Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Infos avant la finale

Dernier rendez-vous de la saison, le PSG est opposé ce jeudi soir à Lyon en finale de la Coupe de France à Strasbourg (21h00, France 4 et Eurosport)



La der de Boulleau, sans Lair et voyage galère

Périsset et Boulleau (photo PSG)
Périsset et Boulleau (photo PSG)
Le PSG n'a pas connu une préparation des plus idéales pour cette finale de Coupe de France. Tout d'abord, Le Parisien a rapporté la mésaventure des Parisiennes pour rallier Strasbourg. Parties avec leur car du centre d'entraînement de Bougival, elles se sont retrouvées bloquées dans les embouteillages provoqués par la grève ce mercredi matin. Conséquence, elles ont manqué leur train pour Strasbourg, et ont du en prendre un autre après, pour finalement arriver à temps pour l'entraînement à la Meinau.

Ensuite, c'est son entraîneur que l'équipe parisienne s'est déplacée à Strasbourg. Patrice Lair qui vient de s'engager avec Niort (Ligue 2). Une absence justifiée par un arrêt médical que l'entraîneur a motivé au site lesfeminines.fr : "La fatigue. Je me suis fait opérer au mois de décembre. Je n’avais pas été là pour le match contre Rodez. On m’avait conseillé de me reposer. Je ne suis pas quelqu’un qui lâche. J’ai continué, continué, et là je suis très fatigué. Je suis allé voir mon chirurgien qui m’a conseillé de me reposer. Là c’était compliqué, je ne voudrais pas exploser surtout que je reprends l’entraînement dans trois semaines. On reprend le 18 Juin à Niort." C'est donc ses adjoints avec notamment Bernard Mendy et Toru Ota qui ont dirigé les dernières séances pour préparer le groupe. Une absence que Périsset écarte : "On essaye de ne pas y penser. On va être très solidaires entre nous pour faire un gros match et essayer de remporter cette finale"

Un groupe où Formiga qui s'est blessée dimanche dernier à Soyaux au pied droit va manquer. La capitaine habituelle de l'équipe, métronome, devrait être la seule absence de l'effectif : Endler, Kiedrzynek ; Périsset, Erika, Paredes, Lawrence, Dudek, Geyoro, Boulleau, Formiga ou Kergal, Boussaha, Diani, Diallo, Hermoso, Baltimore, Hegerberg, Katoto, Pekel.

Cette finale a été également été marquée par l'annonce de Laure Boulleau de mettre un terme à sa carrière de joueuse. La latérale du PSG qui a connu plusieurs pépins physiques ces dernières années espère bien finir sa carrière en beauté.

L'OL en mode record et derniers hommages

Décontraction pour Hegerberg et Le Sommer hier soir (photo RCSA)
Décontraction pour Hegerberg et Le Sommer hier soir (photo RCSA)
Camille Abily, Elodie Thomis et Corine Petit vont tirer leur dernière révérence ce soir au stade de la Meinau. Et cela pourrait être avec un nouveau triplé historique. La capitaine Wendie Renard attend avec impatience ce rendez-vous avant une petite escapade à Saint-Tropez pour fêter la fin de saison : "On a hâte de bien finir la saison. On a jusqu’à présent rempli tous nos objectifs. Il en reste un". L'opposition parisienne ne fait pas peur à la capitaine, cependant méfiante de l'entame de match : "On sait très bien que le PSG court après des titres depuis plusieurs années. On va tout faire pour entamer ce match du mieux possible, se donner les moyens de l’emporter et continuer à écrire l’histoire. C’est une finale".

Pour Reynald Pedros, il ne faut plus compter : "C'est le dernier match donc ça veut dire qu'on peut se lâcher, tout donner, encore plus...". La finale se jouera par contre sans Jessica Houara d'Hommeaux et Sarah Bouhaddi, toutes deux blessées. La première va devoir se faire opérer du genou après être sortie blessée dimanche dernier à Rodez, la seconde souffre d'une fracture du 5e métacarpe et a été opérée lundi. Elle doit désormais observer une période d’indisponibilité estimée entre 8 et 10 semaines. Peyraud-Magnin prendra sa place dans le but comme cela l'a été à quatre reprises en Coupe de France cette saison.

Pedros a emmené un groupe de 19 joueuses alors que 18 pourront figurer sur la feuille de match : Bruneau, Peyraud-Magnin ; Bacha, Bronze, Buchanan, Mbock, Renard, Petit ; Abily, Hamraoui, Henry, Kumagai, Majri, Marozsan ; Cascarino, Hegerberg, Laurent, Le Sommer, van de Sanden

Deux Hegerberg sur le terrain

Déjà opposées lors du match retour de championnat, les deux soeurs norvégiennes Ada et Andrine Hegerberg vont se retrouver adversaires ce jeudi. Mais pas de sentiment pour Ada : "Avec ma soeur Andrine, on aura chacune envie de gagner. On sera soeurs en dehors du terrain mais on ne se fera pas de cadeau pendant le match. En tout cas, je suis très contente qu'elle soit à Paris, ça me permet de plus profiter d'elle."


Jeudi 31 Mai 2018
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :