Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Laure BOULLEAU (Paris Saint-Germain) : « Un gros bonus à ne pas laisser passer »

Le PSG, assuré d’une deuxième campagne européenne à l’issue de cette saison, a rempli son objectif principal. Mais il ne dira pas non à un sacre en Coupe de France. La dernière fois, c’était en 2010.



Laure Boulleau aimerait remporter une deuxième Coupe de France avec le PSG (Photo : Eric Baledent)
Laure Boulleau aimerait remporter une deuxième Coupe de France avec le PSG (Photo : Eric Baledent)
« On va avoir les dents comme ça ! » En voyant la vidéo du PSG (ci-dessous), on comprends la motivation des Parisiennes et de la latérale Laure Boulleau au moment d’aller défier l’OL, double vainqueur de la coupe de France.
Ce samedi à 20h55 dans l’antre de la MMArena, les filles de Farid Benstiti, deuxièmes du championnat et qualifiées pour la Ligue des Champions, ont déjà rempli leur objectif de la saison. La Coupe de France reste leur cerise sur le gâteau comme l’explique la latérale parisienne. « C'était très important pour nous de refaire une campagne européenne. La Coupe de France est une récompense, un gros bonus, mais ce n’est pas pour autant qu’on veut la laisser passer. J'ai eu la chance de remporter cette épreuve avec le PSG (5-0 contre Montpellier en 2010, ndlr) et ça reste l'un des plus beaux souvenirs de ma carrière car il s'agissait du premier trophée pour le club. »
La victoire arrachée à Gerland en championnat le 18 janvier dernier (1-0) a aussi fait du bien dans les têtes parisiennes qui ambitionnent de jouer - de nouveau - un vilain tour à leurs adversaires.

"Gérer les situations de crise dans nos trente mètres"

Après avoir fait tomber l'OL à Gerland, le PSG se verrait bien remettre ça à la MMArena ! (crédit : FFF)
Après avoir fait tomber l'OL à Gerland, le PSG se verrait bien remettre ça à la MMArena ! (crédit : FFF)
A l’époque, le PSG avait mis fin à une série hallucinante de quatre-vingt-sept matches sans défaite pour Lyon en championnat. « C’est vrai que cela nous place dans d’autres dispositions. Ce match nous a surtout permis de prendre conscience de notre potentiel, il nous a prouvé que nous pouvions rivaliser avec cette équipe de Lyon", souligne Sabrina Delannoy sur le site de la FFF.
"Maintenant, il faut aussi se servir des défaites que l’on a pu concéder dans la saison. On aborde ce match comme un véritable plus, en espérant que ce sera une belle fête". »
L’ancien coach de l’OL, Farid Benstiti connait parfaitement la machine rhodanienne pour l’avoir entraînée près de neuf ans. Et pour faire tomber de son piédestal l'ogre lyonnais, ce sera tout sauf évident : « Tactiquement, on va essayer d'empêcher l'OL de se procurer trop d'occasions, car ces filles ont de grosses qualités offensives. On devra gérer les situations de crise dans nos trente mètres pour éviter de prendre un but. Il faudra être solide et essayer de profiter des petites faiblesses de cette équipe pour la contrer. » Et d’ajouter : «On dit souvent ça mais c’est parce que c’est la vérité. Cette finale se jouera sur un détail ou un coup de pied arrêté. »

>> Lire aussi sur Footofeminin : Coupe de France - Patrice LAIR (OL) : "J'espère avoir laissé une empreinte"


Samedi 7 Juin 2014


Dans la même rubrique :