprises à la néo-gardienne, et se mettait en difficulté en contre-attaque. Le score n'évoluait pas, le mental templemarois a fait la différence.
>> LE RESUME VIDEO ET REACTIONS SUR FOOTAMATEUR62

Yzeure tranquille, Hénin-Beaumont et Bischheim gèrent

Les Vésuliennes auraient bien aimé bousculer la hiérarchie mais la marche était trop haute face à Yzeure, leader de D2. Les Yzeuriennes n'ont d'ailleurs pas tardé à le montrer avec trois buts dans le premier quart d'heure. La gardienne locale repoussait une première tentative de Yango mais Blais reprenait (0-1, 4').
Un coup franc direct de Pognat puis un lob de Yango avaient déjà ôté tout suspense. Gueheo enfonçait le clou en solo avant de rester muet durant quarante minutes et un penalty transformé par Pognat. Les remplaçantes Troncin et Kissane y allaient de leur but en toute de fin de match pour la satisfaction de Gregory Mleko, l'entraîneur d'Yzeure : "Les filles ont fait le job en se mettant très vite à l'abri. Un match sérieux qui aura permis aux joueuses offensives de renouer avec l'efficacité. L'inefficacité offensive est un de nos péchés mignons en championnat, c'est donc bien d'avoir inscrit sept buts..."
Son homologue David Tamisier n'avait pas de regrets : "Yzeure nous était supérieur dans tous les domaines. J'ai un groupe jeune en phase d'apprentissage" et qui vise désormais le championnat Interligues.
Hénin s'est imposé 4-0 assurant l'essentiel à Changé mais pourtant il y avait de la déception pour Yannick Ansart concernant la prestation de l'équipe. "Nous avons manqué de justesse techniques dans la construction mais aussi d'agressivité. Pour une reprise, même si Changé nous a posé pas mal de problèmes".
Marquant rapidement par Elodie Branquart puis Camille Lewandoski, les Héninoises n'avaient plus trop de doute mais ce n'est qu'après l'heure de jeu que le score était alourdi par Elodie Branquart puis sur un penalty de Charlotte Blanchard. Une évolution du score que regrettait Anthony Besnard, l'entraîneur de Changé : "Je regrette les deux premiers buts encaissés sur coups de pied arrêtés et surtout beaucoup trop tôt".
Bischheim continue aussi son chemin dans cette Coupe de France. Clave sur un centre de Camus marquait à la 22e minute, logiquement au regard des quatre occasions obtenues auparavant. Mais Metz Plantières, tombeur de Musau au tour précédent réagissait dans la foulée. Cependant Camus accentuait l'avance du Mars Bischheim sur un bel enchaînement contrôle-frappe. A la reprise, Wioland du plat du pied marquait le troisième but, le dernier revenant à Moretto sur un lob en toute fin de match (0-4, 88').

Mercredi 7 Janvier 2015
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :