Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Le protocole COVID-19 ne permet pas de report

Actualisé par le COMEX de la FFF le 10 décembre dernier, le protocole des compétitions nationales n'autorise pas de reports.



Coupe de France - Le protocole COVID-19 ne permet pas de report
Quel que soit le nombre de joueuses positives à la COVID-19, les clubs doivent composer avec l'effectif disponible et rétabli. Le protocole lié à la Coupe de France féminine est le même que celui qui s'applique à toutes les coupes nationales.

Alors que des clubs ont été fortement touchées comme Le Havre (9 cas), d'autres ont aussi des joueuses concernées tels Saint-Étienne, Bordeaux... (1 à 6 joueuses), mais il n'est pas possible de demander le report. Ce sont donc de jeunes joueuses qui viennent compléter les effectifs pour ce premier match de l'année 2022.

Le protocole précise que la commission d’organisation en charge de la coupe de France examine les circonstances, après avis de la commission COVID de la FFF. Compte tenu du calendrier de l’épreuve, aucun report ne peut être envisagé, le club se trouvant dans l’impossibilité de présenter une équipe conformément au règlement de l’épreuve et des règlements généraux de la FFF le jour du match est déclaré forfait.
De même, si la rencontre ne peut se jouer du fait de l’isolement de certains joueuses ou de l’équipe, le club est retiré de la compétition.

Les dispositions seront différentes en championnat où lorsque 4 cas positifs seront recensés en 7 jours glissants, il sera possible après avis de la commission d'obtenir un report.

Les autres dispositions

Spectateurs
Le décret du 31 décembre 2021 a annoncé des mesures renforcées de restrictions qui sont entrer en vigueur depuis le lundi 3 janvier 2022 et ce jusqu’au 23 janvier 2022 inclus.
Les conditions d’accueil dans les enceintes sportives sont limitées à 5 000 personnes en extérieur avec le port du masque et le respect de la distanciation physique (1 mètre).
Le cas échéant, les spectateurs peuvent être debout autour de la main courante, dans le respect des distanciations physiques à raison de 1m (possibilité pour les Préfets d’interdire la présence de spectateurs debout)

Port du masque
Le port du masque est obligatoire à l’intérieur de l’installation sportive en tout lieu et à tout moment pour toutes les personnes à partir de 6 ans.
Seules quelques exceptions sont autorisées pour les acteurs du jeu (match et échauffement). Il est obligatoire pour toutes les personnes prenant place sur le banc de porter un masque durant toute la rencontre à l’exception du coach.

Passe sanitaire
En attendant la promulgation de la loi sur le passe vaccinal, il est exigé de disposer d'un passe sanitaire valide :
o Soit disposer d’un schéma vaccinal complet
o Soit avoir réalisé un test RT-PCR dans les 24 heures avant l’heure du début du match, dont le résultat s’est avéré négatif. Les tests antigéniques négatifs sont refusés.
o Soit disposer d’un résultat d'un test RT-PCR ou TAG positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 7 jours (avec un schéma vaccinal complet) ou 11 jours (avec un schéma vaccinal incomplet ou inexistant) et de moins de 6 mois. Un retour d'isolement peut être réduit à 5 jours dans le premier cas, et à 7 jours dans le second cas si le test antigénique réalisé au 5e ou 7e jour est négatif et en l'absence de symptômes depuis 48 heures.

Restauration et buvettes
En dehors des bars et restaurants (ERP de type N) où la consommation de nourriture ou boissons est autorisée seulement en places assises, tous les autres établissements recevants du public notamment les espaces sportifs (buvettes, loges), les moments de convivialité, réceptions diverses sont strictement interdites.

Samedi 8 Janvier 2022
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :