Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - L'USCCO Compiègne a douté face au FC WOIPPY

Habitués aux jolis parcours en coupe, le pensionnaire de DH lorrain du FC Woippy aura mis en difficulté la formation de l'USCCO Compiègne qui n'a obtenu sa qualification que lors de la séance de tirs au but.



Coupe de France - L'USCCO Compiègne a douté face au FC WOIPPY

Marine Morel et Katia De Grande avec le trio arbitral
Marine Morel et Katia De Grande avec le trio arbitral
À l’issue du match, du côté mosellan, les visages étaient marqués, les jambes lourdes. Les filles de Jean-François Morel ont retrouvé les vestiaires avec l’amère impression d’avoir manqué un exploit à leur portée. « Il y a beaucoup de regrets, confie Marine Morel, la capitaine du FC Woippy. On ne s’incline qu’aux pénaltys, mais ça nous laisse le sentiment d’une grosse défaite. » Pourtant, Marine Morel et ses coéquipières n’ont pas démérité face à Compiègne, qui évolue dans le haut de tableau de la division supérieure. D’entrée de match, les Lorraines prenaient même le jeu à leur compte, se créant les premières occasions de la rencontre. Leurs efforts étaient récompensés à la 34e minute : sur une passe de Morel, Elodie Martins, seule face à Riet, donnait l’avantage aux joueuses locales (1-0, 34'). En fin de première mi-temps, Marine Morel manquait même l’occasion d’aggraver le score sur coup-franc (44e).

Marine Morel lors de l'entrée des équipes
Marine Morel lors de l'entrée des équipes
Si, à la pause, Woippy avait toutes les raisons d’y croire, ses espoirs allaient rapidement être contredits en seconde période par le réveil des Picardes. Les joueuses de Palmira Silva trouvaient la faille à la 54e minute par l’intermédiaire de Chardente Saya Ndoulou, meilleure buteuse de la compétition de la Coupe de France féminine (depuis la phase fédérale). Les deux équipes se neutralisaient ensuite jusqu’au coup de sifflet final, avant de s’affronter aux tirs au but. Les tirs manqués de Martins stoppé par Riet, et de Pillot, sur la barre transversale, scellaient le sort du FC Woippy en Coupe de France.
« Je suis déçu car elles méritaient mieux », regrette Jean-François Morel, l’entraîneur des quasi héroïnes. « Arriver à ce niveau-là, c’est déjà un honneur », relativise la capitaine. Et Palmira Silva de conclure : « Cette équipe mérite de monter en D2. » Un hommage et une conviction, en guise de lots de consolation pour une équipe de Woippy effectivement prometteuse.
La. M.

La fiche de match

Dimanche 11 mars 2012 - 15h00
FC WOIPPY (DH) - USCCO COMPIEGNE (D2) : 1-1 (1-0) (tab 2-4)
Woippy (Stade du Pâtis)
Terrain gras - Temps frais
Spectateurs : 200
Arbitres : Frédérique Neusch assisté de Cédric Andrien et Raphaël Becker.
But pour Woippy : Elodie MARTINS 34'
But pour Compiègne : Chardente SAYA NDOULOU 54'

Avertissements : Marine Pillot 61', Elodie Martins 84' pour Woippy, Julie Dumoulin 40' pour Compiègne

Tirs au but : Martins (arrêté), Fernandes (0-1), Pillot (transversale), Catrin (0-2), Morel (1-2), De Grande (1-3), Voltzenlogel (2-3), Saya Ndoulou (2-4)

FC WOIPPY : 1-Leslie Ragasse ; 2-Océane Testard, 3-Séverine Dieudonné (13-Claire Voltzenlogel 75'), 4-Marine Pillot, 6-Marine Morel (cap.), 7-Julie Leidinger, 8-Gwenaëlle Maglott (5-Alexia Richards 54'), 9-Amandine Burlet (14-Hélène Lardenet 68'), 10-Elodie Martins, 11-Juliane Gathrat. Entr.: Jean-François Morel
USCCO COMPIEGNE : 1-Stacy Riet ; 2-Sandra Fernandes, 3-Amélie Pincemin, 4-Katia De Grande (cap.), 5-Mégane Macret, 6-Khadija Ben Haddou, 7-Emilie Le Goff, 8-Charlotte Levacher, 9-Chardente Saya Ndoulou, 10-Julie Dumoulin (13-Maïté Bitam 63'), 11-Marie Catrin. Entr.: Palmira Silva
Non utilisées : 12-Marion Kerbrat, 14-Palmira Silva

Coupe de France - L'USCCO Compiègne a douté face au FC WOIPPY

Coupe de France - L'USCCO Compiègne a douté face au FC WOIPPY

Lundi 12 Mars 2012
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :