Footofeminin.fr : le football au féminin

Coupe de France - Sonia BOMPASTOR a été dignement fêtée

Désormais l'ex-joueuse aux 156 sélections a quitté la pelouse du stade Gabriel Montpied avec les honneurs. La joueuse est revenue à l'issue du match sur les plaisirs de footballeuse, mais aussi ses souhaits de devenir maman et pourquoi pas d'éducatrice.



Coupe de France - Sonia BOMPASTOR a été dignement fêtée
Sonia, quels sont vos premiers mots d'ex joueuse ?
Je pense que je ne réalise pas encore. Heureusement j'ai envie de savourer. C'est vrai que quand je me suis rendu compte qu'il y avait peut-être l'occasion de finir sur une finale de Coupe de France le jour de mon anniversaire (ndlr : Sonia a fêté ses 33 ans, samedi). Secrètement je rêvais de ça et je me disais que c'était le bon moment de partir pour diverses raisons parce que j'ai d'autres projets aussi. Il faut laisser la place aux jeunes, il y a de la relève. Je vais savourer car je sais que le football me manquera.

Que retenez-vous de toutes ces années ?
Beaucoup de satisfaction, de joie, de bonheur, d'avoir pu partager tout au long de ma carrière dans les différents clubs où je suis passée et même en équipe de France, d'avoir partagé des aventures humaines. Et d'avoir à chaque fois, je pense, laissé une image positive. Les plus beaux témoignages, ce sont souvent ceux où les gens me disent que j'ai été une source d'inspiration ou d'exemple. Cela c'est très touchant. J'ai toujours pratiqué ma passion en essayant de donner le meilleur de moi-même.

"Vivre des émotions fortes comme être maman"

Coupe de France - Sonia BOMPASTOR a été dignement fêtée
Patrice Lair disait que tu étais une leader, cela ne va te manquer ?
(rires) J'essaierai de faire la leader à la maison, ce sera forcément différent. Mais après, j'ai essayé aussi de bien préparer ma reconversion. C'est sûr qu'il y aura des choses qui me manqueront, c'est une nouvelle vie qui s'offre à moi. Tout ce qui est l'adrénaline de la compétition, préparer les matchs, cette forme de pression, c'est souvent que les anciens sportifs m'ont dit qui leur manquait. Je pense que ce sera aussi le cas pour moi, mais maintenant j'essaierai d'appréhender et de trouver d'autres choses dans ma vie qui me permettent de vivre des émotions aussi fortes voire plus fortes comme par exemple le fait d'être maman. C'est aussi quelque chose de fort.

Avant de démarrer le match, est-ce qu'il y avait une émotion particulière ?
J'ai essayé vraiment de me concentrer sur les quatre-vingt dix minutes, c'était mon dernier match avec l'envie de prendre beaucoup de plaisir et surtout de rester concentrée sur les petits détails et de remporter cette rencontre. Mais forcément il y a eu des petits moments où l'on s'échappe un peu. Je savais qu'il y avait plusieurs surprises qui m'étaient réservées. Ce soir, j'ai essayé de jouer le plus simple possible pour ne pas partir dans du n'importe quoi.

Et vous offrez le dernier but ce soir...
Ca fait partie des plaisirs de la joueuse, c'est vrai que je n'ai pas été une grande buteuse mais les passes décisives, c'est quelque chose qui me caractérise un petit peu. Ce soir (ndlr : samedi), ça fait plaisir d'avoir participé ainsi à la victoire qui est collective.

Patrice Lair a évoqué votre intégration possible dans le staff lyonnais, qu'en est-il ?
Pour l'instant, je n'ai pas pris encore de décision. Pour avoir préparé l'après-football, il y a plusieurs projets qui se présentent à moi, et je pense que je prendrais une décision d'ici la fin du mois. J'ai l'opportunité de rester dans le football en tant qu'éducatrice où partir à l'extérieur. Je me déciderais d'ici trois semaines.

A Clermont-Ferrand,
Sébastien Duret

Sonia vu par Patrice Lair : "Ca restera une super joueuse, et j'espère un peu plus tard, une super coach"

Coupe de France - Sonia BOMPASTOR a été dignement fêtée
Je savais que Sonia allait arrêter depuis deux à trois mois, on en avait discuté. Il était prévu quand elle était revenue des Etats-Unis qu'elle intégrerait le staff lorsqu'elle arrêterait chez les jeunes, voire peut-être avec l'équipe une, je ne sais pas encore. Je vais prendre la décision dans la semaine.
C'est une grande joueuse qui nous quitte, c'est vraiment un leader, j'ai tout fait pour la faire revenir à Lyon. Son rôle était important, c'était une voix dans le vestiaire. Un lien sur le terrain aussi, elle l'a très très bien fait. Elle a beaucoup apporté en trois ans. Il va falloir trouver quelqu'un d'autre. C'est un petit peu de tristesse, il y a aussi le doc' qui nous quitte (ndlr : Jean-Jacques Amprino a annoncé il y a quelques jours son arrêt). Ce sont des personnes importantes qui m'ont aidées. Il faut des personnes compétentes que ce soit sur le terrain et dans le staff. Je suis heureux que moi, l'équipe et le staff ont leur dédie cette victoire. C'est dommage qu'elle ne quitte pas le niveau international aussi sur une sortie comme ce soir. C'est cela qui m'attriste un petit peu. Tant mieux avec le club, on lui a donné cette sortie. Je pense qu'elle méritait plus. Ca restera une super joueuse, et j'espère un peu plus tard, une super coach.

Haie d'honneur pour la sortie de Sonia Bompastor (images : France 4)


Coupe de France - Sonia BOMPASTOR a été dignement fêtée

Lundi 10 Juin 2013
Sebastien Duret

Dans la même rubrique :