Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - BORDEAUX - PSG, un duel d'ambitieux

D'un côté une formation de Bordeaux qui s'installe au fil des saisons dans le haut de tableau, de l'autre, le PSG qui reste toujours dans l'ombre de l'OL. Cette demi-finale offre l'occasion à l'une des deux formations de s'offrir une finale et d'espérer un trophée.



Eve Périsset retrouvera son ancien club (photo FCGB)
Eve Périsset retrouvera son ancien club (photo FCGB)
La méfiance est de mise de part et d'autres pour ce duel indécis qui ouvrirait les portes de la finale. D'un côté, la formation girondine qui a étoffé son effectif avec des ambitions de s'installer dans le trio de tête pour viser l'Europe. Mais pour le moment, la capitaine Charlotte Bilbault fait abstraction de cela : "Focus sur la demi-finale" et de rappeler que la finale était une ambition en début de saison : "On va essayer de faire ce qui était prévu... pourquoi pas la finale !"

Après quatre semaines de préparation, Bordeaux s'apprête à recevoir le PSG à Libourne devant 1 900 spectateurs. Leur entraîneur Pedro Martinez Losa insiste aussi sur cette occasion : "C'est une opportunité unique pour le club, pour sa section féminine". D'autant qu'au cours de leur parcours, les Bordelaises se sont qualifiées à trois reprises à l'extérieur et aux tirs au but sortant notamment deux D1 (Paris FC et Montpellier) et une D2 (Montauban). A Montpellier, en quart, Sarr avait été la vedette avec son triplé dont deux buts en deux minutes (78e, 80e) pour offrir les tirs au but. A l'exception des recrues ayant déjà pris part à la compétition avec un autre club (Cardia, Dufour, Palis), Martinez Losa disposera de son effectif dont Périsset, la recrue parisienne qui n'avait pas joué les matchs avec son ancien club.

Echouafni : "Du 50-50"

Victorieux il y a deux ans, le PSG va devoir passer l'obstacle bordelais avant de pouvoir rallier Auxerre. Après quatre mois et demi sans match officiel, les Parisiennes sont dans l'incertitude même si cette longue interruption a été profitable pour récupérer tout son effectif ou presque. Däbritz en phase de reprise ne devrait pas y participer au contraire de Bruun dans un secteur offensif où les joueuses sont nombreuses. Cependant par rapport à Bordeaux qui n'a joué qu'une opposition face aux U17 du club (1-1), le PSG a remporté ses trois matchs contre Twente (4-2) et le Paris FC (4-1 et 2-0). Echouafni se montre cependant prudent : "On n'est certainement pas favoris contre Bordeaux. Il y a beaucoup d'incertitudes. On a réussi à faire trois matches, donc les filles sont prêtes, physiquement, psychologiquement. On va être attendus, Bordeaux aura à coeur de se qualifier, ce sera du 50-50." Les Parisiennes restent malgré tout sur une victoire 3-0 contre cet adversaire en championnat. En Coupe de France, le PSG a sorti en déplacement trois adversaires de niveau inférieur avec Mazères (R1, 9-0), Rodez (D2, 6-0) et Arras (D2, 3-1).

LES GROUPES POSSIBLES

BORDEAUX
G : 1-Moorhouse, 30-Bruneau
D : 3-Thibaud, 4-Gilles, 5-Cascarino, 13-Linari, 17-Périsset, 22-Chatelin, 24-Péréa, 23-Lardez
M : 6-Bilbault, 7-Karchouni, 10-Lavogez, 14-Jaurena, 15-Garbino, 19-Istillart
A : 7-Snoeijs, 9-Shaw, 11-Sarr

Non qualifiées : Cardia, Dufour, Palis (Coupe de France disputée avec un autre club au cours de la saison)

PSG
G : 16-Endler, 1-Voll
D : 4-Dudek, 12-Lawrence, 14-Paredes, 20-Morroni
M : 6-Luana, 8-Geyoro, 21-Baltimore, 24-Formiga, 27-Khelifi, 18-Fazer
A : 9-Katoto, 10-Nadim, 11-Diani, 15-Saevik, 22-Bruun, 23-Huitema, 7-Bachmann

En phase de reprise : Däbritz
Non qualifiée : Simon (Coupe de France disputée avec un autre club au cours de la saison)

LE MATCH

Demi-finale
FC GIRONDINS DE BORDEAUX - PARIS SAINT-GERMAIN FC
Dimanche 2 août 2020 - 20h30
Libourne (Stade Jean-Antoine Moueix)
Configuration limitée à 1 900 places (complet)

En direct sur Eurosport 2

Dimanche 2 Août 2020
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :