Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - PONTARLIER s'incline avec le sourire

Les Pontissaliens avaient sorti le grand jeu pour recevoir l’Olympique Lyonnais à l’occasion de cette rencontre de coupe de France. Un tirage qui réjouissait tout le monde et que même la neige ne pouvait pas contraindre à reporter. Le terrain déneigé, le match avait aussi été avancé d’une heure. Cela n’a pas empêché quelque 2 000 spectateurs de répondre présent à cette rencontre historique que les joueuses de Florent Gerbaulet ne sont pas prêtes d’oublier.



"Battues 18-0 mais saluées par 2.000 Pontissaliens" titrait en une L'Est Républicain (photo de Une)
"Battues 18-0 mais saluées par 2.000 Pontissaliens" titrait en une L'Est Républicain (photo de Une)
Ce n’est pas nécessairement le score qui restera dans les têtes de joueuses du CAP, mais surtout le fait de jouer les vice-championnes d’Europe, sept fois championnes de France et ses innombrables internationales. Si Patrice Lair avait décidé de mettre Amandine Henry et Elodie Thomis au repos, il avait clairement affiché vouloir respecter son adversaire pour ce match.
Mais pour pouvoir le jouer, ce sont près d’une centaine de personnes qui se sont mobilisées pour déneiger le terrain Paul Robbe. Des efforts récompensés car malgré le froid, le public n’a pas manqué ce rendez-vous. Un vrai chaudron où chaque action a été félicitée par des applaudissements.
Pour le match en lui-même, le suspense tomba très vite car dès la 3e minute, Camille Abily avait déjà battu Emilie Cote. Laëtitia Tonazzi et Lotta Schelin l’imitaient avant même dix minutes de jeu. La gardienne pontissalienne essayait tant bien que mal d’avoir quelques ballons à capter comme à la 10e minute ! Quelques instants de repos et l’OL malgré un terrain difficile remettait trois buts en cinq minutes (0-6, 27’). Après un arrêt décisif, Emilie Cote effectuait une faute de main qui profitait à la jeune Eve Périsset (33e). Franco y allait aussi de son but en reprenant un centre de Majri avant le neuvième but inscrit par Abily qui reprenait un centre en retrait de Tonazzi, pour placer le ballon au ras du poteau (0-9, 45’).

Neuf buts par période

Le tableau d'affichage final (photo DR)
Le tableau d'affichage final (photo DR)
Patrice Lair faisait tourner son effectif avec trois changements à la pause. Cela ne bousculait pas le rouleau compresseur lyonnais et Tonazzi qui profitait d’un cafouillage (49e). Les Pontissaliennes ne baissaient pas les bras mais une frappe de Franco repoussée profitait à Lara Dickenmann à l’affût (0-10, 52’). La Japonaise Kumagai ouvrait son compteur personnel suite à un corner juste avant que la gardienne victime de crampes ne quitte la pelouse sous les clameurs du public. Marie Albesa, la deuxième gardienne, était rapidement mise au parfum et Dickenmann trouvait Lotta Schelin (62e). Kumagai plaçait ensuite sa tête sur un centre de Franco (0-15, 72’). Un quart plus tard, elle signait un triplé. Ce sont ensuite Melissa Plaza et Makan Traoré qui signaient les deux dernières réalisations. Qu’importe, Pontarlier était sur son nuage, et le Président du CAP a pu apprécier : « Les Lyonnaises nous ont respecté ».

Réactions
Florent Gerbaulet (entraîneur Pontarlier) :
« Je suis content des filles, elles n’ont pas lâché. Elles ont fait ce qu’elles pouvaient jusqu’au bout du match. C’est un réel bonheur de jouer face à Lyon qui a pris ce match au sérieux, en alignant Abily et Necib. Elles nous ont respecté. Le jeu a été huilé, elles en ont mis autant qu’elles voulaient en mettre, qu’elles pouvaient en mettre car nous on a bien défendu. On a fait le match que j’attendais d’elles »

Patrice Lair (entraîneur Lyon) :
« On a été sérieux. D’entrée de jeu, on a eu la mainmise sur le match. Au bout de dix minutes, il y avait 3-0. C’était l’objectif de respecter cet adversaire. J’ai pu faire tourner l’effectif, sans blessure. J’ai été surpris par le nombreux public, je ne m’attendais pas à avoir autant de monde. Il y a eu une ambiance sympa, une équipe courageuse bien en place. Le score est sans doute lourd mais cela montre qu’on les a respecté.
J’en garderais un très bon souvenir ».


Coupe de France – Trente-deuxième de finale
Samedi 25 janvier 2014 – 16h00
CA PONTARLIER (DH) – OLYMPIQUE LYONNAIS (D1) : 0-18 (0-9)
Pontarlier (Stade Paul Robbe)
Spectateurs : 2 000 environ
Arbitres : Nabila Zaouak assistée de Ludovic Citras et Alain Grosclaude
Buts : Camille ABILY (3’, 45’), Laëtitia TONAZZI (6’, 49’, 67’), Lotta SCHELIN (9’, 22’, 27’, 62’), Corine FRANCO (25’, 42’), Eve PERISSET (33’), Lara DICKENMANN (52’), Saki KUMAGAI (56’, 72’, 86’), Mélissa PLAZA (88’), Makan TRAORE (90+1’)
Aucun avertissement

PONTARLIER : 1-Emilie Cote (16-Marie Albega 60’) ; 2-Morgane Vieille (13-Sophie Lampert 74’), 3-Laura Dubief, 4-Léa Prcanovic, 5-Magalie Vieille, 6-Valérie Todeschini (cap), 7-Lucile Cholley, 8-Violaine Vieille (14-Cynthia Koebel 54’), 9-Alexia Lambert, 10-Charline Maisières, 11-Pauline Vivot. Entr. : Florent Gerbaulet
Non utilisées : 12-Perrine Bole, 15-Chloé Bachetti
LYON : 1-Pauline Peyraud-Magnin ; 2-Corine Franco, 6-Saki Kumagai, 5-Sabrina Viguier, 3-Wendie Renard (cap.) (13-Mélissa Plaza 46’), 4-Eve Périsset, 7-Camille Abily (12-Makan Traoré 46’), 10-Louisa Necib (14-Lara Dickenmann 46’), 11-Amel Majri ; 9-Laëtitia Tonazzi, 8-Lotta Schelin. Entr. : Patrice Lair
Non utilisées : 15-Eugénie Le Sommer, 16-Sarah Bouhaddi

120 bénévoles ont accepté de venir déneiger le terrain de bon matin. 15 centimètres de poudreuse recouvraient la pelouse (photo DR)
120 bénévoles ont accepté de venir déneiger le terrain de bon matin. 15 centimètres de poudreuse recouvraient la pelouse (photo DR)

Dimanche 26 Janvier 2014
Sebastien Duret


Dans la même rubrique :