Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Les Héninoises entrent dans l'histoire de la Coupe de France

Aucune équipe n'évoluant pas au niveau national n'avait atteint les demi-finales depuis la création de la compétition. Ce dimanche en éliminant Soyaux, pensionnaire de D1, les Héninoises ont écrit une des pages historiques de la compétition.



La joie héninoise (photo Hénin-Beaumont)
La joie héninoise (photo Hénin-Beaumont)
En 2006, le FCF Hénin-Beaumont avait déjà atteint les quarts de finale, sorti par Juvisy (4-0). Le parcours était déjà historique, mais cette fois-ci, les Héninoises, candidates pour retrouver l'échelon national, ont fait encore mieux en se qualifiant pour les demi-finales. Une seule équipe du troisième échelon du football féminin français avait déjà à atteindre ce stade de la compétition en 2004 : Besançon évoluant alors en D3, championnat national, et avait sorti Juvisy (3-2) après avoir pourtant été mené 2-0 à la pause.

Ce dimanche, Hénin-Beaumont n'a même pas laissé le temps à son adversaire sojaldicien de mener au score. Sur l'engagement, une récupération de Piosek qui trouvait Dufour, profitant d'une erreur de Tandia. Le ballon de Dufour lançait Lewandoski et l'attaquante héninoise arrivée de Reims durant la trêve plaçait d'une frappe du droit le ballon entre le montant gauche de Munich et cette dernière (1-0, 1'). Incertaine avant la rencontre, Lewandoski tenait bien sa place, au contraire de Dumont et Devleeschauwer, blessées, et donnait le ton de ce match de Coupe.

La défense héninoise n'a pas paniqué

Lewandoski, auteure du but de la qualification
Lewandoski, auteure du but de la qualification
Le petit menait au score et débutait alors une série d'attaques charentaises. La gardienne Degor sûre dans ses prises de balle pouvait compter sur l'expérience de sa défense et des joueuses ayant tout connu le niveau national voire l'équipe de France A comme Makuch. Le milieu de terrain n'était pas en reste autour des Rougemont, Dufour ou encore Piosek, sans oublier Gosse.

Les Héninoises faisaient front, pliaient parfois mais sans jamais céder à la panique. A la pause, l'entraîneur charentais procédait à deux changements pour tenter de faire basculer le match dans l'autre côté. Mais Soyaux était trop brouillon. Babinga seule face à Degor ratait le cadre (59e), Bourgouin perdait ensuite son duel (67e), puis tentait un lob (69e). Clérac trouvait ensuite le cadre mais Degor était toujours présente (72e). Jusqu'au terme des cinq minutes de temps additionnel, Hénin-Beaumont tenait bon sa qualification.

La Présidente Dorothée Degor et sa fille, gardienne, Clara Degor
La Présidente Dorothée Degor et sa fille, gardienne, Clara Degor
Une cerise sur le gâteau pour l'entraîneur héninois Alain Delory qui s'était affiché serein avant le match malgré les deux divisions d'écart. Et l'aventure sera d'autant plus belle que dans un mois c'est l'Olympique Lyonnais et sa pléiade d'internationales qui sera présente pour la demi-finale. Pour la présidente, Dorothée Degor, qui a réussi à redresser les finances du club, au plus mal, c'est la récompense du travail accompli. Hénin-Beaumont, club historique du foot féminin français n'est décidemment pas mort.

Coupe de France - Quart de finale
Dimanche 12 mars 2017 - 15h00
FCF Hénin-Beaumont (IR) - ASJ Soyaux (D1) : 1-0 (1-0)
Hénin-Beaumont (Stade Octave Birembaut)
Spectateurs : 276
Arbitres : Jennifer Maubacq assistée d'Elodie Coppola et Stéphanie Di Benedetto
But :Camille LEWANDOSKI 1' (23 secondes) (Lancée en profondeur par Dufour, elle prend Awona de vitesse et marque du droit entre le poteau gauche et la gardienne)
Avertissements : Makuch 73', Desmons 79' pour Hénin-Beaumont

Hénin-Beaumont :]b 1-Clara Degor ; 2-Elise Binkowski (cap)., 5-Charlotte Blanchard, 4-Marion Makuch, 3-Justine Mellin ; 6-Marine Tourbier (12-Manon Lefebvre 74'), 8-Justine Rougemont, 7-Aurélie Piosek, 11-Justine Dufour ; 10-Marie Gosse (13-Héloïse Hurtrel 70') ; 9-Camille Lewandoski (14-Soraya Desmons 70'). Entr.: Alain Delory
Non utilisées : 15-Claire Poisson, 16-Clara Lahonta
Soyaux : 1-Romane Munich ; 2-Anaïs Dumont (cap.), 5-Marie-Aurelle Awona, 3-Cynthia Viana ; 4-Justine Deschamps (14-Elodie Nakkach 46'), 6-Siga Tandia ; 8-Gwendoline Djebbar (12-Allison Blais 46'), 9-Laura Bourgouin, 11-Viviane Boudaud ; 10-Pamela Babinga, 7-Anna Clérac (13-Julie Thibaud 77'). Entr.: Juan Paredes et Nicolas Goursat



Vidéo Erwan Chapel (but à 18:33)


Mardi 14 Mars 2017
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :