Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France (Demies) - Des maillots verts face aux ténors de la D1

Les deux demi-finales tirées au sort laissent envisager les qualifications de Lyon et du PSG pour la finale. Mais évoluant en maillot vert, les outsiders que sont Hénin-Beaumont et Saint-Etienne voudront bien figurer.



Hénin-Beaumont a fêté sa qualification face à Soyaux il y a un mois (photo Hénin-Beaumont)
Hénin-Beaumont a fêté sa qualification face à Soyaux il y a un mois (photo Hénin-Beaumont)
Un nul, une victoire et une défaite, le bilan du PSG sur ces deux dernières rencontres en D1 a laissé des traces. Accrochée par Guingamp (3-3), après avoir connu aussi un revers à Marseille (0-2), l'équipe de Patrice Lair espère éviter le piège de l'élimination alors que l'équipe parisienne est encore sur les trois tableaux.
La belle soirée de la qualification face au Bayern Munich (4-0) est passée, le PSG a perdu sa deuxième place au classement au profit des Montpelliéraines. La place de la Ligue des Champions s'est peut-être bien envolée ce jour-là. Patrice Lair reconnait avoir peut-être voulu trop gérer son effectif entre les matchs internationaux et les échéances à venir : "C’est de ma faute. J’ai voulu faire plaisir à des joueuses qui n’ont pas le niveau pour jouer au PSG et à qui j’avais dit cette semaine que je n’allais pas les garder (ex : Lahmari). Pour d’autres, je voulais les protéger car je ne voulais pas qu’elles se blessent au vue des sélections et des matches importants qui nous attendent !". L'entraîneur parisien devra cependant se passer de Cruz, suspendue. Avec cette demi-finale de Coupe de France, le PSG peut encore glaner un trophée.

Saint-Etienne cherche le déclic

L'adversaire stéphanois n'est pas au mieux avec sept matchs en D1 sans but marqué dont six défaites. Le maintien n'est pas encore assuré mais avec la Coupe, les Vertes savent retrouver des couleurs. Tombeur de Montpellier au tour précédent grâce à un but de Lavaud (1-0), les Stéphanoises avaient su afficher des valeurs de solidarité. Il ne faudra pas sous-estimer son adversaire et Guingamp a été une piqûre de rappel pour le PSG. Sans Garbino côté stéphanois (blessée), mais avec le retour de sélection de Chavas, Hervé Didier espère un déclic : "Nous sommes en deçà de nos capacités et nos résultats ne sont pas bons. Le groupe est manque de confiance et ça se ressent. Il faut que l’on se persuade de nos qualités. Quand je regarde nos résultats, je me dis que ce n’est pas nous, ce n’est pas notre équipe du début de saison, celle qui montrait beaucoup de bonnes choses dans ses matches. Paris peut-être un déclic, un match à part où l’on n’a rien à perdre et tout à gagner." En effet, les Stéphanoises qui ont déjà inscrit le nom de l'ASSE une fois au palmarès du Challenge de France ne partiront pas favorites.

Hénin-Beaumont retombé dans l'anonymat régional, de nouveau à la lumière

La Présidente d'Hénin-Beaumont ne pouvait rêver meilleur cadeau d'anniversaire. Trois jours en effet après l'avoir fêté, l'équipe phare de son club s'apprête à recevoir le champion d'Europe lyonnais. Un adversaire qui a de quoi fait trembler. Mais certaines Lyonnaises se souviennent peut-être d'une lointaine rencontre qui avait marqué l'histoire de l'OL. Renard, Petit, Kaci et Thomis étaient du déplacement en novembre 2009 en championnat. Ce jour-là, contre toute attente, Hénin-Beaumont mettait fin à une série de 3 ans et 2 mois sans défaite de Lyon en championnat en s'imposant 3-1 grâce notamment à deux penalties ! Dans le camp héninois, aucune des joueuses de l'équipe actuelle qui avait gagné ce match n'est encore dans l'effectif du club. Un club qui est passé par les affres de la relégation mais surtout une dette abyssale qu'il a fallu combler pour ne pas disparaître. Club historique du championnat de France, la gestion héninoise d'une certaine période a laissé des dettes. La présidente et mère de la gardienne de l'équipe première, Dorothée Degor, a réussi à remettre à plat avec l'aide de parents de joueuses les finances du club en moins de 3 ans. Désormais c'est sur le plan sportif que le club veut à nouveau briller. Ce beau parcours en Coupe de France marqué par l'élimination de Soyaux au tour précédent (1-0) ne doit cependant pas masquer l'objectif premier qui est la remontée en D2. Actuellement deuxième du championnat interrégional, Hénin-Beaumont compte deux matchs en retard et est maître de son destin pour tenter de passer Lillers au classement.

De son côté, l'entraîneur lyonnais Gérard Prêcheur pour ce déplacement devra gérer les nombreuses sollicitations qu'ont connu ces joueuses en sélection pour assurer une place en finale et préparer la demi-finale de Ligue des Champions face à Manchester City.

Demi-finales

Hénin-Beaumont - Lyon : 15h00, à Hénin-Beaumont (Stade Octave Birembaut)
Arbitre : Jennifer Maubacq

PSG - Saint-Etienne : 15h00, à Saint-Germain en Laye (Stade Georges Lefèvre)
Arbitre : Florence Guillemin

Dimanche 16 Avril 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :