Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Jimmy MENDES (ATHIS MONS) : « Une juste récompense pour tout le monde »

Le coach parisien attend avec impatience le 32e de finale qui opposera son équipe de Promotion d'Honneur à l'équipe de D2 de Gravelines dimanche à 15 heures au stade Delaune.



L'équipe de Jimmy Mendes s'attend à une belle fête
L'équipe de Jimmy Mendes s'attend à une belle fête
Jimmy, dans quel état d'esprit votre groupe aborde t-il ce 32e de finale face à un adversaire comme Gravelines qui évolue en D2 ?
On est content parce qu'on est en 32es et que c'est la première fois qu'on atteint ce stade-là. Pour une équipe comme la nôtre, c'est pas mal. Après on est un peu craintif par rapport au match car ça va être compliqué, c'est une grosse équipe, on n'a pas trop d'expérience. Mais on ne prend pas ce match à la légère et on va tout faire pour que cela se passe bien.

Vous l'avez préparé différemment ?

Oui parce que ce n'est pas un match comme les autres. D'habitude, on a rendez-vous 1h30 avant le coup d'envoi, là on se réunit dès le matin tous ensemble. On va déjeuner le midi dans un hôtel à Viry-Chatillon où Juvisy a l'habitude de se réunir avant ses gros matches.

"On est parti de rien"

Vous allez le savourer ce match ?
Ça fait six ans qu'on existe et il y a quand même des gros clubs dans la région Parisienne et en Essonne. Oui, on va savourer car on est parti de loin, de rien. Certains pensaient qu'on n'allait pas durer qu'on fonçait droit dans le mur et on montre à tout le monde que ce n'est pas le cas et qu'en travaillant sérieusement, on peut avoir des résultats. même si les filles ne pas prédisposées pour avoir de tels résultats. C'est le travail des filles, du club qui payent aujourd'hui et c'est une juste récompense pour tout le monde.

C'est vraiment un grand moment dans l'histoire du club ?
Oui car c'est la première fois qu'une de nos équipes arrivent à ce niveau-là que ce soit féminin ou masculin. Tous les matches des équipes masculines du dimanche ont été reportées pour que tout le monde puisse venir au stade. Le coup d'envoi devrait d'ailleurs être donné par Clément Chantôme (joueur du PSG). On essaye de tout faire pour que ce soit une grande fête. Autour du club, c'est l'effervescence, on a eu beaucoup de contacts avec les médias et on n'a pas l'habitude de ça. On prépare une belle journée, une belle fête.

"Des 'heures à préparer des affiches puis à les placarder dans la ville"

Ca demande beaucoup de travail...
Oui, on a passé beaucoup d'heures à préparer des affiches puis à les placarder dans la ville. On a créé un événement facebook (http://www.facebook.com/events/178076818959632/), on a passé pas mal de temps dans les mairies pour voir ce que l'on pouvait faire. On a aussi vu avec la Fédération pour le lever de rideau (le lever de rideau opposera deux équipes U19 : Juvisy et Vendenheim). C'est pas mal de boulot et nous ne sommes pas habitué à ça car le niveau fédéral, c'est vraiment un autre monde. On est loin de ça mais on essaye de tout préparer pour bien recevoir Gravelines.

Sur quoi ça va se jouer selon vous ?
C'est surtout physiquement parce que même si techniquement il y a un gros écart entre la D2 et le niveau régional, je pense j'ai une assez bonne équipe pour rivaliser. J'ai d'anciennes joueuses qui ont joué à Juvisy et qui ont un niveau correct. Ce n'est pas le niveau technique qui me fait peur. C'est plutôt sur le plan physique. Gravelines s'entraîne tous les jours alors que nous n'avons que deux entraînements par semaine. C'est ce que je crains même si on s'est bien préparé.

Recueillis par Thibault Simonnet

Vendredi 27 Janvier 2012


Dans la même rubrique :